Pourquoi voter pour Trump ? Les Américains répondent sur Reddit

Sur Reddit, les Américains pro-Trump expliquent en détails pourquoi ils ont voté pour le nouveau Président des États-Unis.

Pourquoi voter pour Trump ? Les Américains répondent sur Reddit

Normalement le jeudi, je vous propose de répondre à une question glanée sur Reddit, le genre d’activité qu’on fait pour se vider la tête ou faire son introspection, comme de réfléchir à comment tes parents t’ont « bousillée », ou dans un tout autre registre, creuser les incohérences de l’univers d’Harry Potter.

Sauf qu’à l’heure où j’écume Reddit pour préparer mon article, on est le mercredi 9 novembre, quelques heures après la victoire de Donald Trump aux élections américaines.

Mardi soir je parlais avec mes ami•e•s et notamment avec des gens de la rédac, et nous avions quand même un peu d’appréhension. Un petit « et si » qui ne te laisse pas vraiment sereine. Pourtant, au fond de moi, je restais persuadée que Hillary Clinton gagnerait.

Et ce matin en découvrant le résultat, j’ai pleuré à plusieurs reprises, et je vous avoue que je n’en mène pas large encore maintenant. Je pense au monde dans lequel on vit qui me terrifie, et les pires scénarios se cognent dans ma tête. Esther aussi a peur de ce que pourra faire Donald Trump, tant au niveau de l’écologie, que de sa politique étrangère, en passant par son propre pays.

L’élection de Trump, un choc de réalité… dans le monde virtuel

Il faut croire qu’on est vraiment naïfs n’est-ce pas ? On se dit que tout peut arriver mais on n’y croit pas vraiment. « Il est si absurde, il combine toutes les pires choses et ne s’en cache même pas, c’est improbable »… Mais cette blague devient vraiment trop longue.

Après avoir découvert les résultats mercredi matin, j’ai aussi parlé avec des personnes m’assurant qu’ Hillary Clinton et Donald Trump, c’était le même combat et qu’il ne fallait pas voter. C’est un avis que j’entends et que je comprends, car nous avons la même envie finale : un meilleur système, la fin de guerres dont nous ne voulons pas, des leaders qui nous ressemblent, un pays plus égalitaire et j’en passe. Il semblerait juste que nous n’ayons pas la même façon d’y arriver.

Je n’arrive pas à savoir qui sont les plus pessimistes entre nous en fait. Ceux qui se disent que rien ne vaut rien, qu’autant laisser le pire arriver pour faire du ménage, ou ceux comme moi qui ont du mal à croire que le système change un jour et que « vaut mieux voter pour le moins pire ».

À lire aussi : HugoDécrypte le programme de Donald Trump, le nouveau président des États-Unis

En tout cas, j’ai compris la leçon : je vis dans un milieu qui est sûrement déconnecté. Je ne vois que ça. De partout, j’entends des voix contre Donald Trump ou contre l’extrême-droite : dans les émissions que je regarde, dans les endroits où je vais, sur mes réseaux sociaux, même dans les tweets de célébrités. Alors qui sont tous les autres que je ne côtoie pas ? Je suis désolée de vous avoir sûrement laissés de côté. Je ne sais pas qui vous êtes et j’ai sûrement un peu peur de vous, mais c’est une leçon que je ne compte pas oublier.

Alors en allant sur Reddit mercredi, je suis allée regarder ce qu’il se dit sur Donald Trump, le nouveau président des États-Unis — j’ai encore du mal à le dire tiens, ça me fait mal. Bon du coup je tombe sur ce thread qui demande aux Américaines d’expliquer sérieusement leurs raisons pour voter Trump.

À lire aussi : La victoire de Trump devient de plus en plus inquiétante pour les pro-choix

Le fil de commentaires date d’il y a onze mois, donc presque un an avant l’élection, et je découvre que plus d’un Internaute aimerait le voir devenir président, mais qu’ils n’y croient pas vraiment. Et bien je les imagine bien heureux en ce lendemain de l’annonce de sa victoire, et je leur souhaite donc tout le bonheur qu’ils espèrent avoir avec lui.

