Justin Bieber nu dans des clichés de papparazzi : et le consentement alors ?

Justin Bieber a été photographié nu, sans son consentement, par un paparazzi. Et ça craint.

Justin Bieber nu dans des clichés de papparazzi : et le consentement alors ?

Depuis une semaine, des photos de Justin Bieber nu, prises par des papparazzi, peuvent être trouvées un peu partout sur le Net, et ont été partagées par certains médias. Le Daily News de New York avait l’exclusivité des photos, mais bien entendu, elle se sont vite retrouvées sur Twitter, à la vue de tou•te•s.

Ce n’est pas la première fois que ce genre de phénomène se produit : l’actrice Vanessa Hudgens a vu plusieurs fois (quatre fois entre 2007 et 2014) des photos d’elle nue, qui se trouvaient sur son téléphone portable, partagées et vues par le monde entier sur Internet. Elle n’est pas la seule, d’ailleurs : l’an dernier, d’autres célébrités comme Jennifer Lawrence ou Avril Lavigne se sont également fait hacker et voler des photos privées.

Sophie Riche vous en avait parlé sur madmoiZelle, et vous a expliqué pourquoi il ne fallait pas partager ces photos : c’est une simple question de respect de la vie privée. Elle vous disait aussi que le hackeur risquait très gros, parce que c’était un acte totalement illégal.

À lire aussi : Pourquoi il ne faut pas partager les photos volées de Jennifer Lawrence & co.

Et je vais vous expliquer pourquoi, dans le cas de Justin Bieber, c’est également fort problématique.

Le consentement, c’est quoi ?

Parlons un peu de… consentement. Il faut savoir que ces photos ont été postées sur le Web sans le consentement des personnes concernées, c’est-à-dire sans qu’elles aient dit explicitement « oui, je suis d’accord pour que ces photos nues de moi soient postées sur le Web, au vu et au su de tou•te•s ». Il s’agit donc d’une violation de leur vie privée.

La solution la plus facile serait de ne pas prendre de photos nues de soi-même, ou dans le cas de Justin Bieber, de ne pas aller nager nu pendant ses vacances. C’est une fausse solution. Si on commence à réfléchir comme ça, on en arrive à ne plus sortir dans la rue : on ne sait jamais ce qu’une personne malintentionnée va faire ! Vous voyez ?

Tout le monde a le droit à sa vie privée, chacun•e a le droit de faire ce qu’il lui plaît tant que ça ne blesse personne d’autre et donc que ce n’est pas illégal. A priori, aller piquer une petite tête dans la piscine tout nu, ça n’a jamais fait de mal à qui que ce soit, et c’était donc parfaitement le droit de Justin Bieber !

D’aucun•e•s pourraient argumenter que voir des photos de lui nu sur Internet ne doit pas le déranger tant que ça, puisqu’il a lui-même publié à plusieurs reprises des clichés le montrant les fesses à l’air ou bien stratégiquement caché par sa guitare. Mais, encore une fois, Bieber a le droit de dire non ! S’il poste des photos de lui-même, c’est son droit et son choix. Mais si des photos de lui, nu, sont prises par un photographe et ensuite postées sur Internet, c’est tout autre chose : personne ne lui a demandé son avis.

Alors bien évidemment, les photographes ne peuvent pas demander son avis à Justin Bieber chaque fois qu’ils prennent un cliché de lui… mais s’il s’agit d’une photo risquant de violer son intimité, alors ils se doivent de vérifier qu’ils ont le droit de la partager.

Pourquoi la défense de Justin Bieber est légitime

Dans cet article, des experts légaux sont interrogés pour savoir si l’argument de défense de Justin Bieber se tient. En effet, la pop star a déclaré qu’il se trouvait à ce moment-là en vacances à Bora Bora, dans une propriété privée — et que nul•le ne se devait donc de l’y photographier sans son consentement. Et voici la réponse (assez hallucinante, je dois dire) des deux experts légaux interrogés par le magazine…

Parce que Justin Bieber est une star, il n’aurait pas droit au respect de son intimité ?

Selon eux, Justin Bieber étant une figure publique, et s’étant trouvé dans une propriété qui était visible du public (en gros, non entourée de hauts murs ou bardée de fils de fer, pour que personne ne puisse voir quoique ce soit depuis l’extérieur), il doit s’attendre à ce que des photos de lui puissent être prises et ensuite rendues publiques. En clair, parce que Justin Bieber est une star, il n’a pas droit au respect de son intimité même dans un lieu privé.

