Lâcher prise… Sur les calories

Pondu par Annelise le 17 septembre 2012     

De nombreuses filles se penchent sur l’épineux sujet des calories. Les compter, les épier, les décortiquer… Tu peux vite t’empoisonner la vie. Sont-elles réellement importantes ? Apprenons à lâcher prise face aux calories.

Depuis plusieurs années, compter les calories se révèle comme étant un moyen efficace de perdre du poids, de faire attention à ce que tu manges ou encore à voir au jour le jour comment tu te comportes avec la nourriture. Pour autant, savoir compter ses calories n’est pas forcément la clef du bonheur…

Lâcher prise... Sur les calories calories

D’où vient le comptage des calories ?

Vous savez probablement toutes que pour chaque personne, nous avons un petit capital de « brûlage » de calories. En gros, pour rester en bonne santé, il nous faut avaler assez de calories pour que notre dépense en énergie soit maintenue. Cependant, si tu consommes plus de calories que tu n’en dépenses, tu peux prendre du poids. Inversement, si tu en avales moins que tu en dépenses, tu peux perdre du poids.

Il existe également une estimation que ce que devrait consommer un adulte, afin de s’assurer une santé « normale », située autour de 2000 calories. Le problème, c’est que lorsque tu entends « 2000 calories », c’est un peu comme si quelqu’un te disait « Moi ? je pète la forme avec 276 grammes de riz, ni plus ni moins » : tu as du mal à voir réellement ce que ça représente. Du coup, la tentation est grande de compter tout ça. Partout sur les emballages, le nombre de calories est indiqué. Une petite addition et hop, tu sais exactement combien de calories tu as avalé pour la journée. Plus simple, tu meurs.

La Juste Calorie

Le petit souci, dans le comptage, c’est que compter un bon nombre de calorie ce n’est pas comme jouer au Juste Prix. Si 1 euro fait bien 1 euro, et ce n’importe où, il est un peu plus difficile d’estimer le nombre de calories d’un plat.

Sur les emballages alimentaires, les calories sont souvent exprimées de la même manière : pour « une portion » ou pour « 100 grammes ». Quand il s’agit de la portion, c’est souvent un gâteau emballé, jusqu’ici tu suis. Et pour 100 grammes ? Faut-il sortir la balance ? Est-ce qu’il va falloir se servir 100 grammes de Palmito pour être sûre de ne pas avoir dépassé le quota de calories de la journée ? De quoi rapidement en avoir ras le bol de peser et calculer à tout va.

De plus, le calcul initial des calories auxquelles tu as le droit est souvent arbitraire : pour une femme « normale », tu peux compter 2000 calories. Pour un régime, cela passe souvent aux alentours de 1500 calories autorisées. Oui mais, dans cette femme normale, faut-il comprendre « celle qui mesure 1m80″ ou « celle qui mesure 1m50″ ? Et la différence entre une sportive et une qui aime lézarder devant son canapé ? Sans parler du métabolisme, qui peut varier du tout au tout selon les individus. Tu connais forcément quelqu’un qui peut avaler tout et n’importe quoi sans grossir, tandis qu’une autre fait attention mais prendra du poids au moindre excès. Le métabolisme est une petite chose capricieuse, qui ne change pas malgré une hygiène de vie aussi stricte que possible. À l’inverse, à force de privations, il peut devenir encore plus aléatoire et enclencher la prise de poids à la moindre bouchée de trop. M’est avis qu’il vaut mieux ne pas trop le contrarier.

Calorie vide et calorie pleine

Deuxième souci, et non des moindres : toutes les calories ne se valent pas.

Prenons un exemple tout bête : tu as 1700 calories à manger par jour pour atteindre ton objectif. 1700 calories n’auront pas le même effet sur ta santé et ta silhouette selon que tu les dépenses en bonbons et gâteaux ou en fruits et légumes. On peut ne pas manger beaucoup et avaler beaucoup de graisse. Manger énormément et faire le plein de vitamines. Vous allez me dire « Merci, mais je suis pas si idiote« . Or, la notion de calories est plus simple à assimiler que l’équilibre alimentaire, ce qui conduit souvent à des erreurs pourtant facilement remédiables.

