Pourquoi les femmes s’épilent-elles le maillot ?

Beaucoup de femmes s'épilent le maillot, oui, mais pourquoi le font-elles ? Une étude menée aux États-Unis montre que les raisons avancées ne sont pas forcément bonnes...

Pourquoi les femmes s’épilent-elles le maillot ?

Les poils ne sont pas sales. Cela fait d’ailleurs plusieurs années que des voix s’élèvent pour rappeler que l’épilation, en particulier celle du maillot, n’est pas hygiénique

Pourtant une majorité de femmes continue de se retirer les poils aux endroits où ils apparaissent.

80% des Américaines s’épilent le maillot.

Elles seraient 80% à s’occuper de leur pubis aux États-Unis, selon une récente étude (relayée par Reuters) menée par une chercheuse de l’université de Californie basée à San Francisco.

Ce chiffre ne m’étonne pas (une étude menée en France en 2014 chiffre à 85% le nombre d’épilées de cette zone) mais une question subsiste : pourquoi le font-elles ?

Un échantillon de 3 316 femmes âgées de 18 à 65 ans, représentatif de la population américaine, a été interrogé afin de répondre à cette question…

Pourquoi les femmes s’épilent le maillot ?

La majorité, c’est à dire 60%, affirme le faire pour l’hygiène et la propreté intime… Des raisons qui sont pourtant fausses ! Épiler cette zone peut entraîner l’arrivée de mycoses ou d’infections, comme nous l’expliquait en 2014 Lady Dylan dans son article L’épilation, est-ce vraiment plus « hygiénique » ?.

56% le font pour le sexe et 32% disent s’épiler pour des raisons esthétiques.

Et même pour une visite médicale, 46% des interrogé•es rapportent s’occuper de leur toison. Alors que les médecins n’ont aucun avis à porter sur vos poils. S’ils/elles font des remarques, c’est ils/elles qui sont en tort et non vous !

L’épilation du maillot, une question de mode ?

La chercheuse à l’origine de cette étude a un avis sur le véritable « pourquoi » de l’épilation du frifri :

« Ça semble être une mode. Il y a quarante ans, ce n’était pas aussi courant. »

Une mode qui entraîne une forme de pression sociale : j’ai de nombreuses fois entendu des conversations de garçons dégoûtés par l’idée que leur partenaire puisse être poilue. À côté, de nombreuses amies m’ont confié vouloir arrêter de s’épiler mais avoir peur de ne plus plaire ensuite.

Peut-être faut-il tout simplement faire évoluer les mentalités. Rappeler encore et encore qu’avoir des poils est normal et propre. Surtout, partager ce message jusqu’à ce que l’on puisse faire ce que l’on veut de nos poils. Et ne pas s’en occuper uniquement par peur du regard des autres !

big-poils-analyse-questions

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 118 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tératogène
    Tératogène, Le 8 novembre 2016 à 14h22

    Gabelote
    En gros, si tu dis "j'ai du mal avec la pilosité mais je sais que ça vient d'un conditionnement sociétal et je reconnais que je ne devrais pas, de manière tout à fait rationnelle" c'est pas la même chose que de dire "portez vos poils, je m'en fous, mais très peu pour moi, je trouve ça sale et négligé". La première proposition reconnaît une lacune, la seconde fait comme s'il n'y avait pas de différence entre s'épiler et ne pas s'épiler.
    Pour ce point, on est d'accord. :top:

Lire l'intégralité des 118 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)