Si j’ai pris le temps de traduire les arguments de ces supporteurs de Trump aujourd’hui, c’est histoire de comprendre qu’en plus d’être un vote contestataire, c’est aussi un vote d’adhésion, puisqu’ils sont d’accord avec les annonces de Donald Trump —  les mêmes qui me font froid dans le dos. Lire ces propos à l’aune de l’actualité du jour me renforce dans l’idée d’être dans un monde parallèle. Ce qui semble bien être le cas.

Je n’ai pas pu tout traduire en français vu la longueur de certains posts, mais n’hésitez pas si vous voulez des explications sur certains passages, à le demander en commentaires.

Je vous souhaite bon courage pour lire ces arguments, ce n’est pas vraiment de gaieté de cœur que je vous les partage.

Amy.

Cette intro a été écrite initialement pour la Pause Culotte du 09/11

Donald Trump : l’honnêteté pour un renouveau politique et un candidat anti-système

trump-controversial

« Franchement, c’est probablement le candidat le plus capable que j’ai vu.

Déjà c’est quelqu’un de déterminé. J’ai seulement 26 ans mais depuis que j’ai l’âge de voter et de connaître les politiciens, ils m’ont toujours paru faibles et pathétiques. Leur unique but est de se faire aimer.

Les gens tapent rarement du poing sur la table pour dire ce qu’ils veulent vraiment, ils utilisent plutôt des petites phrases faciles comme « Oh on doit sauver la classe moyenne ! Réduire les impôts pour la classe moyenne ! Des écoles plus performantes ! ».

Sous pression quand il s’agit d’un sujet plus controversé, ils se rabaissent et s’excusent. Trump assume ce qu’il dit malgré l’opposition, a souvent raison et c’est lui qui force les médias à dire pardon. Ça décrédibilise tout ce que les autres peuvent dire après. »

trump-fed-up

« — Je pense que tout le soutien qu’il a est un signe que l’Amérique en a marre de ce système injuste et malhonnête. On veut des politiciens qui nous représentent vraiment, pas des institutions pré-fabriquées qui ressemblent à des entreprises. Même si cette honnêteté est ignorante, c’est déjà un changement de direction vers des leaders moins cyniques.

— C’est ironique vu que Trump est le produit de l’entrepreneuriat et ne pourrait pas être plus déconnecté des gens. Il n’est peut-être pas influencé par des lobbyistes, mais ça ne veut pas dire qu’il ne va pas nous rouler dessus si ça peut tourner à son avantage personnel. »

trump-calling-out-bush

« — J’aime la façon qu’a Trump de parler des magouilles financières, de dénoncer les gens comme Bush qui ont suivi les directives de leurs généreux donateurs. Et je pense qu’Hillary est un robot.

— Bernie Sanders est l’homme que tu recherches. Il dénonce et est honnête tout autant, mais sans la partie xénophobe et fasciste. »

trump-not-politician

« Il n’est clairement pas un politicien. Et je suis VRAIMENT fatigué des politiciens de carrière. »

À lire aussi : Élection de Trump : les explications du « scénario catastrophe d’un cataclysme historique », à lire sur Slate

Donald Trump : un rempart contre l’immigration illégale

trump-immigrant

« — Je suis un immigrant arrivé légalement et je méprise les clandestins. Au pire du pire ils devraient être mis à la fin de la liste d’attente. L’idée d’Hillary de leur donner la nationalité est faible et nulle.

Edit : J’ai pu devenir citoyen américain grâce à ma femme. Après l’université j’ai essayé d’avoir un visa de travail mais ça a été refusé. J’ai dû revenir dans mon pays et attendre plus d’un an. Ça c’était après avoir étudié aux États-Unis pendant près de huit ans. Devoir être forcé de m’éloigner de mes amis américains pendant que d’autres rentraient sournoisement dans le pays m’a toujours semblé injuste. Moi j’ai respecté le processus et j’ai payé pour rentrer.

[…] Pourquoi garder le processus d’immigration aux aéroports dans ce cas ? Pourquoi ne pas juste alors laisser entrer n’importe qui pouvant payer un billet d’avion ?

