Le livre de poche comparé à l’iPad

À quel moment peut-on dire d’une innovation qu’elle est une révolution, et pas un gadget ? Autrement dit, quand peut-on commencer à envisager une évolution comme une véritable amélioration, utile et que tout le monde attendait pour simplifier son quotidien ? Mamie vous le faisait remarquer dimanche dernier, à très juste titre : « mais ton […]

À quel moment peut-on dire d’une innovation qu’elle est une révolution, et pas un gadget ? Autrement dit, quand peut-on commencer à envisager une évolution comme une véritable amélioration, utile et que tout le monde attendait pour simplifier son quotidien ?

Mamie vous le faisait remarquer dimanche dernier, à très juste titre : « mais ton iPhone, il fait quoi de plus que le Nokia 3310 que vous m’avez refilé ? »

L’air de rien, cette vidéo, réalisée par les éditions Point2 pour promouvoir leur nouveau format, répond à beaucoup de ces questions métaphysiques à propos des progrès technologiques du XXIè siècle.

Chargement du lecteur...

Je vois également 2 autres applications que le livre de poche possède en plus du iPad : la légèreté et une certaine tolérance à l’humidité.

Et tout ça, Mamie en a pris conscience bien avant vous. Alors, ne lui en voulez pas si elle vous offre toute la bibliographie d’Émile Zola et une collection d’Atlas du monde à votre prochain anniversaire. Elle a juste compris que c’était toujours mieux que de vous filer 100 euros de coupon Fnac (que vous comptiez de toute façon refiler à Apple, hein ? INGRATS)

Ndlr : l’auteure de ces 14 lignes possède un Mac Book, un iPhone et plusieurs iPods, mais se refuse pour le moment la possession d’un iPad. On l’a encore surprise avant-hier à scander « non, je ne veux pas me laisser embobiner par Apple qui essaye tous les jours de m’inventer des besoins ! » À suivre.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Katowice
    Katowice, Le 11 avril 2011 à 13h23

    Van Kasteel;2159758
    De plus, je crois que les lecteurs eBook ne doivent pas lire la même chose que les lecteurs papier.
    J'aurais tendance à lire plus facilement sur un eBook des livres de sciences fictions, des romans (très) légers dont l'émotion n'est pas aussi intense qu'un "classique", des livres de cours également, etc...
    En général ça n'est pas spécialement le cas... Je suis aussi sur un forum littéraire, et les gens lisent de tout. J'ai récemment lu Orgueil et Préjugés en ebook, et je l'ai savouré comme je l'aurais fait pour n'importe quel livre (mais bon, après, ça varie selon chaque personne et son ressenti).
    Je possède par contre une liseuse et non un ipad, pour moi c'est le samsung E60. Dans la mesure où cette machine est dédiée à la lecture, j'ai la technologie de l'e-ink qui ne fatigue pas les yeux et permet de lire presque partout (pas de reflets), et la batterie me fait deux-trois semaines facilement.
    Je lis autant d'ebooks que de livres papiers en ce moment, et mon constat, c'est que ce sont deux façons de lire différentes qui au final sont complémentaires. Chacune a ses avantages, tout simplement.

    Pour en revenir à la pub, je trouvé l'idée du format ultra-poche très sympa, sur ce coup là, les éditions .2 proposent une chouette évolution. Je regrette juste que dans les faits le prix soit un peu plus cher encore qu'un livre de poche, mais nul doute que je testerai ce format. J'espère qu'il se généralisera peu à peu, ça ferait du bien à ma bibliothèque, ou même à ma chambre qui est peu à peu envahie par les livres...

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)