Règle n°1 de madmoiZelle.com : parlez de madmoiZelle.com !

Le 5 mars 2011 — Yo les filles, un événement s’est produit cette semaine, qui me fait dire deux choses : Je vais avoir besoin de vous pour y arriver. Et je devrais donc partager un peu plus avec vous d’infos sur les stats du magazine et l’avancée de ma petite entreprise qui ne connaît […]

Règle n°1 de madmoiZelle.com : parlez de madmoiZelle.com !

Le 5 mars 2011 — Yo les filles, un événement s’est produit cette semaine, qui me fait dire deux choses :

  • Je vais avoir besoin de vous pour y arriver.
  • Et je devrais donc partager un peu plus avec vous d’infos sur les stats du magazine et l’avancée de ma petite entreprise qui ne connaît pas (encore ?) la crise.

Je vous explique :

Aujourd’hui, vous le savez si vous avez vu cette vidéo, madmoiZelle vit de la pub. Exclusivement de la pub, plus un peu de Sélection Shopping, qui nous rapporte quelques sous supplémentaires. Le marché du magazine féminin en ligne est extrêmement bouché et chaque mois, de nouveaux acteurs viennent tenter de prendre leur part.

Quelques infos sur le marché pub

Quatre soucis pour nous, petit indépendant qui n’en veut, dans ce contexte :

  • Les derniers acteurs à être entrés sur le marché sont du genre gros balèzes. Be et Grazia sont financés à coups de millions d’euros par des groupes de presse gigantesques ou encore dernièrement Yahoo, qui a lancé sa chaîne femmes. Du lourd aussi, c’est le moins qu’on puisse dire.
  • Vous me direz « mais madmoiZelle.com n’est pas concurrent de Be et Grazia ou encore de n’importe quel autre magazine féminin ? »… oui, dans l’absolu, je ne considère pas madmoiZelle.com comme concurrent « éditorial » de ces magazines.
    Toujours est-il que le marché publicitaire est un gâteau qui n’est pas extensible à l’infini et que dans cette situation, les nouveaux arrivés comptent bien se péter leur part, généralement proportionnelle à leur taille.
  • Les gens qui s’occupent d’acheter de la pub ont (aujourd’hui) tendance à regarder l’audience globale d’un site plutôt que sa « spécificité ». Autrement dit : un généraliste qui s’adresse aussi bien à la jeune femme qu’à la quadra-quinqua et qui draîne donc naturellement un public plus large (et a donc une audience plus balèze) est plus valorisé qu’un madmoiZelle.com qui va parler à une tranche d’âge plus serrée mais plus « cohérente », aussi bien en terme de ton que de ligne éditoriale que de sujets adoptés. De mon point de vue, c’est contre-productif au possible mais c’est comme ça, il faut s’adapter.
  • Enfin dernier souci : dans ce contexte extrêmement concurrentiel, l’année 2011 sera semble-t-il plus difficile que 2010 économiquement parlant et les investissements pubs devraient s’en ressentir.

Paliers d’audience

Autre facteur important : il existe des « paliers », symboliques certes, mais qui marquent les esprits des personnes qui achètent la pub. Pour vous donner un ordre d’idées, pour devenir VRAIMENT incontournable parmi ces mastodontes, madmoiZelle devrait – pour être large – doubler son audience.

madmoiZelle recueille chaque mois 1,5 millions de visites (450-500 000 visiteurs selon Nielsen, la référence du marché), nous devrions arriver à 3 millions (1 million Nielsen) pour devenir vraiment un incontournable. On en est encore loin mais on avance.

Voilà pour le côté économique et l’état du marché pub. Revenons maintenant plus en détails sur l’audience, le nerf de la guerre.

La répartition de notre audience

Comme la grande majorité des sites :

  • 45 à 50% de notre audience nous vient de Google,
  • 30% de liens externes (dont Facebook, nos 24 000 fans et les « Partager » représentent une majorité)
  • et 20-25% qui vient de ce qu’on appelle les « accès directs », c’est-à-dire les filles qui tapent directement madmoizelle.com ou qui vont le chercher dans leurs favoris – et qui a priori donc, connaissent madmoiZelle.

