Triste époque : sucer tue ! (lécher aussi)

Ca suffit, je veux qu’on soit renvoyés immédiatement dans les 70’s, à l’époque où le sexe était une distraction aussi innocente que de s’envoyer un paquet de Chamallow. Milieu des années 80, bam le SIDA, impossible de copuler tranquille sans être dérangé par le préservatif, ce bout de latex devenu essentiel aujourd’hui (d’ailleurs, si un […]

Ca suffit, je veux qu’on soit renvoyés immédiatement dans les 70’s, à l’époque où le sexe était une distraction aussi innocente que de s’envoyer un paquet de Chamallow. Milieu des années 80, bam le SIDA, impossible de copuler tranquille sans être dérangé par le préservatif, ce bout de latex devenu essentiel aujourd’hui (d’ailleurs, si un mec ne veut pas en mettre, n’hésite pas à adopter la méthode Christine Berrou). Et là, qu’entends-je ce matin à la radio ? Il semblerait que les activités sexuelles dites « orales » – fellation, cunnilingus et autres trucs en -lingus – refileraient aussi beaucoup plus la chtouille qu’il y a 30 ans, la faute aux papillomavirus transmis sexuellement !

Les cancers de la cavité buccale augmentent nettement depuis une trentaine d’année en raison d’infection de papillomavirus transmis sexuellement lors de rapports bucco-génitaux, signe d’un changement des pratiques sexuelles, selon des travaux parus mercredi.

« Plusieurs recherches montrent un accroissement de la fréquence des cancers oropharyngés avec une proportion croissante de ces tumeurs résultant d’une infection de papillomavirus humains chez des sujets devenus sexuellement actifs très jeunes et ayant eu de multiples partenaires », écrivent les auteurs de cette recherche.

« Les causes possibles de cette augmentation font l’objet de nombreuses discussions mais les changements de pratiques sexuelles ces dernières décennies à savoir l’accroissement des relations bucco-génitales et du nombre de partenaires » paraissent être les principales raisons, soulignent-ils dans cette communication publiée par les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Donc récapitulons : fumer tue, picoler tue et maintenant, sucer (et léchouiller) tue ! Dominique Lavanant n’a plus qu’à aller se rhabiller.

Chargement du lecteur...

Mais c’est pas tout, la dépêche va même plus loin dans l’analyse.

Ils (note de Fab : les Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies) citent également une petite étude menée auprès d’étudiants américains selon laquelle « embrasser avec la langue » pourrait aussi être liée à ces cancers. « Nous observons ainsi une lente épidémie de cancers de la voie buccale, aux Etats-Unis et dans des pays d’Europe du nord, provoqués par des papillomavirus transmis sexuellement », ajoutent-ils.

Traduction : va bientôt falloir porter une capote sur la langue pour rouler des pelles, c’est ça ?… Ca suffit, je VEUX retourner dans les 70’s. MAINTENANT. A l’époque de Valéry Giscard d’Estaing.

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 28 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ah-la-Parisienne
    Ah-la-Parisienne, Le 18 octobre 2010 à 20h33

    J'ai qu'une chose à dire: Oh my God !!

Lire l'intégralité des 28 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)