L’argument des deux experts légaux pour faire la différence entre le cas de Vanessa Hudgens et celui de Justin Bieber repose sur la notion de violation : dans le cas de l’actrice, quelqu’un a hacké son téléphone portable et volé ses photos pour ensuite les publier sur le Web. Dans le cas du chanteur, c’est un paparazzi qui a pris la photo, à l’insu de la star, et l’a publiée ensuite dans un journal. Les experts légaux estiment que c’est potentiellement de la faute de Justin Bieber si ces photos ont pu être prises, car il s’est exposé à la vue du public.

justin-bieber-what-do-you-mean

Très honnêtement, je suis assez choquée d’un tel raisonnement. Pour moi, Justin Bieber n’était pas en concert, ni en train de faire du shopping dans la rue. Il se trouvait dans un espace privé, pas un lieu où on s’attend à être photographié•e. Il s’agit tout autant d’une violation que dans le cas de Vanessa Hudgens, et dans les deux cas, il est illégal de poster ces clichés sur le Web sans le consentement des stars concernées.

Ne faisons pas un objet du corps des hommes

Le problème qui se pose ici va au-delà du seul corps de Justin Bieber. Après des décennies de luttes féministes contre la réification du corps des femmes, qui niait leur identité et leur complexité pour les réduire à une enveloppe charnelle plus ou moins désirable, il serait judicieux de ne pas inverser la tendance en traitant les hommes comme de simples objets.

Prenons par exemple cet article de BuzzFeed (un site qui est, pourtant, en faveur de l’égalité des genres) notant des stars masculines sur… la bosse que forme leur pénis dans leur pantalon, sur « l’échelle de Jon Hamm » (qui en aurait, donc, une bien grosse).

Untitled1

Où est le respect de l’identité dans ce type de comportement ? Même si les hommes sont privilégiés dans notre société, les réduire à une partie de leur corps est loin d’être respectueux. Personnellement, je n’aimerais pas voir un « classement des petits culs des madmoiZelles » sur Internet !

Peu importe le genre d’une personne, la réduire à une caractéristique physique, ce n’est jamais respectueux

En plus de respecter le consentement, veillons donc, en tant que société, à ne pas reproduire des schémas nocifs. Peu importe le genre d’une personne, la réduire à une caractéristique physique et/ou nier son consentement n’est jamais respectueux, jamais justifié. Parce que le boulot de Jon Hamm, ce n’est pas d’avoir un gros paquet, c’est d’être acteur. Et il le fait bien, en plus. Alors focalisons-nous plutôt là-dessus !

Pour nous, public, ne pas regarder ces photos relève de la plus élémentaire notion de respect. Les stars n’ont pas voulu que de tels clichés soient pris et/ou postés sur le Web pour être accessibles à tou•te•s. Leur vie privée leur appartient, et elles ne nous ont pas donné le droit d’en profiter. Nous n’avons donc pas à violer leur intimité.

À lire aussi : Le consentement expliqué par des métaphores toutes simples

Et toi, que penses-tu de cette affaire ? Trouves-tu ça normal que le monde entier s’affole pour des photos de Justin Bieber nu, au mépris de son droit à l’intimité ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 15 octobre 2015 à 18h17

    C'est révoltant à tous les points de vue. Je vois même essaimer des tas de commentaires sur les réseaux sociaux qui estiment selon une logique qui m'échappe que Justin Bieber l'a bien cherché parce qu'il est insupportable. En revanche, je pense que le fait qu'il ne soit pas apprécié est une des raisons pour lesquelles ces photos font tellement de bruit (après tout, c'est rare pour une célébrité masculine). Ce qui n'enlève bien sûr rien au problème : il était dans une propriété privée, point. Alors franchement, que même des juristes estiment que c'est légal, ça me dépasse... D'ailleurs qui sont-ils ces fameux experts ? Ont-ils été influencés d'une manière ou d'une autre ? Ca ne m'étonnerait pas !

    Quoi qu'il en soit, ce qui m'échappe encore plus, c'est l'intérêt que portent tant de gens aux vies privées des stars. Je sais pas, on ne les connaît pas personnellement, qu'est-ce qu'on s'en fout de savoir ce qu'ils mangent, avec qui ils sortent ou à quoi ils ressemblent à poil ? C'est même pas le fait que ce soit bébête qui me gêne - on fait/regarde tous des trucs bébêtes pour se vider la tête après une journée de travail, moi la première - c'est juste pas intéressant. Comme si on me révélait que Mme X qui habite au n°Y de la rue Truc de ma ville suit un régime paléo et aime les plans à trois. Oui, et ? Je voudrais vraiment comprendre.

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)