Les publicités sexistes moquées par La Castor, youtubeuse de talent !

Marie Marquis, auteure-comédienne, tient une chaîne YouTube sous le pseudonyme de « La Castor ». Sa dernière publication en date se moque des publicités sexistes et c'est bien drôle !

Les publicités sexistes moquées par La Castor, youtubeuse de talent !

Les publicités idiotes, ça vous agace ? La Castor aussi ! Dans sa chaîne YouTube, la vidéaste se moque de ces spots qui nous sont diffusés à longueur de journée.

Au programme, un mini-zapping entre une publicité pour un site de rencontres, un menu minceur et des collants incroyables…

Si cette youtubeuse vous dit quelque chose, rien de plus normal. Il y a quelques semaines, nous la présentions à l’occasion de sa vidéo en chanson Hey Connard. Elle présentait alors le concept de sa chaîne avec des mots simples :

En diffusant des messages positifs, ma chaîne peut permettre de lutter contre le sexisme et de dénoncer les travers de notre société. (…)

Dans mes vidéos, j’assume mon féminisme, sans qu’il ne soit moralisateur, et je propose des questionnements sur soi et sur le monde qui nous entoure, avec humour et dérision.

Aujourd’hui, ce n’est que la huitième vidéo publiée sur cette chaîne qui s’annonce déjà prometteuse ! Alors pour s’abonner, c’est par ici ! Vous pouvez aussi retrouver Marie Marquis, alias « La Castor » sur sa page Facebook !

À lire aussi : #NoMoreClichés dénonce les raccourcis sexistes dans les pubs

big-sexisme-publicite-denoncer-condamner

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Li-loo
    Li-loo, Le 11 mai 2016 à 19h28

    hum...l'idée de base est intéressante. mais faire du bodyshaming pour critiquer le bodyshaming, c'est, au mieux, maladroit. l'anorexie n'est pas une blague. l'anorexie est une maladie. certain-e-s personnes en souffrent, d'autres en meurent.
    dommage, car l'idée de base était intéressante.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)