Survivre au progrès : le documentaire, le 5 juin sur Arte

Ce soir, le mardi 5 juin 2012, la chaîne franco-allemande diffuse Survivre au progrès, un documentaire qui interroge l'avenir de l'humanité au delà des crises écologiques et économiques.

Le progrès est-il devenu une illusion ? Dans un monde de plus en plus malmené par les crises (environnementales, politiques, démographiques…), quels espoirs d’avenir reste-t-il aux civilisations de notre planète ?

Survivre au progrès est un documentaire construit autour de cette interrogation. Images des quatre coins de la Terre et interventions de spécialistes rythment ce film de Mathieu Roy et Harold Crooks.

Synopsis : Épuisement des ressources naturelles, surpopulation, désertification, désastres écologiques et économiques, systèmes politiques à bout de souffle, appauvrissement des classes moyennes et populaires : l’accumulation des crises annonce-t-elle, comme l’affirme l’essayiste et écrivain canadien Ronald Wright, auteur du best-seller Brève histoire du progrès, publié chez Hurtubise en 2006, l’anéantissement de la civilisation ? Est-il urgent de renoncer, comme il le préconise, à « l’illusion du progrès » qui s’est imposée à toutes les sociétés depuis la Révolution Industrielle, avec ses espoirs de croissance et d’avancées technologiques illimitées ? Tel est le fil conducteur de cette conversation avec de grands esprits contemporains, illustrée par des images tournées sur plusieurs continents.

— Ce soir, mardi 5 juin 2012, sur Arte, à 20h35. Rediffusion dimanche 10 juin, à 10h15.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Malinshka
    Malinshka, Le 6 juin 2012 à 0h51

    C'est ce genre d'émission qui me rend à la fois battante et désillusionnée sur notre société.

    Combien de gens regardent ces émissions? Vous ne croyez pas que ce sont déjà des personnes qui ont conscience de ces problèmes qui s'y intéressent?

    Comment mobiliser les consciences? J'ai tellement l'impression que peu de gens y sont sensibilisés et difficilement sensibilisables...

    Ca me donnerait presque envie d'abandonner mes études et me lancer dans l'écologie haha.

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)