Vincent Dedienne rend justice à Christiane Taubira dans la Bio Interdite

Vincent Dedienne a rendu justice à Christiane Taubira dans la Bio Interdite du Supplément, pour avoir porté la loi mariage pour tous sous le vent des critiques et des attaques violentes, sans jamais plier.

Vincent Dedienne rend justice à Christiane Taubira dans la Bio Interdite

Les Bio Interdites passent, et ne se ressemblent pas. Elles ont pourtant des points communs, et une certaine continuité. Elles provoquent un petit stress chez l’invité•e, juste avant que Vincent Dedienne n’entame sa chronique. « Qu’est-ce qu’il va me sortir ? » semble supplier silencieusement l’invité•e politique, qui à ce stade de l’émission, a déjà subi une analyse de son style vestimentaire, un débriefing vidéo de sa semaine, et une interview tonique menée fermement par Maïtena Biraben.

Et chaque semaine, invariablement, Vincent Dedienne retourne la moquerie contre ceux qui l’utilisent à mauvais escient.

À lire aussi : L’hommage de Vincent Dedienne à Charlie Hebdo dans la Bio Interdite de Daniel Cohn-Bendit

Face à Christian Estrosi, comme face à Louis Aliot, il avait piqué avec finesse les positions idéologiques xénophobes, jouant la naïveté. Face aux femmes politiques méprisées, copieusement raillées, comme Roselyne Bachelot ou Eva Joly, il redore leur blason en rééquilibrant leur bilan, maniant l’absurde et l’ironie avec talent.

À lire aussi : Ségolène Royal, Laurent Fabius, Vincent Dedienne et moi

« Un petit bout de bonne femme » et une grande dame

Face à Christiane Taubira, Vincent Dedienne nettoie d’un trait de plume l’outrage des insultes racistes, violentes, dégradantes que la Garde des Sceaux essuie encore régulièrement, et ce depuis son engagement ferme et infaillible en faveur de la loi mariage pour tous.

Ses discours prononcés dans l’hémicycle avaient enthousiasmé, ému, touché nombre d’entre nous, et resteront sans aucun doute dans l’Histoire.

À lire aussi : Mariage pour tous : Christiane Taubira ovationnée

Et une fois encore, face à cette grande dame, la plume de Vincent Dedienne fait mouche.

« Vous êtes aussi l’auteure de la loi qui reconnaît l’esclavage comme un crime contre l’humanité, et c’est là qu’on s’aperçoit qu’il y a de grandes et de petites lois. Parfois derrière une petite loi, il y a un gros bonhomme, comme David Douillet, un gros bout de bonhomme, et parfois derrière une grande loi, il y a un petit bout de bonne femme, comme Simone Veil, ou comme vous, madame Taubira. […]

On reproche trop souvent à la politique contemporaine d’être devenue un spectacle. Tantôt un mauvais boulevard, tantôt une tragédie, ou un bien petit mélodrame. Cela dépend de la qualité des acteurs, en fait, comme au théâtre, souvent.

Et lorsque, madame Taubira, vous citiez sans fiches et sans reproches des pans entiers des oeuvres d’Aimé Césaire, de Gontran Damas, de Zola, ou même de Bob Marley, au milieu de l’hémicycle, quand vous riiez, lorsque vous tempêtiez, rouspétiez, bagarriez, moi, le spectacle me plaisait.

Et il m’a même fait verser quelques larmes de joie, à un moment où la France me donnait envie de pleurer. »

Rendre justice à une Garde des Sceaux, franchement, chapeau.

À lire aussi : La lutte contre l’homophobie ordinaire est toujours un combat en 2015

Vous pouvez également revoir l’intégralité du Supplément, qui commence par la partie consacrée à Christiane Taubira. La Garde des Sceaux revient notamment sur le devoir d’éducation et la nécessité de poursuivre la lutte contre le racisme en France.

Plus de Vincent Dedienne

À lire aussi : François Hollande selon Vincent Dedienne : la Bio Interdite présidentielle

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Solstice
    Solstice, Le 19 mai 2015 à 2h37

    Ho c'était super. :puppyeyes:
    En plus j'aime Christiane Taubira d'amour, j'ai tellement de respect pour cette femme, la voir la main sur la coeur à la fin m'a énormément touchée. :jv:

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)