Nicki Minaj évoque le machisme dans le rap

Nicki Minaj, dans une interview pour MTV, a évoqué le sexisme dans le milieu du rap, géré par des hommes qui n'apprécient pas forcément de voir une femme percer.

Nicki Minaj était interviewée par MTV pour parler de son prochain album. Elle a abordé à cette occasion la question du machisme et du sexisme dans le milieu du rap, jugeant qu’elle n’obtient pas la reconnaissance qu’elle mérite, parce qu’elle n’est pas un homme. Voici le segment d’interview, avec une traduction en-dessous :

Quand (le précédent invité) était dans ce studio, il n’a pas seulement dit que vous étiez parfaite, mais aussi que vous êtes passée du statut d’artiste à celui de marque. Peu de gens peuvent dire qu’ils sont des « artistes – marques ». Est-ce que le fait d’être dans ce studio, en sachant que vous êtes une telle icône, vous met la pression ?

Hum, je pense que j’avais plus la pression en faisant mon deuxième album. Je venais de vendre 2,5 millions de disques à travers le monde, après huit ans à ne pas avoir un seul titre classé n°1, donc toutes ces choses me traversaient l’esprit : est-ce que je peux être à la hauteur ? Je me sentais bombardée par les attentes des gens. Mais cette fois-ci, je m’intéresse moins au fait d’être acceptée et plus au fait d’être la bitch douée en lyrics que je suis, sachant que je suis meilleure en lyrics que la plupart des rappeurs mâles dans le milieu… allez, je vais le dire : je n’ai pas la reconnaissance que je mérite. Genre, pour le titre Up In Flames, si un mec avait fait cette chanson avec moi, tout le monde en aurait parlé, se serait demandé qui avait les meilleures paroles, blablabla. Quand je fais un titre qui parle de moi, les gens… les hommes, parce que les hommes gèrent le milieu hip-hop, il faut être honnête : ils dirigent les programmes, ils veulent rapper, dire ce qu’ils pensent, ils ne vont pas laisser une femme le faire, ça leur semble bizarre. Voilà, c’est comme ça. Mais quand je regarde mes lyrics, les métaphores, les jeux de mots… en dehors du côté « nouvelle artiste », du côté buzz, j’ai bossé sur ces lyrics. Et les gens font comme si ça n’existait pas.

Ça doit être frustrant.

Avant, ça me rendait triste, mais maintenant… ça me motive. Je veux continuer à jouer, je veux continuer à m’amuser, je vais continuer à donner à mes fans ce qu’ils connaissent, ce qu’ils attendent de moi, c’est à dire un truc génial. Je ne vais pas laisser ça me rabaisser. Je suis super excitée à l’idée de revenir en studio, ça signifie tout pour moi.

Nicki Minaj n’a pas sa langue dans sa poche, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a confiance en elle, et en son talent, mais elle aborde ici une problématique intéressante. Jugez-vous que le monde du rap est un milieu machiste ? Pensez-vous que des stars mondiales féminines comme Nicki Minaj peuvent changer la donne ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Anegmar
    Anegmar, Le 16 septembre 2015 à 9h50

    J'arrive mille ans après la bataille, mais moi je l'aime bien Nicki Minaj...
    Qu'elle rape mal ou que ses paroles soient un peu nulles, je sais pas trop, je n'y connais absolument rien. Mais par contre, j'aime bien le fait qu'elle soit là, avec son ego surdimmensionné, ses danseurs en slip en arrière plan (ce qui me rappelle les danseuses de certains et me fait rigoler) et son corps irréaliste. Elle est à fond dans la caricature, mais elle gère son business, elle trouve son public. C'est une femme dans un milieu qui fait quand même des choses qu'on a pas l'habitude de voir de la part d'autres artistes féminines, elle reprend des codes instaurés par des hommes et les adapte à sa manière. Et elle se revendique de la communauté LGBT, et je trouve ça chouette qu'une femme de son influence fasse ça ! (je pense aussi que ce qu'elle montre sur scène ou à l'écran reste un personnage qu'il ne faut pas trop juger hâtivement)
    Voilà :fleur:

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)