De plus, quand tu comptes tes calories, certains aliments peuvent être diabolisés car ils en contiennent beaucoup. L’huile, par exemple, les avocats, le chocolat, le sucre du matin dans le café… Autant d’aliments qui ne sont pas mauvais pour la santé, tant qu’ils ne sont pas mangés en excès, comme tout ! Entre quelques calories d’un biscuit allégé et celle d’une banane, tu te sentiras peut-être plus droite dans tes bottes avec le biscuit, mais la banane sera meilleure pour la santé.

Certains aliments sont, en plus, indispensables à la survie du corps. Si le beurre ou l’huile sont vus comme trop riches, il n’empêche que nos cellules ont besoin de ce gras pour être en pleine forme. S’interdire de manger certaines choses à cause des calories qu’elles contiennent, c’est aller, parfois, vers le déséquilibre alimentaire. Les calories ingérées ne sont hélas pas une preuve de bonne nutrition.

Quelle alternative au comptage des calories ?

Bien manger, ça ne se construit pas sur une journée. Les spécialistes ont tendance à dire que l’équilibre alimentaire se régule sur toute une semaine, puis naturellement sur tout le mois, et ainsi de suite. En gros, un samedi passé à manger du fast-food bien craspec ne te condamne pas à abuser du blanc d’oeuf/salade vert le lendemain. Tu risques au contraire de te sentir encore plus mal que si tu avais juste repris ton alimentation habituelle.

Pour mieux te rendre compte de ce que tu manges, l’idéal est encore de s’écouter : une chouquette en plus te donnera 50 calories de trop sur ton compteur ? Oui, et alors ? Tu en as envie, mange-la ! En te rongeant le frein et en tournant autour de cette pauvre chouquette, tu ne feras qu’augmenter ta culpabilité. Résultat, la prochaine fois que tu en verras, tu en mangeras le double pour satisfaire cette vieille envie.

Au lieu de penser en calories avalées, vous pouvez penser en terme de bienfaits apportés. Avec un avocat, qui paraît aussi gras qu’une plaque de beurre enrobée de bacon, vous apportez à votre corps des nutriments essentiels, du « bon gras ». Avec un morceau de bœuf, vous lui apportez des protéines, du gras, mais aussi de l’eau. Avec 70 calories, vous apportez à votre corps des calories tout simplement, qu’elles soient composées d’ice tea industriel ou de pâté de foie.

Compter les calories, ce n’est donc pas forcément nécessaire pour se sentir bien, ni pour perdre du poids (sauf régimes spécifiques en cas de problèmes de santé par exemple). L’important est d’apprendre à manger de tout avec modération, et de savoir équilibrer ses excès. Cela ne se compte pas forcément en calories au jour le jour, mais se travaille petit à petit ! Détendez-vous du slip et dites-vous que quelques calories de plus ou de moins ne changeront pas forcément votre journée. Se faire plaisir, en revanche, l’embellit à 100%.

Ça vous a plu ? Partagez !

129 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Annelise - Tous ses articles

Née de l'union d'un kabuki ardennais et d'une encre à lèvres rouge, Annelise a délaissé son habitation naturelle (un Sephora de province) pour rejoindre madmoiZelle en 2010. Dans la vie, elle aime manger des burritos, tester des produits de beauté et se croire dans un épisode de Gossip Girl.

Plus de Annelise sur le web :

Tous les articles CuisineGirls, Et si... Et si..., Infos Pratiques/Santé, Questions/Réponses Beauté et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de , , ,

Les 7 dernières réactions à cet article sur le forum

Il n'y a pas beaucoup de réactions, viens participer sur le forum !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. AnneliseAnnelise

    Le 17 septembre 2012 à 17:44

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Lâcher prise… Sur les calories.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
  2. lynzelle57lynzelle57

    Le 17 septembre 2012 à 18:58

    Ca me rappelle la fois où je me suis pesée chez le médecin sur une balance spéciale qui calcule ta masse d'eau, de muscle etc ainsi que ton métabolisme moyen, et bim le mien tourne autour de 1200calories par jour (je suis petite), soit ce qu'on recommande à celles qui veulent faire un régime.. A partir de ce moment là j'ai arrêté de me battre avec ma silhouette vu que si je veux perdre quelques kilos, il faudrait vraiment que je mange 3 carottes par jour et j'aime beaucoup trop manger pour ça !
  3. Mad_SummersMad_Summers

