Un correcteur révèle quelques unes des perles du bac de philo 2012

Chaque année, les copies d'épreuve de philo au bac regorgent de perles, aussi drôles que déconcertantes. Un correcteur de l'Académie de Poitiers vient d'en partager quelques unes.

Ahh, la philo. Cette excitante matière où il s’agit de concilier pensées des auteurs (beaucoup) et réflexion personnelle (un peu) ! Cette année comme toutes les autres, certains lycéens un peu dépossédés devant les sujets proposés ont décidé de philosopher à leur manière.

C’est donc désormais une tradition : à chaque baccalauréat est associé son lot de petites trouvailles. Raisonnement par l’absurde, étranges comparaisons, maximes sorties de nulle part : pour défrendre leurs copies, nombreux sont les candidats à ne pas se contenter de citer Rousseau et Hobbes.

Pour notre plus grand plaisir, un correcteur de l’Académie de Poitiers a révélé quelques unes de ces fameuses perles, dans les colonnes du quotidien régional  La Charente libre

1. À la question « Peut-il exister des désirs naturels ? », il y a eu…

… le lycéen qui pense que toutes les civilisations ne se valent pas

« Les désirs naturels varient. Par exemple, pour une famille vivant en Afrique, les désirs naturels seront de dormir et de manger car l’Afrique vit encore de manière sauvage. Mais pour un Français bien plus évolué, ce sera d’avoir une voiture, une machine à laver et une très grande garde-robe ».

… le lycéen qui aime la Scandinavie

« Pour être heureux, l’homme doit aller en Laponie car là-bas, la nature est encore intacte et ses désirs ne sont donc pas influencés par les autres. »

(pour Épicure, l’homme doit tendre vers l’aponie = la paix du corps et vers l’ataraxie = la paix de l’esprit)

… le lycéen qui cite les auteurs et les clashe en même temps

« Selon Rousseau, il vaut mieux rêver ses désirs plutôt que les satisfaire. C’est pour cela qu’il a toujours vécu seul et malheureux. »

… le lycéen qui pense que sur terre, il y a deux types de femmes

 « Le désir d’enfant pour une femme est naturel, donner la vie est dans l’ordre des choses, c’est instinctif d’avoir une progéniture. Les femmes qui n’en veulent pas, ou pire qui choississent l’abominable assassinat en avortant, sont donc des êtres pervertis. »

2. À la question « Travailler, est-ce vraiment utile ? », il y a eu…

… le lycéen qui a séché les cours de philo pour aller à la messe

« La preuve que le travail n’est pas utile, c’est que Jésus christ n’a jamais travaillé. Il a voyagé de pays en pays pour répendre l’amour mais n’a jamais travaillé. Or personne n’a été plus utile que lui, personne ne le constestera. »

… le lycéen qui pense que les prostituées sont toutes des nymphomanes qui ont tout compris

« On constate que tous dans la société ne travaillent pas pour être utiles. Certains travaillent aussi pour leur plaisir. Les prostituées par exemple joignent l’utile à l’agréable… »

… le lycéen qui n’a pas peur de poser les vraies questions

« La meilleure façon de juger de l’utilité d’un travail se mesure aux résultats. Ainsi je pourrai juger de l’utilité de mes professeurs en fonction des résultats que j’obtiendrai au bacalauréat. »

… le lycéen accusateur

« Quant à vous correcteur, vous seriez plus utile en aidant mon père à construire une maison qu’à corriger ce devoir… »

— Pour lire plus de perles, allez voir par ici !

PS : J’ai dit « lycéen », mais c’est peut-être aussi « lycéenne »… Les perles sont évidemment restées anonymes.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 82 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ginger_Gold
    Ginger_Gold, Le 15 juillet 2012 à 14h49

    Je dirai juste que ce ne sont certainement pas mes règles qui dicte celle que je suis, merci. L'avortement est un droit inhérent à chaque femme de ce monde (et des autres. Hahaha). Je suis bien trop énervée pour me lancer dans le débat. (Oui oui, j'ai bien dit "énervée").

    Pour pas faire de hors-sujet, j'ajouterai que celle-ci m'a fait bien rire : « Selon Rousseau, il vaut mieux rêver ses désirs plutôt que les satisfaire. C’est pour cela qu’il a toujours vécu seul et malheureux. ».

Lire l'intégralité des 82 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)