Steve Carell, entre bienveillance et génie humoristique — Les Fantasmes de la Rédac

Steve Carell représente un peu l'idéal amoureux de Margaux ; il a su conquérir son coeur à coups de blagues et de bienveillance affichée. Voici sa déclaration d'amour.

Steve Carell, entre bienveillance et génie humoristique — Les Fantasmes de la Rédac

Steve Carell c’est un de mes acteurs préférés. Entre The Office, Anchorman, Little Miss Sunshine, Crazy Stupid Love ou encore Foxcatcher, mon coeur est inondé de raisons de l’aimer. Quand j’ai vu qu’il n’y avait pas encore eu de Fantasme de la Rédac sur lui j’ai chopé mon ordi, mes gifs d’Anchorman 2 et mon amour pour rédiger un article spécial « love de Steve ». Parce qu’il le mérite.

À lire aussi : Gilles Lellouche, la force tranquille — Les Fantasmes de la Rédac

« Je voudrais vous inviter à la fête dans mon slip » : oker.

Steve, c’est LE mec sympa. Il donne l’impression d’être cet ami super drôle qui te fait marrer aux fêtes de famille. Mais il sait aussi s’amuser avec les autres, sans tirer la couverture à lui comme un gros tarba ambiance « regardez-moi comme je suis marrant ». Avec lui, on a l’impression d’être dans la blague, pas à côté à se gausser sans trop comprendre. Il est aussi hyper bon public quand ses amis le font se bidonner et son rire est drôlement communicatif !

Une bien belle personne. D’ailleurs, pour couronner le tout, il soutient le mouvement féministe d’Emma Watson et a donné l’exemple en portant des boutons de manchette He for She aux Oscars. On pourrait trouver ça normal mais c’est un petit geste qui me touche et me conforte dans l’idée que Steve quelqu’un de bien ! Sa simplicité lui donne un charme dingo et le rend hyper attachant.

C’est cette même tendresse qu’il apporte à son personnage dans le film Crazy Stupid Love où il joue le rôle de Cal, un père de famille fraîchement largué, un peu ringard et maladroit. Ben entre nous, je préfère infiniment Cal avec ses chaussettes et sa banane que Jacob, joué par Ryan Gosling (fort beau gosse entendons-nous, mais le charme de la bienveillance maladroite en moins).

À lire aussi : Foxcatcher, un film sur la lutte mais surtout sur les hommes

steve carell crazy stupid love

Cal est un peu l’incarnation de la bonhomie touchante. Le type qui essaie de bien faire et de rendre ceux qu’il aime heureux, en tentant de réussir sa propre vie. Je peux pas m’empêcher de penser que dans ce personnage, il y a un peu de Steve Carell… Et à travers ses rôles de mec sympa et bienveillant, il prouve que mon principe de vie selon lequel « le gentil c’est sexy » est vrai.

Ce que j’aime aussi avec lui, c’est son sens de l’absurde et du malaise. Ses personnages sont souvent basés sur l’humour de gêne, un peu comme Kristen Wiig. D’ailleurs, cette dernière lui donne la réplique dans Anchorman 2 où les deux acteurs jouent des personnages totalement absurdes et attachants : Brick et Chani !

« La beauté des toilettes est bien pâle à côté de votre beauté » : ma vision de l’amour.

En plus de réunir deux de mes personnes préférées du monde, ce couple est un peu mon « relationship goal » — ma relation amoureuse idéale, quoi. Quelqu’un qui te comprend et qui te vient en aide dans les moments les plus difficiles et avec qui tu n’as jamais à avoir honte de rien, pas même d’avoir embrassé des acteurs sur ton écran de télévision. Le pied !

Brick est un peu l’incarnation de ce que je serais si je n’avais absolument pas conscience de la société autour de moi. Notamment quand il raconte aux autres sa naissance comme si c’était un événement auquel tout le monde avait assisté. Malaise complet, fou rire total et amour.

« Un homme tout noir me suit partout dès qu’il y a du soleil » (Brick n’a pas fait connaissance avec son ombre)

Même dans la vie, Steve sait jouer sur le malaise tout en gardant cet aspect gentil et bienveillant, comme dans cette cérémonie des Emmys où il fait semblant d’avoir chouré la récompense de Ricky Gervais !

Il sait aussi extrêmement bien garder son sérieux, moi j’aurais fini par terre en boule à force de me gausser.

En plus de me faire faire pipi dessus de rire, cet acteur sait aussi me toucher et me faire pleurer. Dans Little Miss Sunshine, il apporte son humanité et sa bonhomie au personnage de Frank, l’oncle sortant d’une tentative de suicide. C’est mon personnage préféré du film parce qu’il délivre une des meilleures leçons de la vie à propos des moments nuls de la vie et Steve Carell est environ la meilleure personne possible pour délivrer ce message de positivité et de courage.

Si vous n’avez pas vu le film, la scène ci-dessous n’est pas un gros spoiler mais je vous préviens quand même qu’elle se passe vers la fin.

Steve, je ne t’épouserai jamais car tu as déjà une femme et que vous formez un couple adorable, mais je ne peux que souhaiter à tout le monde de trouver quelqu’un d’aussi cool, drôle et bienveillant que toi. Merci d’avoir élevé ma barre d’attentes en terme d’amour, parce qu’on mérite tout•e•s notre propre version de Steve Carell !

Steve Carell ellen degeneres moi moche et méchant

 Mon gars. ♥

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Margaux Palace
    Margaux Palace, Le 9 juillet 2015 à 14h13

    @Gavanza Hanlalala OUI je vais regarder, tu viens de déterminer mon activité du week-end :d <3 <3

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)