Comment bien prendre soin de ses tatouages ?

 Tu viens de te faire tatouer, mais tu n'as pas bien écouté les conseils pour en prendre soin (je ne te félicite pas) ? Tu as envie de passer à l'acte mais tu ne sais pas comment ça se passe une fois l'intervention terminée ? Amélie et Virginie te guident dans l'antre de la lymphe et de la crème cicatrisante...

Comment bien prendre soin de ses tatouages ?

Un tatouage, qu’est-ce que c’est ?

Loin de moi l’idée de te prendre pour une bille : je me doute que tu as déjà une idée assez précise de ce qu’est un tatouage. Toutefois, quelques petits rappels et fun facts plus ou moins anecdotiques ne font jamais de mal !

L’art du tatouage est pratiqué depuis plusieurs milliers d’années dans de nombreuses régions du monde. Il est même considéré par certaines civilisations comme un rite de passage à cause de la peine endurée lors de sa réalisation.

Le plus souvent, on se fait tatouer pour des raisons symboliques, religieuses ou simplement esthétiques.

La technique du tatouage consiste à introduire de l’encre dans la peau à l’aide d’un objet pointu ou d’aiguilles. La plaie provoquée par le piquage cicatrise et laisse apparaître le dessin grâce à la transparence de la peau.

L’encre est déposée dans un espace assez précis, à la limite entre le derme et l’épiderme. La profondeur de la piqûre varie de 1 à 4 mm en fonction des types de peaux et des parties du corps.

Amélie : dans la vraie vie, ça se passe comment ?

J’aime me faire interviewer par ma collègue.

J’étais fan de tatouage depuis un certain temps, mais je n’avais jamais osé passer sous les aiguilles. Le choix du motif, du tatoueur, de l’endroit, me posait un énorme problème et a généré une réflexion de plusieurs mois.

Pourtant, une fois tatouée, je me suis rendue compte que je ne m’étais jamais vraiment demandé comment ça évoluait, un dessin sous la peau. Souvent, tu es tellement enivré-e par l’acte que tu ne penses même pas qu’il y a un « après ». Et pourtant, crois-moi : il pique sévère !

J’ai été tatouée deux fois. À deux reprises, il s’agissait de grosses pièces dont il a fallu s’occuper encore mieux que d’un chaton sevré trop tôt. Je ne vais pas te mentir : après une séance de trois heures et demi non-stop, la zone tatouée ressemble plus à un rôti qui sort du four qu’à un Botticelli. Pourtant, niveau sensations, ce n’est pas pire qu’un gros coup de soleil après une sieste inattendue sur une plage de Saint Trop’ (à environ treize heures). Ça va, quoi.

coup de soleil short jean

Le plus dur réside dans le fait d’assumer sa connerie. 

Même si je n’ai pas été tatouée par le même artiste, les deux routines de soin n’ont pas été tellement différentes. Après avoir été charcutée avec grâce et douceur, la peau est en état de choc. Parfois, elle saigne par endroit, de la lymphe suinte pour aider la cicatrisation, et le surplus d’encre est rejeté par l’épiderme. Ce n’est pas la phase la plus sexy du monde, tu en conviendras, mais il faudra forcément y passer et faire très attention, si tu veux pouvoir arborer ton bout de fesse coloré tout l’été !

Après la séance, normalement, ton tatoueur devrait appliquer une crème cicatrisante et enfermer ton tatouage dans un film plastique refermé par du scotch spécial. Je n’ai jamais eu aucun problème à ce moment-là… sauf que ma peau ne supporte pas ce type d’adhésif. Si je le laissais plus de deux heures, ça me grattait comme une méchante plaque d’eczéma. Vérifie que tu n’es pas sujette à ce type de problème un peu nul, ou fais en sorte de ne pas coller le scotch directement sur ta peau : tu es déjà assez mal en point comme ça.

Pendant quelques heures, le pansement se gorge d’un mélange dégueu à base de toutes sortes de sécrétions. En général, je n’y touche pas jusqu’au lendemain matin. À ce moment-là, tu peux allumer des cierges et prier pour ne pas repeindre ta housse de couette façon test de Rorschach.

gif bougies éteintes

Eh merde. 

Le lendemain matin n’est pas forcément le moment le plus glorieux dans la vie de ton tatouage. Si tu arrives à le reconnaître sous le cellophane poisseux, tu auras beaucoup de chance… Mais ne t’inquiète pas, tu n’es pas en train de te transformer en une sorte de Metamorph.

À ce moment-là, je changeais mon pansement en le décollant doucement. Je lavais le tatouage avec des mains propres, du savon au PH neutre (la première fois) ou un gel spécialisé (j’ai utilisé le Derm’Ink la seconde fois). Je n’ai pas tellement vu de différence. Le gel a peut-être été plus hydratant, et surtout je suis tombée amoureuse de son odeur de champignon de Paris, si bien que j’aurais voulu me laver tout le corps avec. Mais peut-être que mes fosses nasales sont étranges. Je sais pas.

