Toi, moi, les autres, de Audrey Estrougo

Par  |  | 1 Commentaire

C’est l’histoire d’un mec riche qui tombe amoureux d’une fille pauvre. Oui on a vu ça des dizaines de milliers de fois, le plus souvent avec un pot de Cookie Dough, une copine, une multitude de vernis à ongles et une furieuse envie de crier très fort que Paul est un connard et que de […]

Toi, moi, les autres, de Audrey Estrougo

C’est l’histoire d’un mec riche qui tombe amoureux d’une fille pauvre. Oui on a vu ça des dizaines de milliers de fois, le plus souvent avec un pot de Cookie Dough, une copine, une multitude de vernis à ongles et une furieuse envie de crier très fort que Paul est un connard et que de toutes façons il ne nous méritait pas.

Je vous avouerai que je suis allée le voir parce que j’avais aperçu Benjamin Siksou se trémousser dans la bande annonce et que je me suis dit que c’était quelque chose à ne surtout pas rater. Parce que si j’étais convaincue par ses talents musicaux (mais si la Nouvelle Star, la seule année où ça a été à peu près intéressant !), je restais indécise quant à sa capacité à porter un film sur ses épaules, et carrément perplexe de le voir esquisser ces quelques pas de danse. Bah quoi, on peut pas tout avoir hein.

Chargement du lecteur...

Du coup c’est pleine d’espoir, prête à me faire surprendre que je me suis affalée glamoureusement dans l’un des fauteuils rouge cerise de ma salle de ciné préférée. Et bien je me suis fait surprendre. C’était une petite surprise. Pas genre « Hey, Johnny Depp, que fais-tu sur mon perron ? ». Plutôt du style « Tiens, Paris Hilton a changé de mec ? » Alors oui, Benjamin Siksou reste un peu maladroit, mais sa prestation est largement compensée par celle de Leïla Bekhti, pétillante, sûre d’elle et toute pleine de vie. Et puis le film est une surprise en lui-même, c’est une comédie… musicale ! Quoi de mieux pour exprimer ses sentiments que de reprendre quelques classiques de la chanson française ? Bon, n’essayez pas en pleine rue, vous, vous aurez l’air con. Et puis entre nous c’est pas sûr que vous vous rappeliez des paroles du troisième couplet de « Pour un flirt ». Au début ça fait un peu bizarre, on se pose des questions, on s’inquiète, on se demande si tout va bien, si tout ça n’est pas que dans notre tête, mais finalement on s’y fait.

toi moi les autresQui a dit que Paris était gris ? © Mars Distribution

Forcément la fille pauvre est tombée amoureuse du mec riche, même s’il est riche et qu’il va se marier. Elle a d’autres problèmes en tête que ces noces de riches d’ailleurs, entre ses études de droit et ses potes sans-papier. Et puis elle doit trouver le temps aussi de gazouiller. Heureusement pour nous, Leïla Bekhti pousse mieux la chansonnette que son compère ne fait de pirouettes (notez la rime) et si les chansons, malgré la diversité des styles et des auteurs, sont un peu monotones, on apprécie les chorégraphies colorées sur les pavés gris de Paris.

Au final, Audrey Estrougo livre un film sans trop de prétention. Ce n’est pas LE chef d’œuvre de l’année, mais ça passe un moment, ça fait oublier Paul (qui, lui, ne sait pas chanter !). C’est fresh et bigarré avec en prime un second rôle pour Cécile Cassel, des petites apparitions de Chantal Lauby, un léger plaidoyer (un peu naïf) contre l’expulsion des sans-papier et des reprises de « sauver l’amour » et d’ « un autre monde » à faire pleurer tout Carnac. Sortie le 23 février.

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Pauline C.


Tous ses articles

Commentaires
  • Gavanza
    Gavanza, Le 24 février 2011 à 13h09

    Je me tâte vraiment à aller le voir. Je suis partagée.
    D'un côté y'a les critiques assez (pour ne pas dire très) mauvaises que j'ai pu lire ici et là, de la part de la presse et du public, la peur d'être agacée par une démagogie un peu trop présente et le fait de dépenser mon argent pour ça.
    Et de l'autre, y'a Leila Bekhti. Et surtout Benjamin Siksou, qui joue, qui chante et qui danse. Aimant beaucoup ce garçon j'ai suivi de près ce projet et j'aimerais quand même découvrir le résultat. :erf:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?