Quand Google craque son slip

Il s’est produit un truc cette semaine : Google a mis à jour son algorithme lui permettant de normalement déclasser des sites qui le spamment (en prenant du contenu de madmoiZelle, par ex) et donc favoriser ceux qui créent à l’origine (nos p’tites pommes, donc).

Or, ça ne se passe pas tout à fait comme prévu : il semblerait que l’algorithme couille à quelques niveaux et que des sites avec un contenu dit « de qualité » – dont j’espère on fait partie – soient pénalisés.

La mise à jour a eu lieu ce week-end et depuis le début de la semaine, bim : -25%/-30% de gens en moins venant de Google par rapport à la semaine passée. Aujourd’hui, on a atteint des sommets : -40%. Autant dire une GROSSE dégringolade dans nos stats, qui roulaient assez bien depuis plusieurs semaines, puisqu’on a dépassé successivement le 1,4 million de visites mensuelles puis le 1,5 million à quelques semaines d’écart.

Alors qu’on progressait, donc, nous voilà en train de reculer par rapport à ce fameux objectif de 3 millions de visites. Pénible, non ?

J’en arrive à un point où je me dis que s’il est impossible de passer à côté de Google, j’y ai passé un temps fou (et on continue d’y consacrer de l’énergie, tous les jours, quand on écrit notre contenu), dépensé beaucoup d’argent et ça s’est avéré payant jusque-là.
Mais aujourd’hui, avec cette catastrophe, je suis gonflé : c’est bon, il faut trouver autre chose, je ne peux décemment pas me permettre de mettre l’avenir de ma boite entre les mains d’ingénieurs californiens et d’un robot qui décide si oui ou non, notre travail est de qualité ou pas… après tout, pourquoi je ne compte pas plutôt sur nos lectrices ?

La règle n°1 de madmoiZelle.com : parlez de madmoiZelle.com

Je sais que le bouche-à-oreille « naturel » sur madmoiZelle a été globalement excellent depuis ses débuts. On ne monte pas à ce niveau d’audience en partant de rien du tout, avec une marque inconnue au bataillon et avec zéro investissement en publicité par hasard.

Aujourd’hui, j’aimerais vous faire prendre conscience d’un truc : pour compenser cette perte de Google, parlez de madmoiZelle.com autour de vous, c’est le meilleur service que vous puissiez nous rendre.

Si vous aimez madmoiZelle.com et si vous souhaitez nous aider à atteindre ce fameux seuil de crédibilité, vous pouvez faire plusieurs choses :

  • Si vous aimez madmoiZelle.com, parlez-en autour de vous. Racontez à vos potes ce que vous y trouvez, les découvertes que vous y avez faites, les articles qui vous ont fait marrer ou vous ont appris des choses. Et demandez à vos potes d’en parler à leurs potes et ainsi de suite. Un peu comme le Fight Club, sauf à l’envers.
  • Si vous aimez madmoiZelle.com, partagez vos articles et vos vidéos préférées sur votre mur Facebook, sur votre Twitter ou envoyez-les par mail à vos ami(e)s concerné(e)s. Aimez madmoiZelle sur Facebook et faites tourner la fanpage sur vos murs.
  • Commandez des stickers, collez-les, distribuez-les, répandez la bonne parole.
  • Je le sais parce que je l’ai déjà repéré plusieurs fois : plutôt que de linker sur votre mur Facebook directement la vidéo dont on parle ou le site web qu’on vous a fait découvrir (ou un gif trouvé dans les Trouvailles d’internet), s’il vous plait, linkez plutôt l’article de madmoiZelle.com. Dites-vous qu’à chaque fois que vous linkez une vidéo de Folle à Linker plutôt que la page d’où elle vient, un chiot meurt quelque part dans le monde :) Ca peut sembler être un petit détail mais à notre niveau, chaque visite compte !

Voilà pour ça. Aussi, je vous propose une chose : au début de chaque mois, je vous ferai un point sur l’avancée des stats

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 46 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Caliodë
    Caliodë, Le 5 septembre 2011 à 16h05

    Et alors, qu'est ce que ça donne les stats depuis Mars ?

    Sinon, ma part de Pub c'est un stickers collé sur le mur d'une sorte d'Auberge de Jeunesse à Rome et une dédicasse sur le bord de mes nouvelles Converses...

Lire l'intégralité des 46 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)