Najat Vallaud-Belkacem invitée de Caroline Roux dans C Politique

Najat Vallaud-Belkacem répond aux questions de Caroline Roux, pour un tour complet de l'actualité, du sport à la politique de la ville, en passant par l'ABCD de l'égalité, qui continue de faire débat.

Najat Vallaud-Belkacem invitée de Caroline Roux dans C Politique

La ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et Sports était l’invitée de Caroline Roux pour la dernière émission C Politique de la saison.

Lors de ce tête-à-tête de 58 minutes, rythmé par de courts reportages sur des dossiers du ministère ou des sujets d’actualité, Najat Vallaud-Belkacem a répondu aux questions de Caroline Roux aussi bien sur la Coupe du Monde 2014 que sur la politique de la Ville, ou encore l’ABCD de l’égalité.

Elle revient aussi brièvement sur son parcours, son entrée en politique et le « syndrome de l’imposteur » qui amène beaucoup de jeunes femmes à remettre en question leur compétence et leur légitimité.

« Ceux qui se braquent quand on leur parle d’égalité ne sont pas républicains »

La ministre est revenue sur les folles rumeurs qui ont circulé concernant l’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons. Selon L’Express, le ministre de l’Éducation nationale serait sur le point « d’enterrer l’ABCD de l’égalité ». Le dispositif était en test dans plus de 800 classes actuellement, et un rapport évaluant ces tests doit être remis prochainement aux ministère des Droits des femmes et de l’Éducation nationale.

Ce n’est pas la première fois que le sujet de l’éducation à l’égalité semble faire débat au sein du gouvernement :

Najat Vallaud-Belkacem a réaffirmé son soutien à cette mesure, sur le plateau de C Politique :

« Ces ABCD se passent très bien. Les remontées que l’on a du terrain, ce sont des enseignants heureux des formations qui leur ont été offertes. Je suis évidemment pour que cette éducation à l’égalité entre les filles et les garçons fasse partie de l’éducation dès l’école primaire, parce que c’est à ce moment que beaucoup de choses se jouent ! »

« Ceux qui se braquent quand on leur parle d’égalité ne sont pas républicains. Ceux qui sont contre l’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons ont un problème. Ce sont eux qui ont un problème ! »

On ne vise personne, mais on repense tout de même à la réaction de Jean-François Copé, entré en croisade contre la littérature jeunesse, avec notamment « l’affaire » du livre Tous à poils.

L’intégralité de l’émission est disponible sur Pluzz, ou sur Dailymotion via le site de la ministre :

Sur le même sujet :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bdavis
    Bdavis, Le 24 juillet 2014 à 19h07

    peaudouce;4800153
    Par contre je comprends pas, d'après Najat Vallau Belkacem, les abc de l'égalité ne sont PAS enterrés.

    Partout ailleurs, on lit le contraire. Dans des articles récents. Que penser, qui croire?
    Le nom ABCD de l'égalité est enterré car trop sujet à polémique et a mauvaise presse auprès de certains parents (minoritaires évidemment!).

    Les modules des ABCD de l'égalité vont être repris dans le cadre du plan générale pour l'égalité Filles/Garçons (encore qu'il vaudrait mieux, comme le préconise le rapport de l'IGEN au sujet des ABCD, la nommer égalité de traitement entre les filles et les garçons) que veut lancer B. Hamon. Seulement ce plan ne pourra véritablement être mis en place qu'à partir de 2016, les programmes scolaires étant actuellement repensés et entrant dans son objectif de promotion d'égalité. Ce plan inclura notamment la formation initiale et continue des personnels sur cette thématique relayée par les autorités académiques. Les modules utiles des ABCD de l'égalité vont être repris dans une ressource pédagogique à disposition des enseignants et autres personnels.

    En espérant t'avoir un peu éclairée :)

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)