Les repas de Noël à travers le monde en vidéo

À quoi ressemblent les repas de Noël à travers le monde ? La chaîne Anglophenia nous répond, et ça donne drôlement faim !

L’année dernière, l’excellente chaîne Anglophenia nous expliquait comment passer un Noël résolument British avec son animatrice de l’époque, Siobhan. Depuis, cette dernière a laissé sa place à Kate, mais la qualité de la chaîne n’a en rien changé : c’est toujours aussi chouette.

Cette semaine, pour surfer sur l’esprit de Noël, Kate nous donne donc des informations sur les repas de fêtes à travers le monde. Et franchement, c’est à peu près tout ce que j’avais envie de voir aujourd’hui, à J-7 du réveillon : de la bouffe, de la chaleur humaine, de l’esprit de Noël.

  • Au Royaume-Uni, le plat typique, c’est la dinde rôtie accompagnée de choux de Bruxelles, de légumes rôtis, de sauce au jus de viande et de pommes de terre, en purée, bouillies, rôties. Ou les trois. Je juge pas : les patates c’est la vie. En dessert, un pudding de Noël flambé. Dans certaines familles, on y cache une pièce porte-bonheur. Enfin, les mince pies sont des petites tartes fourrées aux fruits séchés et aux noix.
  • En Islande, on mange parfois du renne, du macareux ou de la grouse. Les jours qui précèdent Noël, les Islandais•es ont tendance à jeûner, et évitent la viande. Lors du dernier jour de jeûne, le 23 décembre, ils mangent des pommes de terre cuites à l’eau et de la raie fermentée. Comme le poisson, ça pue, et que le poisson fermenté, c’est pire, ils le mangent plutôt au restaurant pour que ça ne sente pas dans leur maison.
  • Dans le sud de la France, en Provence, une tradition ancienne consiste à présenter 13 desserts, en l’honneur de Jésus et ses apôtres. Le repas traditionnel français consiste en une dinde ou une oie souvent farcie.
  • En Allemagne, du chou rouge et de l’oie rôtie sont deux stars du repas de Noël, mais le very best of, c’est surtout le Stollen, le pain de Noël allemand… C’est un peu la bûche de Noël allemande.
  • Au Japon, une tradition de Noël est d’aller manger au KFC.
  • En Inde, les chrétien•ne•s mangent pour Noël des plats traditionnels et un pudding au lait.
  • En Italie, on cuisine du poisson, et plus précisément le plat des sept poissons (le nombre variant selon les régions) pour le réveillon. Le jour de Noël, ce sont des pâtes, du bouillon et par exemple de l’anguille… ou de la dinde, selon les familles. Évidemment, on mange de la panettone !
  • En Australie, c’est l’été pour Noël, mais on y aime quand même un repas traditionnel anglais ou un barbecue, avec un pavlova en dessert.
  • En Argentine, un repas typique est composé de tranches de veau recouvertes d’une sauce au thon et à la mayonnaise, avec des câpres. Ce plat a été apporté par les immigrants italiens.
  • Aux États-Unis, rôti, jambon, lait de poule et tarte à la citrouille ou aux pommes sont de mise.

Alors : c’est quoi tes destinations culinaires préférées pour Noël ?

À lire aussi : Un apéritif dînatoire de Noël — Toque Chef festif

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 21 décembre 2015 à 2h33

    Skjoldmø
    Le cliché sur les islandais qui mangent des macareux et de la baleine, c'est un peu comme celui sur les français avec les cuisses de grenouilles et les escargots...
    Je ne connais pas les Islandais, mais dans ma famille les français mangent volontiers des cuisses de grenouille, et des escargots à chaque Noël. Et pour avoir vérifié, y en a en vente dans tous les supermarchés un peu grands, rayon surgelés surtout. Donc non c'est pas un mythe, c'est un truc de luxe, quoi. J'en mange pas mais beaucoup oui.

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)