J’ai grandi dans un pays développé de l’Ouest. Je respecte la loi. Par exemple si tu as un problème avec les gens qui coupent la queue pour te passer devant à un café ou dans les embouteillages, alors tu devrais être d’accord avec moi. […]

— Je ne pense pas que quiconque souhaitant que les clandestins soient naturalisés pensent qu’ils devraient avoir la priorité sur les immigrants légaux. Au contraire, on pourrait leur demander de payer des amendes, d’attendre longtemps et d’avoir un casier vierge.

— … Et pendant ce temps-là, les gens qui viendraient clandestinement et attendraient longtemps seraient en train de vivre et travailler normalement aux États-Unis alors que ceux qui viennent légalement rôtiraient en Syrie ou en Afghanistan des dizaines d’années ? […]

Donald Trump : un programme économique, sécuritaire et anti-immigration.

trump-reasons

trump-other-reasons

trump-reasons-4

« Je suis à 100% pour Donald Trump et je pense que c’est le plus qualifié pour ce boulot. […] Est-ce que c’est un enculé ? Oui. Est-ce qu’il n’est pas politiquement correct ? Oui. Tout ce qu’il dit est controversé et si on ne regarde qu’en surface on se dit qu’il n’est qu’un enfoiré.

Pourtant c’est le sauveur d’un système injuste et corrompu.

Voici la liste des choses que j’aime chez lui :

  1. Notre leadership actuel est horrible. On a des individus partout dans le monde qui torturent des innocents et qui veulent tuer des milliers d’Américains à l’heure où nous parlons et on ne fait rien. Il va réussir à terrasser l’État Islamique. Il ne veut pas fermer Guantanamo parce qu’il n’est pas bête. Les droits constitutionnels ne s’appliquent pas aux terroristes.
  2. Les lobbyistes ne peuvent pas l’acheter.
  3. Il dit ce qu’il pense (il n’a même pas de prompteur et il écrit ses propres discours).
  4. Il ne s’excuse JAMAIS. Je pense juste que j’aime ça.
  5. Tout le monde s’enflamme parce qu’il est raciste. […] Mais il n’est pas assez bête pour croire qu’il va pouvoir déporter 11 millions d’immigrants illégaux. Il utilise ce qu’il explique dans son livre The Art of Deal […] où tu demandes plus que ce que tu veux pour obtenir un chiffre quand même important de la part des démocrates au Congrès. Personne n’a le droit de venir aux États-Unis illégalement, on devrait faire un énorme mur et n’autoriser que les immigrants légaux.
  6. En ce qui concerne les musulmans, bien sûr qu’on ne peut pas savoir forcément qui est musulman et qui ne l’est pas. On doit donc interdire l’entrée à certaines religions et le congrès a déjà proposé ça ! Tu dois adhérer à notre politique de visa stricte si tu viens de Syrie, Iran, Irak, Liban et peut-être deux autres pays du Moyen-Orient, sinon tu ne rentres pas. […] Rand Paul veut la même chose mais personne n’en parle… […]
  7. Vous saviez que 21 % des musulmans en Syrie soutiennent l’État Islamique ? Vous voyez la menace ? […] Tellement de gens qui veulent la mort de milliers d’Américains innocents et Trump veut cesser temporairement l’immigration venant de chez eux. C’est logique !
  8. Les médias le critiquent pour faire des gros titres. […] Je n’aimais pas ce qu’il disait par rapport aux hispaniques mais je l’ai écouté un jour avec attention et j’ai compris. Il n’est pas parfait, aucun candidat ne l’est. Il n’est pas aussi méchant et ressemblant à Hitler que ce que les médias comme CNN et l’Huffington Post veulent dire.
  9. Super entrepreneur. Il a fait exprès de faire faillite pour économiser de l’argent. En 2009 ! Il s’est enrichi de 44% depuis qu’il a reçu son premier million de son père. […]
  10. Nous n’arrêtons pas de perdre des jobs, de la production, de parts de marché et de PIB par rapport à la Chine et à d’autres pays asiatiques. Il va refaire fonctionner la machine.
  11. Il veut supprimer les impôts pour tous les couples qui gagnent moins de 50 000 dollars par an. Et moins de 25 000 pour les individus.
  12. Il va simplifier les impôts et les taxes. Ce qu’on vit en ce moment est absurde.