Ensuite, mes deux tatoueuses m’ont conseillé de continuer à porter un pansement cellophane avec de la crème pendant deux jours. Je suis tatouée sur le haut de la cuisse et sur les côtes, des endroits en général « habillés » où il faut éviter les frottements le plus possible. C’est pour ça que j’ai renouvelé l’expérience, et saucissonné mes tattoos aussi soigneusement que s’il s’agissait d’un reste de lasagnes à mettre au frigo.

Une fois le tatouage à l’air libre, il faut éviter à tout prix qu’il ne devienne trop sec. Je passais donc mon temps à m’enduire de Biafine qui pue. La deuxième fois, j’en ai eu marre de sentir le brûlé, j’ai donc alterné entre le baume après-tatouage de Derm’Ink (plus léger) et de la Bépanthène (plus consistante). Je n’ai noté aucun souci.

Pendant les semaines qui vont suivre va arriver le moment le plus flippant dans ta vie de tatouée : ton dessin pèle. Je me souviens de la première fois où j’ai cru que l’encre s’en allait par lambeaux. La panique intersidérale.

Ne t’inquiète pas, ton tatouage est profondément encré, il ne risque pas de se faire la malle comme son petit frère le Malabar ! Une fois la surprise de novice passée, il va falloir faire face à la réalité. Ton tatouage va te gratter le jour, la nuit, pendant que tu manges, que tu travailles, que tu prends ta douche, que tu fais des galipettes. Bref, tu as intérêt à te couper les ongles si tu ne veux pas te retrouver avec des lambeaux de chair pendouillant de ton corps. C’est un conseil d’amie.

freddy krueger griffes de la nuit

Non.

Bien entendu, tu ne dois pas répondre à l’impérieux appel, tu dois ignorer tes pulsions, car ton tatouage est entrain de cicatriser, et c’est maintenant que tout se joue. Une fois toutes les peaux mortes tombées, tu peux enfin voir à quoi va ressembler ton dessin final, au mieux de sa forme. Qui est le con qui a dit qu’on pouvait parler de cicatrisation sans narrer une seule fois le fabuleux destin de quelques croûtes revanchardes ?

Après ces bien curieux moments, si tu as bien suivi la procédure de ton tatoueur, tu devrais survivre.

Personnellement, j’essaie de ne jamais exposer mes tatouages au soleil (ou du moins, jamais sans protection). Je les hydrate au moins une fois par jour par prévention et pour chouchouter un peu ma peau, qui a enduré une drôle d’épreuve.

Pour ça, je m’imbibe toujours d’une crème grasse, une huile nourrissante ou un baume. L’hydratation peut prévenir les déformations de la peau, du dessin, éviter les vergetures, les craquements… Bref, la crème c’est la vie.

freddy krueger griffes de la nuit gif

Je préfère ça. 

Depuis, mes tatouages et moi nous portons le mieux du monde, merci bien.

Comment prendre soin de son tatouage tous les jours ?

Une fois ton tatouage complètement cicatrisé, il y a quelques règles toutes simples à appliquer pour le garder au top le plus longtemps possible :

  • Hydrate ton tatouage tous les jours avec un lait ou un beurre corporel afin que ta peau reste bien souple et que l’encre ne s’affadisse pas.
  • Si tu es une adepte des bains de soleil ou des caïpi en terrasse, et que ton tatouage est situé sur une partie du corps risquant d’être exposée aux UVA et aux UVB, la crème solaire (SPF30 minimum) est obligatoire pour éviter que l’encre ne perde en intensité ! Choisis-la fluide et non grasse pour ne pas galérer à chaque nouvelle application, c’est-à-dire environ toutes les deux heures.
  • Si tu tombes enceinte et que ton tattoo est situé sur ton ventre, tes seins ou tes hanches, applique un baume nourrissant ou une crème anti-vergetures sur la zone de ton tatouage (et sur toutes les autres, ça ne peut pas faire de mal) dès le début de ta grossesse, et jusqu’à plusieurs mois après l’accouchement, pour aider ta peau à conserver son élasticité et à se rétracter une fois le bébé mis au monde.

Sélection de produits tatoo-friendly

produits beaute tatouage dermo ink bioderma

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 32 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • LonelyBay
    LonelyBay, Le 9 avril 2016 à 14h43

    Bonjour, bonsoooooir

    Alors voilà moi je vais bientôt me faire tatouer le dos, une grosse pièce, et je voulais savoir si quelqu'un avait des tips pour pas trop galérer avec les crèmes et tout le bazar à appliquer dans le dos ?
    Merci :3

Lire l'intégralité des 32 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)