Le compte Instagram le plus SALÉ de 2019 est là

Un compte Instagram nommé « On doit parler » se moque des mythos qui tentent d'amadouer les autres à base de « on peut rester potes » et autres discours peu sincères.

on-doit-parler-compte-instagram-phrases-mythos

Est-ce qu’on t’a déjà dit : « on doit parler », ou sa variante « faut qu’on parle » ?

Si oui, tu sais aussi bien que moi que ça n’annonce rien d’agréable…

Une personne non dénuée d’humour s’est saisi de cette phrase sortie des enfers pour nommer son compte Instagram au concept original.

@ondoitparler, un compte salé sur Instagram

Le compte @ondoitparler compile le pires des discours entendues plus ou moins après la fameuse déclaration, « faut qu’on parle »,  et l’illustre d’une photo d’une ou d’un violoniste.

C’est super drôle, mais pour mieux me comprendre, je te propose de contempler quelques-uns de mes posts préférés ci-dessous :

Qui se cache derrière @ondoitparler ?

J’ai discuté par message avec une des fondatrices de ce compte génial.

Elle m’explique qu’elle faisait des vannes avec une pote sur leur compte personnels respectifs : le sien @okhedaccord et celui de son amie @tatouchka.

Elle raconte la genèse de @ondoitparler :

« On a 24 et 25 ans. On a lancé ce compte tout bêtement quand mon keum m’a balancé une énième disquette « ce n’est qu’une amie ».

J’étais tellement blasée de ce mensonge que j’en ai fait une série de blagues sur mon compte perso, et j’ai publié ce genre de mensonges en story.

Les gens ont ri, ça a parlé à tout le monde. @tatouchka m’a dit : viens on fait un compte… et nous voici ! »

Sortez les violons, qu’on pleure un coup (pour de faux)

Tu connais l’expression « sortez les violons » ?

La blague vient de là. Les gens parlent de violons pour se moquer qu’un discours qui tente d’attendrir de manière artificielle, en étant larmoyant et peu sincère.

Ouais, c’est ça, ouais.

La co-créatrice du compte ajoute par ailleurs :

« L’idée derrière ce compte est de pouvoir rire de tout ça, et d’assumer que tout le monde ment un peu. »

@ondoitparler, des violons pour se moquer des gens semi-honnêtes

Les violons de @ondoitparler me rappellent la scène d’introduction de Reservoir Dogs (1992) réalisé par Quentin Tarantino.

Les gangsters discutent et prennent en pitié la serveuse à laquelle l’un d’entre eux n’a pas donné de pourboire. Ce dernier, interprété par Steve Buscemi, rétorque :

« Tu sais ce que c’est ça ? C’est le violon le plus petit du monde. »

Il existe une version Bob L’Éponge de ce délire du violon ridicule :

Du gros ouin ouin quoi.

Évidemment, ce serait bête de généraliser (et clairement moins rigolo). Et pour cela, @okhedaccord rassure certains individus qui se sentiraient concernés et mal à l’aise.

« Je ne pense pas que ces phrases soient tout le temps fausses, c’est juste la plupart du temps, quand elles sont employées, on a toujours un petit doute !

On est tous et toutes plus ou moins malhonnêtes quand on a peur de blesser… »

Moi j’ai quelques idées de phrases pétées pour le compte @ondoitparler !

Et toi, quels sont les petits mensonges que tu as entendus ou peut-être dits à quelqu’un et qui pourraient figurer sur le compte @ondoitparler ?

À lire aussi : Dora Moutot de @Tasjoui dénonce le tabou du plaisir et de l’orgasme

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • Samsayonara
    Samsayonara, Le 15 janvier 2019 à 8h25

    Disons que c'est drôle car tellement entendu ... Un peu triste aussi.
    J'ai été dans les deux cas de figure : subi une rupture où le gars m'a assuré que j'étais géniale, parfaite et tout, le pb venait de lui, blablabla, et l'autre où j'ai mis une veste à un gars en disant qu'il était génial mais que je le voyais qu'en ami. Voilàvoilà.

    J'ai entendu ces phrases, et j'ai prononcé une fois pour dire à quelqu'un que je n'étais pas intéressée de façon"gentille". Sauf que voilà, on a beau mettre des gants, toutes les précautions possibles, ça reste douloureux que ce soit une veste ou une rupture. Il n'y a pas de bonne façon de rompre, si l'autre n'a pas senti que ça se barrait en c***, la désillusion sera là.
    Rire de cela, ce n'est pas juger, c'est dédramatiser, car on peut être amené soit à subir ces poncifs, soit à les reproduire.

    Après les mensonges de petit ami volage : non je te jure, c'est qu'une amie, etc, bon ^^ dédramatisons et rions de ces petites phrases qui semblent universelle! :rire:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!