Léonard Trierweiler se confie à Clique sur son passage à l’Élysée

Léonard Trierweiler a répondu aux questions de Mouloud Achour dans Clique. Il revient sur sa relation avec François Hollande, son passage à l'Élysée, ses tweetclashs avec Louis Sarkozy, et ses projets.

Léonard Trierweiler vient d’avoir 18 ans, et il s’est exprimé publiquement pour la première fois au micro de Mouloud Achour, pour l’émission Clique. Une interview en toute simplicité, sans voyeurisme, au cours de laquelle le fils de l’ex-compagne de François Hollande revient sur sa relation avec le Président de la République.

Il n’hésite pas à refuser de répondre lorsqu’une question le dérange, trop intrusive, trop polémique.

« Ça doit être super relou de grandir avec la vie sentimentale de ta mère dans la presse ? »

Tu m’étonnes. Je suis moi-même très touchée à chaque fois que les journaux étalent la vie privée d’une personne publique, alors si c’était mes propres parents…

À lire aussi : « Hollande et ses femmes » : L’Express récidive [MÀJ]

Léonard Trierweiler a le sens de l’humour, et il ne se prive pas d’en user sur Twitter, où il s’écharpe régulièrement avec Louis, le fils de Nicolas Sarkozy.

« Est-ce qu’on a le droit de déconner quand on s’appelle Trierweiler ? »

La différence avec le commun des mortels, bien évidemment, c’est que la presse s’empare régulièrement de ces échanges numériques. Les tweets de sa mère, comme les siens, retiennent forcément l’attention. Pas question pour autant de se censurer pour Léonard, « un mec normal », qui entend bien vivre… normalement.

Mouloud Achour l’interroge aussi sur sa proximité avec le Président de la république. Trois semaines après sa longue interview dans le Supplément, qui l’avait un peu rapproché des Français•es, les anecdotes livrées par Léonard dévoilent davantage l’homme derrière l’homme d’État.

Et lorsque le présentateur de Clique interroge le jeune homme sur son appréciation de la politique menée par le président depuis sa prise de fonction, sa réponse surprend, tant on s’attendrait à ce que des rancoeurs personnelles viennent l’affecter :

« Est-ce que tu serais capable de voter pour François Hollande s’il se présentait en 2017 ? »

Et de répondre sans hésiter :

« – Oui. Parce que je crois en ce qu’il fait.

– Alors que tu l’as vu au plus près ?

– Oui, je l’ai vu au plus près, oui. Je ne sais pas comment ça se fait que ça ne marche pas, parce que j’ai l’impression qu’il a l’air sincère, qu’il fait tout pour que ça aille bien, qu’il travaille tout le temps, et rien ne se passe. Je comprends pas. »

Un entretien intéressant sur « l’envers du décor », loin des rumeurs de la presse à scandale. Léonard livre son ressenti et ses expériences, ainsi que sa passion pour la gastronomie, ou son projet professionnel.

Si à ce stade je ne t’ai pas encore convaincu-e de regarder cette interview dans son intégralité, je me mets en mode presse pipole pour te livrer un teaser d’exclusivité. Jingle « scoop inside » : Léonard a-t-il oui ou non chopé à l’Élysée ?

À lire aussi : L’« affaire » Hollande-Julie Gayet : vivement le futur…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • T.K.
    T.K., Le 5 mai 2015 à 10h35

    C'est rigolo parce que d'un côté il est plutôt mature et détaché et de l'autre il est encore tout plein de candeur et on voit toujours l'enfant qui est en lui. C'est presque touchant à voir. Et son côté cash et nature est assez rafraîchissant à voir et à entendre je dois dire :)

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)