Daniel Craig photobombe Taylor Swift (+ guide pratique du photobombing)

Il semblerait que LA photo du week-end sur internet soit cette « photobomb » de Taylor Swift par Daniel Craig. La moustache au vent, le regard de bi-atch, le teint rougeaud, il n’en fallait pas moins pour ruiner cette photo de la starlette avec je-sais-pas-qui et sa bouche en cul-de-poule. Daniel, la moustache alerte et l'humour britton […]

Daniel Craig photobombe Taylor Swift (+ guide pratique du photobombing)

Il semblerait que LA photo du week-end sur internet soit cette « photobomb » de Taylor Swift par Daniel Craig. La moustache au vent, le regard de bi-atch, le teint rougeaud, il n’en fallait pas moins pour ruiner cette photo de la starlette avec je-sais-pas-qui et sa bouche en cul-de-poule.

Daniel, la moustache alerte et l'humour britton

Pour ta culture personnelle, le photobombing est une pratique tout à fait crétine mais ô combien jouissive qui consiste à venir pourrir des photos en soirée – ou ailleurs, l’occasion la plus funky fresh (mais aussi la plus bâtarde) étant pour moi LE MARIAGE. Quoi de plus amusant que de venir se glisser sur les photos familiales en train de faire l’âne. J’ai beau chercher, je vois pas.

Un peu de bonheur dans ce monde de brutes

La pratique est tellement magique qu’il existe plusieurs sites dédiés – et ce tuto, que j’ai demandé à Jackou de traduire dans la langue de Molière.

Etape 1 : L’endroit, l’endroit, l’endroit

Tenez vous informé de tout évènement qui fait dégainer les appareils photos et lancez-vous ! Occasions spéciales, bars, remises de diplômes, fêtes, mariages, tous ces évènements qui offrent mille et unes occasions de se prendre en photo sans raison.

Etape 2 : Soyez à l’affût…

Une fois sur place, tentez d’identifier vos victimes. Gardez un oeil sur la fille narcissique qui ne prend des photos que dans le but de changer sa photo de profil Facebook. Peut-être tomberez-vous sur le bon copain qui se plait à capturer tous les grands moments de chaque évènement. Le mieux, c’est encore de trouver l’individu complètement bourré qui a néanmoins un appareil photo à la main, car ça vous évitera de passer par la 5ème étape. Souvenez-vous que beaucoup de photobombs sont le résultat de bombers se retrouvant soudain face à un appareil photo braqué dans leur direction – assurez-vous de ne rien manquer de ces opportunités spontanées.

Etape 3 : Révélez votre laideur

Une fois vos victimes repérées, échauffez votre laideur. Il vous faudra montrer votre plus horrible visage une fois que le flash d’un appareil photo viendra vous frapper, au milieu d’un groupe d’inconnus. Pour cela, faites quelques étirements : faites bouger tous les muscles possibles de votre visage. Essayez de battre le record du nombre de mentons apparents, ou de regardez dans deux directions opposées, autant que possible (plus le strabisme est prononcé, plus le résultat sera bon). Votre bouche peut être votre meilleur atout lors d’un photobomb : un sourire flippant ou une rangée de dents tordues peut faire la différence. Comme facteur additionnel, comptez sur l’angle d’approche (un angle de 90° est encore plus efficace que le fait de se tenir simplement près du groupe) et efforcez-vous de saisir le contexte de la photo : ex. un couple, des meilleurs amis, ou même des grands-parents. Plus le résultat escompté se veut précieux, plus le photobomb fera d’effet.

Etape 4 : Entrez, Sortez…

Une fois échauffés et votre plan d’attaque en main, assurez-vous de pouvoir vous donner à fond pour chaque tentative. Dès que l’appareil photo est repéré, vous avez environ trois secondes pour faire votre coup. Préparez votre immonde grimace, insérez-vous maladroitement dans le cadre, et retournez immédiatement à votre conversation, ou à l’endroit où vous étiez. Plus vous attendrez, plus vous aurez de chance pour que le photographe vous repère et vous le fasse remarquer. Croyez-moi, vous ne voulez pas qu’un homme d’âge moyen vous grille sur le point de ruiner une photo de ses proches. Vous perdrez toutes vos chances pour le reste de la soirée. De plus, plus vite vous vous échapperez de la scène du photobomb, plus vite vous en trouverez une autre.

Etape 5 : Attendez vous à des retours…

Félicitations ! Vous avez photombombé un moment précieux ! Ce à quoi vous devez vous attendre :

– Le photographe gardera un oeil sur vous pour le reste de la soirée (sauf s’il s’agit de cette personne morte bourrée mentionnée dans l’étape 2, là vous êtes tranquille)
– Si le photographe ne vous a pas vu bomber sa photo, vous risquez d’avoir de ses nouvelles dans un futur proche.
– Si vous avez bombé la photo de potes à vous, vous risquez de vous faire harceler et insulter pendant environ deux minutes.
– Vous risquez de vous faire taguer sur facebook si quelqu’un vous a reconnu (même si vous ne connaissez pas les gens présents sur la photo)
– Si tout le monde est détendu, attendez vous à des rires. Dur de nier le potentiel comique du photobombing.

Bonne chance, camarade photobombers !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cuillere
    Cuillere, Le 26 juillet 2010 à 17h02

    Huhuu trooop bon !
    J'AIME

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)