Tina Fey – Le modèle du jour

Tina Fey, humoriste, actrice, auteure et scénariste, est la nouvelle idole de Sophie-Pierre Pernaut. Voici 4 raisons de l'aimer pour toujours et de tout vouloir faire comme elle.

Tina Fey – Le modèle du jour

On manque toujours d’inspiration, je trouve. Enfin moi, c’est mon cas. Peut-être que je suis finalement aussi blasée que Lagarfeld face à une blague de Bigard et que je ne me laisse pas facilement impressionner. Quoiqu’il en soit, le temps où je ne fangueurlais jamais est révolu. Il appartient au passé depuis que j’ai lancé le premier épisode de 30 Rock, de, avec et produit par Tina Fey.

Peut-être que le fait que je rêvais petite et adolescente (et toujours un peu maintenant, en secret) d’être naturellement née brune aux grands yeux noirs a joué dans cette fascination pour l’artiste, peut-être pas. Quoiqu’il en soit, depuis ce coup de foudre platonique, je me suis penchée furieusement sur la carrière d’Elizabeth Stamatina Fey et j’ai décrété par la même que jamais je ne trouverai quelqu’un plus inspirant qu’elle. J’ai décrété aussi que c’était cool qu’elle soit là, qu’elle représente quelque part aux Zétazuni ce que je voulais être, même si ça me fait mal aux fesses tellement elle gère bien sa barque. Que son humour sarcastique, sa façon de dépeindre la société et ses défauts tout en gardant un ton léger seraient les seuls trucs auxquels je rirais à l’avenir (c’est raté, j’ai ri parce que j’ai entendu le mot « gland » pas plus tard qu’il y a 10 minutes).

Pour me sentir moins seule dans mon adoration, je te donne ci-dessous quelques raisons d’aimer Tina Fey POUR TOUJOURS et de faire des coeurs et des bisous sur ton écran chaque fois qu’elle apparaît dedans et d’avoir envie de tout faire comme elle – si tu savais comme je travaille fort sur moi-même pour ne pas me contenter d’écrire ELÉTROBELÉLTRODROLJETAIMPLATONIKMEN (oui, platoniquement, sinon j’aurais fait un Fantasme de la Rédac et j’aurais parlé que de ses boubiz et du caractère attractif de l’humour).

Tina Fey a une carrière parfaite

Contrairement à ceux et celles qui connaissent un début de carrière fulgurant qui s’essouffle au fil du temps, contrairement à ceux et celles qui n’arrivent jamais réellement à percer totalement*, Tina Fey semble avoir grimpé les échelons d’une manière parfaitement graduelle sans jamais donner l’impression de brûler les étapes. Elle a étudié l’écriture de pièce et le métier d’acteur et a commencé il y a une vingtaine d’années à s’illustrer dans The Second City, une troupe d’improvisation de Chicago. Après quoi elle a débarqué dans l’équipe d’auteur-e-s de la mythique émission à sketches de NBC Saturday Night Live, équipe qu’elle a fini par diriger, avant de quitter le programme pour écrire, créer, produire et jouer dans sa propre série, 30 Rock. Entretemps et dans le désordre, elle a écrit scénarisé et joué dans Lolita Malgré Moi, monté un spectacle avec Rachel Dratch, consoeur et néanmoins amie, a fait un film, Baby Mamma, avec une autre de ses consoeurs et amie, Amy Poelher, et a tellement bien imité Sarah Palin pendant la campagne américaine de 2008 que certains médias l’ont confondue avec la vraie. En février dernier, elle co-présentait les Golden Globes avec Amy et on assistait alors à la cérémonie de remise de prix la moins pénible du monde entier. Et pourquoi ? Parce qu’elles ont bien bossé. Parce que :

Tina a également écrit une autobiographie au succès tout à fait mitigé (1 million d’exemplaires vendus, à la cool). Où est la tache, où est le fuck dans cette carrière somme toute parfaite ? Je ne sais pas. J’ai beau chercher, je ne trouve pas et ça m’angoisse. Ça me fait le même effet que quand je crois avoir vu une araignée et que je ne la trouve finalement pas.

Petit à petit, elle s’est démerdée pour devenir une des humoristes les plus drôles au pays du burger et gagna mon coeur par la même occasion (je sais pas ce qui lui fait le plus plaisir). Un véritable modèle de réussite, une preuve que l’humour n’est pas un truc de mâle (que celles qui n’ont jamais eu à participer au débat sur le thème de « les femmes sont moins drôles que les hommes » me jette partage avec moi le premier couscous). Est-ce que tu vois un épisode de Plus Belle la Vie dans sa filmographie ? Non. Aucune faute de goût. Un humour parfois douteux, mais aucune faute de goût.