    Le 17 septembre 2012 à 20:40

    Je suis d'accord avec l'article, je n'ai jamais eu la tentation de compter mes calories, après tout comment on peut savoir combien on en a besoin?
    Puis je suis contre la frustration alimentaire! Y a assez de choses pénibles qui peuvent arriver au quotidien, alors autant pas se priver d'un petit carré de chocolat ou autre si on en a envie.
    Faut manger selon son appétit, écouter son corps.
    J'ai jamais compris non plus ce truc de pas manger d'huile, c'est peut être parce que j'adore l'huile d'olive mais franchement, c'est bien meilleure pour la santé que la sauce salade industriel (et moins dégueulasse).
  4. QueenMabQueenMab

    Le 17 septembre 2012 à 21:41

    J'ai jamais compté les calories, même au plus fort de ma grande période de n'importe quoi où j'aurais été prête à me faire coudre la bouche pour maigrir XD (deux raisons à cela : je sais pas compter, et j'étais déjà trop névrosée pour rajouter encore un psychotage au reste)

    Et les histoires de métabolisme, y a rien de plus vrai : avec mes problèmes de thyroide, je tournais déjà bien au ralenti, mais avec mes régimes yo-yo, j'ai pris 15kg en 2 ans, et maintenant non seulement je grossis très vite, mais je ne réussi plus à maigrir (du moins, pas en me forçant. De toute façon, la moindre tentative d'interdiction alimentaire me déclenche une crise de boulimie) A une époque j'étais allé voir une diététicienne à la médecine étudiante, qui m'avait fait faire une semaine de "détox" en me promettant moins 5kg à l'arrivée…j'en ai perdu que 2 (en plus de ce qui me restait de crédibilité auprès de mon entourage, qui m'a prise pour une folle)

    Pis c'est sans parler des effets désastreux des régimes sur l'estime et l'image de soi… (perso j'en suis pas encore sortie, mais je fais tout pour)

    Enfin bref, pour celles que ça intéresse et qui cause l'inglish, je vous recommande de vous tourner vers les blogs et les tumblr signalés comme étant "body positive", ceux du mouvement "Health at Every Size" (abrégé HAES")et le merveilleux blog "The Fat Nutritionnist".
    Pour celles qui aiment lire, je recommande chaudement les bouquins d'Apfeldorfer et Zermatti, parce que sont des toubibs plein de bon sens et surtout PAS du tout commerciaux (pas comme *tousse* Jean-michel Cohen*tousse*)

    Voilà :)
  5. SteffieSteffie

    Le 18 septembre 2012 à 10:31

    Moi j'ai une méthode très simple que m'a transmise ma mère.Et qui a l'air de fonctionner vu qu'elle a perdu et maintenu son poids, et que moi j'ai toujours gardé le mien (sauf en ce moment où je suis enceinte :cretin:).

    Le principe est que pour les deux repas principaux (diner et déjeuner) il faut alterner un plat autour de légumes et un plat autour de féculent.

    Par exemple, si je sais que ce soir je vais manger au mac do, à midi je vais manger une salade composée. et inversément.

    Pareil pour les desserts : je ne vais pas manger deux fois de la crème chocolat dans la journée, mais une seule fois avec un fruit à l'autre repas.

    ça demande de planifier ses courses et parfois son agenda, mais c'est un plus pour la ligne et pour la santé.

    et sinon bien sûr éviter le grignotage de trucs gras sucrés ou salés.
  6. MiawouMiawou

    Le 18 septembre 2012 à 17:01

    Je tiens à dire que c'est pas toujours facile…
    D'une manière générale, je suis plutôt à l'aise avec mon corps. Mais dans les périodes où je suis moins bien dans ma tête, ou quand j'ai pris un peu de poids, il peut m'arriver par de passer par une phase d'obsession de la perte de poids et du contrôle alimentaire. Et du coup je comptais les calories. Et au bout d'un moment ça devient une habitude du coup. Maintenant j'ai arrêté, mais la phase de transition entre fin du régime et reprise d'une alimentation normale était difficile, puisque je pouvais pas m'empêcher de voir les aliments en calories. Et une pizza devenait alors un truc monstrueux.
    Bon maintenant ça va, je me goinffre de nouveau de pizzas :cretin: et surtout j'assume de ne pas avoir un corps parfait (ça paraît con comme ça mais oui je cherchais à avoir un corps" parfait", maintenant j'ai décidé que ça n'existait pas! :chat: )
    Voilà, non ça sert à rien de passer sa vie à systématiquement compter les calories, mais j'avoue que ça m'arrive parfois encore de regarder les apports sur les côtés des boîtes!

Il n'y a pas beaucoup de réactions, viens participer sur le forum !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !