À Paris, les publicités sexistes ne passeront plus !

Par  |  | 1 Commentaire

Les pubs sexistes affichées dans les rues : bientôt du passé ? C'est en tout cas l'interdiction qui vient de passer au Conseil de Paris.

À Paris, les publicités sexistes ne passeront plus !

À Paris, les publicités ne devront plus être sexistes ou discriminatoires !

Cela peut sembler une évidence et c’est pourtant une nouveauté qui date de ce mardi 28 mars.

Cette proposition émanant du Parti Communiste a été votée alors que le Conseil de Paris attribuait le marché urbain d’information, c’est-à-dire les panneaux publicitaires de la ville, à JC Decaux.

La municipalité a diffusé un communiqué, relayé par Le Monde, où on peut lire :

« Le nouveau contrat prévoit que le concessionnaire s’engage à s’assurer qu’aucune publicité à caractère sexiste ou discriminatoire ne puisse être diffusée sur le réseau municipal d’affichage. »

Une bonne nouvelle qui soulève, sans surprise, de nombreuses réactions.

À lire aussi : #NoMoreClichés dénonce les raccourcis sexistes dans les pubs

Les publicités discriminantes interdites… Et les réactions qui ont suivi

Il faut dire que Paris fait figure de retardataire. Anne Hidalgo, maire de la capitale, rappelle alors dans ce même communiqué que Londres et Genève ont déjà mis en place des dispositifs de contrôle comparables.

Du côté du groupe communiste à l’origine de cette requête, on se félicite. Hélène Bidard est une élue de ce parti, adjointe, chargée de la lutte contre les discriminations.

Et elle a partagé sa victoire sur Twitter :

Les suites de la polémique Saint Laurent ?

Cette décision arrive quelques semaines à peine après le scandale des publicités Saint Laurent.

À lire aussi : « Dégradantes », « femmes-objets »… les pubs Saint Laurent épinglées par l’ARPP sont retirées

À l’époque, le géant de la mode avait affiché des photos où l’on voyait entre autres une femme en talons/patins à roulettes et bas résilles, la tête sur un tabouret et les fesses à l’air, jambes écartées.

L’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) avait alors reçu plusieurs centaines de plaintes.

Quelques jours plus tard, l’ARPP avait ordonné à la maison de haute couture de retirer ces publicités, jugées comme dégradantes pour l’image des femmes.

Ce retrait avait alors été qualifié de « rarissime » par le directeur de l’autorité, Stéphane Martin.

Rarissime certes, mais encourageant : cette décision n’aurait sans doute pas été prise sans la mobilisation d’associations féministes et de la prise de conscience collective.

Et c’est peut-être cette dernière polémique qui a permis de faire passer cette nouvelle interdiction. Comme quoi la société peut parfois aider à faire évoluer les règles.

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • ChochanaRose
    ChochanaRose, Le 31 mars 2017 à 0h40

    Enfin ! Espérons que cela permettent de faire évoluer les mentalités, que ce soit étendu au reste de la France et que surtout, que cela soit respecté ! Déjà que les publicités sont en elles-mêmes des plaies alors qu'elles véhicules une image sexiste m’agace profondément. On est obligé-es dans la rue de les subir, que ce soit en affichette sur le pare-brise, dans les journaux, en affiche géant, les habits, télé, radio... Tous ça pour essayer de nous faire acheter des produits une fortune alors que les marques font tous pour se faire un max de bénéfice au détriment de la qualité de ce qu'elle vend (j'ai en tête les pizzas industrielles vendues 3€ alors que la garniture est gorgée d'eau et coûte une misère à fabriquer) mais vendues au prix fort)(je ne parlerais pas des marques qui exploitent des enfants et qui achètent les vêtements/chaussures 1€ en Chine mais qui osent les revendre 200€). Bref, vous m'avez comprise.
    Je ne supporte pas la publicité et toutes les marques qui véhiculent des images dégradantes. On est forcé-es de vivre avec alors c'est un minimum qu'elles soient correctes. Plus qu'un minimum. De plus, il faut vraiment arrêter avec ces publicités où la femme se coltine les gosses, le ménage, la bouffe (où est l'homme ?)... J'aimerais aussi beaucoup que l'on mette les hommes une fois en posture de soumission (à quatre pattes,allongés sur le dos) comme on voit dans 70% des pubs. Non pas dans un but d'inférioriser l'homme mais pour montrer la différence de traitement de l'homme par rapport à la femme, où il est inconsciemment mit dans une posture de domination.
    Ce serait trop long d'exprimer toute ma pensée mais je crois que vous en avez compris les grandes lignes et j'espère que j'ai été claire dans mes propos.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!