Live now
Live now
Masquer
cliches-sexistes-pub
Actualités France

#NoMoreClichés dénonce les raccourcis sexistes dans les pubs

Quand un collectif cherche à démonter les clichés sexistes avec humour, ça envoie du lourd. Avec cette vidéo hilarante, le réseau Toutes femmes, toutes communicantes réussit son coup !

Mise à jour du 12 février 2016 — L’équipe de Madmoizelle était présente le 4 février à l’évènement de présentation de la campagne No More Clichés. Merci à Chloé Vollmer-Lo pour les photos de l’évènement !

Humour et communication font souvent bon ménage, alors quand il est question de lutter de manière positive contre les clichés sexistes, pourquoi s’en priver ?

Sur un ton de bande-annonce, une voix nous déclame « Vous avez aimé la ménagère des années 50 » puis avance, décennie par décennie en continuant à débiter les clichés collés sur les femmes de chaque époque. Et puis on arrive à cette femme d’aujourd’hui qui, « quand elle mange un yaourt (…) prend son pied ».

Des clichés anciens remplacés par des clichés plus récents… mais toujours sexistes. Soudainement sérieuse, la vidéo se conclut ainsi :

« Il serait peut-être temps de changer de film. En 2016, soyons tendance, luttons contre les clichés sexistes. »

Cette vidéo a été réalisé par le réseau Toutes femmes, toutes communicantes qui cherche à lutter pour la place des femmes dans le monde du travail. Pascale Boistard, alors secrétaire d’État chargée des Droits des femmes, marraine le projet ! C’est donc tout à fait sérieux, comme l’indique le dossier de presse :

« Les clichés ont un réel pouvoir toxique. Ils engendrent jugements hâtifs, reproduction sociale, automatismes à faible pensée et comportements injustes… Combattre les clichés crée beaucoup de bienfait pour la société, car ils détruisent de la valeur, en maintenant les statu quo dans les organisations et abîmant la confiance. »

Le réseau ne souhaite d’ailleurs pas s’en arrêter là car il souhaite mener de nombreuses actions cette année sur Internet (comme la création d’un #NoMoreClichés), et prévoit des conférences et formations dans les entreprises, écoles et autres lieux pour comprendre, sensibiliser, montrer à quel point la société a à gagner en arrêtant de reproduire les clichés sexistes.

Dans un communiqué de presse datant du 4 février, Pascale Boistard encourageant le reste des professionnels travaillant dans la communication à rejoindre l’action :

Comment admettre, que, alors que l’on se bat pied à pied pour faire progresser, dans tous les domaines de la vie, l’égalité entre les femmes et les hommes, le champ de la publicité passe malgré tout au travers ? Comment accepter que, pour vendre, il faille aller jusqu’à humilier les femmes, physiquement, intellectuellement, socialement ?  Je veux lancer un appel à tous les professionnels et à toutes les professionnelles, rejoignez ce mouvement pour qu’ensemble, nous travaillions en bonne intelligence et en collaboration. Car, soyez-en sûrs, la lutte contre les clichés sexistes ne s’arrêtera pas. Je m’y engage.

Depuis le remaniement 11 février, Pascale Boistard n’est plus secrétaire d’État chargée des Droits des femmes. La place a été donnée à Laurence Rossignol qui devient Ministre de plein exercice de la famille, de l’enfance et des droits des femmes. Une nouvelle ministre qui, on l’espère, continuera à encourager ce type d’actions.

La découverte des thématiques du féminisme et la déconstruction des clichés prennent du temps. Preuve en est le logo du collectif qui peut être vu comme sexiste : rose et représentant trois personnes aux cheveux longs. Pour l’anecdote, le réseau a avoué lors de sa soirée de présentation qu’un autre logo avait été refusé auparavant car encore plus cliché.

Malgré cette petite erreur de parcours, nous ne pouvons qu’encourager ce type d’actions : Les actions féministes ne doivent pas venir que d’associations engagées dans l’anti-sexisme mais bien de la société tout entière. Une société qui n’est pas forcément au courant de toutes les données du féminisme mais qui peut tout à fait évoluer.

Souhaitons donc un bon courage pour la suite à ce réseau… et merci de réussir à nous faire rire sur un tel sujet !

big-sexisme-publicite-denoncer-condamner


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

19
Avatar de Eleonore Or
1 mai 2016 à 20h05
Eleonore Or
Coucou à tout-es, alors on sait qu'il y a encore beaucoup de travail à faire au niveau pubs pour le sexisme (et le racisme, et l'hétérosexisme, ...) mais qd même y a aussi des bonnes nouvelles de temps en temps ^^ !
Il y a déjà la pub, pour bouygues je crois, avec les skateuses que je kiffe <3. Les pubs pour les protections hygiéniques avec la joueuse de foot. La pub pour je ne sais plus quelle machine à laver où c'est un adolescent qui fait sa lessive et c'est pas mal lol (même si c'est toujours maman qui est derrière m'enfin on peut pas tour avoir d'un coup).
Et la pub pour Kinder je crois où des activités sportives sont proposées à une famille et la fille (grande ado) prend le foot et le petit frère le poney.

Mais hier, hier j'ai vu la pub qui va sûrement être ma pub préférée pdt un moment :

Edit : la vidéo n'est plus dispo il s'agit de la nouvelle pub 2016 Prince de Lu qui met en scène une petite fille déguisée en princesse dans une pièce de théâtre de l'école. Un petit garçon déguisé en prince (comme le personnage des gâteaux) vient la secourir face à un dragon en lui disant : "Viens derrière moi princesse je vais te délivrer." ou qq chose du genre. La petite fille n'a pas l'air bien et s'en va. Le garçon lui apporte un Prince et en le mangeant la fille voit un déguisement de chevalier. La scène reprend ensuite mais après la réplique du garçons, la petite fille arrive avec le déguisement de chevalier sur sa robe et l'épée et répond : "C'est bon prince j'me débrouille !"

Voili voilou je me suis dit que ça faisait du bien de voir des trucs positifs un peu
4
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Actualités France

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée se dote enfin d’une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

Un couple d'homme en train de s'occuper de leur bébé né par Gestation pour Autrui // Source : alvarostock
Daronne

Timothée a fait le choix d’une GPA éthique : « si le consentement est éclairé, les femmes ne sont pas exploitées »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

10
Hanny Naibaho festival
Actualités France

Ce festival mythique pourrait bien diparaître (et on est trop triste)

Source : TF1 - Capture d'écran de l'émission Sept à Huit
Actualités France

Les nouvelles mesures autoritaires de Gabriel Attal pour lutter contre les violences entre mineurs

16
Bâtiments du 4° bataillon de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr Coetquidan ; au premier plan, celui de la 13e compagnie en 2018 // Source : Wikimedia Commons / Alain.Darles EOR Saint-Cyr à Coetquidan 1971 / Licence Creative Commons
Actualités France

Violences sexistes et sexuelles à l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan : l’enquête choc de FranceTV

4
La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France // Source : Capture d'écran Twitter
Actualités France

La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France

1
macron coupe du monde
Actualités France

Emmanuel Macron mécontente 3/4 des Français·e·s (et surtout les femmes), selon un nouveau sondage

1

La société s'écrit au féminin