Voir toute la réponse point par point d’un internaute de Reddit à ces arguments.

À lire aussi : « Sept idées reçues sur l’immigration et les immigrés », à lire sur Le Monde

trump-tldr

« Trump n’est pas une fillette. Il va détruire l’État Islamique. Il va réduire les impôts et rendre le processus plus simple. Gérer les États-Unis comme une entreprise, en faire une machine économique et créer du boulot. Il va aussi empêcher l’immigration illégale en Amérique.

[…]

Je pense que la plupart des gens qui sont viscéralement contre Trump ne se basent que sur leurs émotions et ne pensent pas rationnellement aux bénéfices de certaines situations. Je pense que les supporters de Bernie Sanders n’ont pas la moindre idée de ce qu’est une politique fiscale ou étrangère. Je ne suis pas « raciste ». Je respecte les autres origines et les religions.

Moi, et apparemment une grande partie de l’Amérique, nous sommes d’accord pour dire qu’il faut sacrifier le fait d’être gentil dans l’espoir de régler une grosse partie de la merde actuelle. […] Vous ne voyez pas les soutiens de Trump sur Reddit parce que c’est un endroit où se reproduisent les socialistes. »

big-peur-donald-trump

Donald Trump : un troll qui fait bien rire mdr

trump-troll

Des barres de rire

« Sincèrement, je n’ai jamais vu un aussi grand et majestueux troll de toute ma vie. Je pense pas qu’il est honnête ni que c’est une bonne personne, mais ce que je sais c’est qu’il fait chier les gens et je l’aime pour ça. Les gens le traitent de raciste, de sectaire intolérant et il n’en a rien à foutre. C’est hilarant. »

big-comment-sinscrire-listes-electorales-2017

Un an plus tard… Donald Trump devient vraiment le Président des États-Unis

Maintenant qu’on en est là, on ne peut plus se cacher les yeux et mettre la tête dans le seau en pensant que nous sommes une majorité à avoir le même avis. Que ceux qui ne sont pas d’accord sont minoritaires, et surtout qu’ils seraient bêtes, dépourvus d’arguments, qu’ils voteraient simplement par rejet ou contestation.

L’onde de choc après la victoire de Donald Trump nous révèle que les gens votant à l’extrême-droite sont à prendre au sérieux, qu’ils peuvent être majoritaires, et qu’ils sont capables d’argumenter rationnellement leurs positions.

À lire aussi : LaPrimaire.org donne vie au rêve de la démocratie participative

C’est sans doute à nous de changer quelque chose, comme l’écrit Ludovic Delaherche dans un billet publié sur Medium :

Trump braille, insulte, offense, il est mal élevé et il ment comme il respire mais n’oublions pas que Clinton est à la main des puissances financières, traite les électeurs de Trump de misérables et toise l’Amérique de sa suffisance.

Si nous réagissons en insultant les Américains nous perdons nous aussi : ils viennent de décomplexer une voie, le populisme.

Si nous ne commençons pas TOUT DE SUITE par nous remettre en cause et par remettre en cause notre classe dirigeante, nous nous engagerons dans le même chemin.

— Lire l’intégralité de TRUMP : le plus important ce n’est pas sa victoire mais notre réaction.

Qu’est-ce que le monde va devenir maintenant ? J’ai peur de tout et je ne peux qu’espérer que ce Président ne réussisse à rien mettre en place, comme le Front National en France s’il arrive au pouvoir un jour — pitié non. Et pour moi le meilleur moyen est de voter, et je voterai tant que je le pourrai.

Est-ce la meilleure des solutions ? Je ne sais pas, mais je veux croire que oui et que nous trouverons un jour le moyen d’arriver à vivre de meilleurs moments pour que j’arrête de me prendre des coups de massue un mercredi de novembre, à 7h du matin.

big-politique-pouvoir-peuple

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 64 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • LovelyLexy
    LovelyLexy, Le 17 novembre 2016 à 22h15

    Et la défaite de Clinton... En nombre de chiffres, elle a gagné

Lire l'intégralité des 64 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)