De manière générale, Tina Fey ne connaît pas le fail. C’était drôle dans ma tête.

*S’agit pas ici de montrer du doigt les uns et les autres, juste de dire que les opportunités, associées au talent de Tina Fey, ont fait qu’elle semble s’incruster dans le coeur du monde entier. C’tout.

Tina Fey sait faire preuve d’autodérision

Un des trucs qui me frappe le plus chez Tina Fey, c’est sa propension à l’autodérision. Les gens qui savent rire d’eux-mêmes ne sont pas forcément légion, les gens qui savent rire d’eux-mêmes en faisant rire les autres encore plus. Prenons un exemple au hasard, du genre, moi. Je me marre souvent de moi à haute voix mais me vois bien souvent répondre des trucs du genre « Bah te dévalorise pas autant ». C’est mauvais signe. Parce que c’est pas le but. Et que, de manière générale, si tu fais un truc dans un but et qu’il se passe autre chose, c’est que c’est pas forcément une réussite.

Dans 30 Rock, elle joue une femme physiquement assez quelconque qui se prend des réflexions à longueur de temps sur son apparence par son patron (joué par Alec Baldwin). C’est drôle, mais c’est d’ailleurs parfois assez complexant : stahp Tina. Moi qui ne complexe plus sur mon physique depuis au moins, pfiou, deux heures, j’en viens parfois à me dire « Mais alors si elle, elle est peu forniquable aux yeux de son patron, moi je serais quoi ? »

Elle n’hésite pas, comme dans son autobiographie, à faire rire de ses angoisses de devenir une chef tyrannique. Elle a l’air de s’en foutre de s’enlaidir, de faire des trucs dégueulasses comme retirer son appareil dentaire de nuit en y laissant un bon hectolitre de bave (Crazy Night) ou se moquer des photographies monstrueusement belles d’elle-même dans les magazines. Ses interviews sont les plus géniales du monde tant elle respire l’humilité (n’essaye pas chez toi : un trait de caractère ne s’aspire pas par le nez).

Ces loses semblent faire partie de ses meilleures sources d’inspiration pour faire rire. C’est comme si elle en faisait des perles en forme de pénis pour en faire un pendentif et qu’elle le portait autour de son cou en permanence tellement elle semble tout assumer.

Tina Fey a l’air si cool

Je sais que je suis naïve, je sais que je devrais pas prendre au sérieux les interviews qui sont faites pendant les promos, mais tous les gens qui ont travaillé avec Tina Fey s’accordent apparemment à la trouver respectueuse, gentille, polie et créative. À moins que les personnes émettant des avis récalcitrants ne soient démolies à coup de machette, c’est ce qu’on appelle un consensus. Bordel. Moi tu demandes aux gens avec qui j’ai travaillé t’entendras des trucs moins dithyrambiques, du genre « Elle avait un peu l’air droguée parfois » ou « Je comprends pas toujours ses blagues mais elle est sympa ». Ou bien « Sa principale qualité ? Elle a toujours du déo sur son bureau ».

La fin de la citation c’est « sauf SPP ».

J’aime Tina Fey, et tu devrais faire pareil. On monterait un club et on la collerait en poster partout, et on aurait aussi une statue à son effigie qu’on trimballerait partout. On mettrait alors des photos de sa version de cire et de nous, souriantes, sur nos blogs respectifs. On pourrait aussi se teindre les cheveux et colorier nos yeux en noirs sur Paint. Ce serait bien. Ce serait pas creepy.

Un poil creepy alors.

Donnons-nous rendez-vous, tiens : le 22 mars sortira Admission aux États-Unis, une comédie dramatico-romantique où il semblerait, à en croire la bande-annonce, qu’elle finit par faire des papouilles à Paul Rudd.

http://www.youtube.com/watch?v=x6fp8KswbCE

Le film devrait un jour sortir en France, on a qu’à dire qu’on s’y retrouvera pour parler Tina.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charlie M.
    Charlie M., Le 19 mars 2013 à 21h30

    RAaaaah je voue un culte à Tina depuis des années !
    Sa Bio "Bossypants" (disponible uniquement en anglais et sur amazon) est plutôt cool, et quand tu t'es fait 15fois l'intégrale de 30rock, tu l'entends vraiment te lire les pages (ou ça c'est parce que je suis une une Fey-xtremiste)

    Non mais en fait je peux rien rajouter d'autre, tout est dit, et puis Tina en 2050 elle sera élue Maître du Monde.

    Pas pour rien que c'est mon Avatar :)

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)