Qui est Kalindi, votre nouvelle cheffe de rubrique ciné/séries ?

Par  |  | 18 Commentaires

Kalindi est notre rédactrice ciné/séries. Arrivée depuis quelques jours chez madmoiZelle, elle tenait à vous écrire. Pour vous dire qui elle est. Et aussi parce que c'est son métier.

Qui est Kalindi, votre nouvelle cheffe de rubrique ciné/séries ?

On passe nos vies à décliner notre identité.

Au travail, le premier jour.

On bafouille un « Bonjour, je m’appelle … Je suis là pour remplacer… », l’air traumatisé de celle qui regrette déjà d’avoir accepté le job.

En soirée.

De manière beaucoup plus cool en essayant d’avoir l’air d’un être humain sympathique, jovial et un peu extraordinaire.

D’ailleurs, comme on n’est pas en plein séminaire, on peut très aisément raconter n’importe quoi. S’improviser dresseuse d’ours, constructrice d’échelles, cavalière mongole ou testeuse d’imprimantes.

Au commissariat.

En s’emmêlant les pinceaux (parce qu’on est TROP ivre et qu’on a été arrêtée pour tapage nocturne).

A l’aéroport.

Enervée parce qu’un douanier nous demande avec un air patibulaire si on s’appelle bien Jacqueline et qu’on est bien sûre et certaine de n’avoir pas caché cinq caisses d’oursins dans nos bagages.

Il y a mille situations dans lesquelles on DOIT se présenter. Parce que derrière chaque visage se cachent un nom, un prénom, un âge, une taille.

Mais voilà, tout comme vous, je ne suis pas qu’un prénom, un âge et une taille.

Et cette fois-ci, je ne DOIS pas me présenter. Je VEUX vous dire qui je suis. Pour que l’on apprenne à se connaître vous et moi.

Pour que nous puissions vivre une aventure ensemble. L’aventure de l’écriture et de la lecture. Car j’écris pour que vous lisiez, mais vous écrivez également pour que je vous lise.

Alors en dépit des ordinateurs qui nous séparent, faisons connaissance.

Alors voilà, il s’agit de commencer.

Et comme j’ai beaucoup plus de libertés sur Word qu’au commissariat, vous allez en savoir beaucoup plus sur moi que Jean-Michel Police (mais en vrai j’ai jamais été arrêtée pour tapage nocturne hein).

Je m’appelle Kalindi. Un prénom qui ne signifie peut-être rien pour vous mais qui pour moi est chargé de sens. Il me rappelle que tout chez moi vient d’ailleurs. Un peu de pays lointains et un peu du pays des rêveries où je passe le plus clair de mon temps.

Je suis arrivée chez madmoiZelle il y a quelques jours pour prendre la suite du travail d’Aki, qui était jusqu’à présent votre cheffe de rubrique ciné/séries.

Comme elle, je suis animée par l’envie de partager avec vous.

De tout mais surtout de ce qui se passe sur nos écrans. Les grands comme les petits.

Vous parler de ces images qui défilent dans les salles obscures et dans nos salons pleins de lumière.

D’images dont je suis, peut-être comme vous, amoureuse.

J’aime le sens qu’elles ont. J’aime leurs défauts. J’aime leur résonance.

Je les aime chez toutes les réalisatrices et les réalisateurs et dans tous les films. Qu’ils soient bons, mauvais, faussement bons ou vraiment mauvais.

Avant, j’étais snob.

Je laissais peu de chance aux films qui étaient : trop américains, trop « grand public », trop prétentieux, trop courts, trop plein de super-héros, trop plein de cul, trop plein d’hélicoptères, trop plein de lens flares, trop plein de MICHAEL BAY, trop cucul la praline.

Je courrais après mes vieilles idoles, en ignorant les nouveaux talents.

J’attendais qu’un film m’écrase sous les roues de son génie.

J’attendais d’être renversée par la perfection d’une série.

J’attendais quelque chose qui n’existe pas (sauf dans Citizen Kane bien sûr).

Et puis un jour, je suis tombée sur une vidéo de Karim Debbache (ce génie) dans laquelle il citait un réalisateur dont j’ai totalement oublié l’identité.

Ledit mec disait :

« Il y a les gens qui aiment les films. Et il y a les gens qui aiment les films qu’ils aiment ».

Alors j’ai soufflé un grand coup, et j’ai fait un choix.

Le choix d’appartenir à la première catégorie d’amoureux du cinéma.

Aujourd’hui j’idolâtre aussi bien Terrence Malick que Will Ferrell.

J’admire autant Jacques Audiard qu’Uwe Boll.

J’aime les couleurs d’Almodovar autant que la noirceur de Romero.

J’aime la folie d’Edgar Wright et le sérieux qu’a parfois Spielberg.

J’aime l’horreur, la fantaisie, l’humour, le drame. Tout ce qui habille notre quotidien et lui donne une dimension plurielle.

J’ai appris à tout regarder d’un œil tendre (sauf MICHAEL BAY).

Ma vie est désormais peuplée de super-héros, de femmes de pouvoir, de monstres à trois têtes et de catcheurs fous.

J’ai bien sûr mes préférences. J’ai délaissé le drame pour l’horreur et je vais souvent toquer à la porte de James Wan (Conjuring), Rob Zombie (Halloween), John Carpenter (The Thing), Kim Jee-Woon (Deux sœurs), Na Hong-Jin (The strangers) et tou•tes leurs acolytes pour qu’ils me guident dans le labyrinthe des enfers.

De cette passion j’ai voulu faire un métier

Alors je suis rentrée à l’ESJ, une école de journalisme dans laquelle j’ai appris comment on capture un mouvement. Comment on saisit un regard. Comment on crée une image.

J’ai appris à me servir d’une caméra et à écrire sur le cinéma.

Me voilà donc ici, après de nombreux stages et quelques missions en Freelance, lancée dans l’univers effrayant et gigantesque du Web.

Je suis là pour vous faire découvrir ou redécouvrir des films, des séries et leurs problématiques.

Je suis là pour interagir avec vous. Pour que vous me soumettiez vos envies et vos idées. Pour que nous construisions ensemble un monde commun régi par notre amour pour la culture.

À 8 ans, je voulais chevaucher des animaux marins, me marier avec Robin des Bois et vivre en Thaïlande.

L’autre jour je me suis réveillée, j’avais 24 ans, je vivais à Paris et j’allais faire ma rentrée chez madmoiZelle.

Et vous savez quoi ? C’était déjà très bien comme ça !

À lire aussi : J’ai vécu sans Facebook pendant 5 ans et j’ai survécu !


Kalindi

Kalindi est la nouvelle cheffe de rubrique ciné/séries. Quand elle avait 7 ans, elle voulait être océanologue. A 8 ans, elle comprenait que pour cela, il fallait être bonne en maths. Du coup, elle a préféré se concentrer sur ses cours de théâtre pour devenir « actrice célèbre ». Aujourd’hui elle n’est ni actrice ni célèbre mais elle aime passionnément le cinéma.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Carabimba29
    Carabimba29, Le 18 août 2017 à 13h19

    Bienvenue Kalindi ! Au plaisir de te lire...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!