Des pubs anti-IVG dans le viseur de Google

Le moteur de recherche a encore une fois été épinglé pour la diffusion de publicités trompeuses qui visent à décourager les femmes d'avoir recours à l'IVG.

Des pubs anti-IVG dans le viseur de Google

Google a annoncé cette semaine dans un communiqué qu’il renforcerait ses règles publicitaires vis à vis des annonces liées aux mots-clés  concernant l’avortement. 

Le moteur de recherche veut empêcher la diffusion des publicités trompeuses d’organisations prétendant pratiquer des avortements, mais dont le seul but est de décourager les femmes de recourir à l’IVG.

Des pubs anti-IVG pour décourager les femmes

À partir du mois de juin, Google promet d’examiner plus en détails la nature des annonceurs qui souhaitent diffuser des pubs ayant trait à l’IVG.

Les organisations devront notamment déclarer clairement si elles pratiquent ou non des avortements, puis leur dossier sera étudié en vue d’une certification leur permettant d’annoncer ou non autour de ce sujet.

Les publicités anti-IVG ne seront probablement pas bannies mais une mention précisera que l’organisme annonceur ne pratique pas d’IVG le cas échéant. Google explique que cette mesure devrait permettre aux utilisateurs d’y voir plus clair :

« Cette transparence supplémentaire permettra de s’assurer que les utilisateurs disposent des informations nécessaires pour décider quelles publicités liées à l’avortement sont les plus pertinentes pour eux »

Cette règle devrait s’appliquer en premier lieu aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Irlande.

À lire aussi : Des anti-IVG devenus pro-choix racontent ce qui les a fait changer d’avis

Google déjà épinglé pour des annonces trompeuses

Ce n’est pas la première fois que Google est pointé du doigt pour ces publicités trompeuses.

L’annonce de ces nouvelles mesures intervient quelques jours après la publication d’un article du Guardian qui révèle que Google a déjà offert 150 000 dollars, soit 134 000 euros, à Obria Group, une organisation anti-IVG qui diffusent ce genre de pubs mensongères.

Ce genre de cadeau est une pratique courante qui permet à des associations et des ONG de diffuser gratuitement leurs publicités sur la plate-forme.

Le règlement de Google interdit pourtant les publicités « visant à tromper les utilisateurs en omettant des informations importantes ou en donnant des informations trompeuses sur les produits et les services ».

Et toi, tu es déjà tombée sur l’une de ces fausses publicités ? 

À lire aussi : Tu vois des pubs anti-IVG sur Facebook ? Ce n’est pas un hasard

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Mely-ChaudronPastel

Ca, l'Alabama (et beaucoup d'autres Etats américains) : The Handmaid's Tale, c'est demain... :crying: :annoyed:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!