Pourquoi un foulard ne peut pas faire office de top

Un foulard ne peut pas faire office de top, mais sans essayer je pouvais pas savoir… A 18 ans, à défaut de quitter ma province pour conquérir Paris, j’avais décidé de mettre à profit mes connaissances en matière de mode au sein de ma région. On était en 2002, en plein boom latino toutes options… […]

Pourquoi un foulard ne peut pas faire office de top

Un foulard ne peut pas faire office de top, mais sans essayer je pouvais pas savoir…

A 18 ans, à défaut de quitter ma province pour conquérir Paris, j’avais décidé de mettre à profit mes connaissances en matière de mode au sein de ma région. On était en 2002, en plein boom latino toutes options… Pour être In da move of da breakédown, il fallait sans moyen de resquille être dotée du passeport 3 B : bronzée, bonnasse et bombée du fessier. Autant dire que ça contractait sévère du CAF (cuisses-abdos-fessiers) en cours tout au long de la semaine, pour être légitime sur I’m real, le vendredi, au Macumba. Tout ça pour dire que…

J’avais du voir ça sur une quelconque Christina Aguilera ou peut être dans un clip de l’époque. Ce que je n’avais pas estimé, c’est que je me trouvais dans la vraie vie, sans assistant d’assistant pour me scotcher le bazar au cas où.

Voici donc l’origami vestimentaire à ne jamais tenter : foulard plié en triangle et noué dans le dos (rien que d’y repenser j’en ai les coudes qui se serrent).

Arrivée dans la boîte, lestée au sol par 800g d’autobronzant réparti sur ma structure, j’ai fait grande sensation je peux te le dire. I’m Real. Pantalon blanc, mon fameux top-foulard rose et le kit facial d’une afro-américaine (moue labiale, sourcil légèrement levé et regard « walafuck ?« ).

Fesses contractées j’ai fondu avec mon crew dans la salle adéquate à nos pratiques de sauvages : la salle afro-crapulo-latine.

Dix minutes de Ragga plus tard, tout partait en couille. J’étais plus accoutrée comme une pute invitée par Pharell William qu’à la Christina Aguilera style. C’est donc les bras collés au corps – oui, comme un manchot, c’est ça – que j’ai passé la soirée. Mais c’est sûr, du moment que je ne bougeais pas j’étais la plus classe de l’assistance.

I’m real. Pompéleup.

Note pour moi-même : à retester si un jour je suis nommée aux Oscars, avec le staff adéquat.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chacidul
    Chacidul, Le 27 septembre 2010 à 7h28

    Nan mais...
    De 1, cet article est très bon ^^
    de 2, chuis quand même en train de rematter le clip d'im real du coup...in-quié-tant :XD:

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)