John Oliver analyse la crise des réfugiés (+ traduction française de sa vidéo)

La crise des réfugié•e•s en Europe est un sujet d’actualité brûlante. Forcément, John Oliver s’y est attaqué. Et comme d'hab, on vous a tout traduit !

John Oliver analyse la crise des réfugiés (+ traduction française de sa vidéo)

Dans sa dernière vidéo, John Oliver s’attaque à la crise des réfugié•e•s qui se déroule actuellement en Europe. En effet, il y a de quoi s’y pencher : c’est le plus important flux migratoire sur le continent depuis la Seconde Guerre Mondiale ! Comme d’habitude, on a là un éclairage de qualité, et comme d’habitude bis, je vous en ai traduit l’intégralité en français. De rien.

crise-refugies

Un bémol, tout de même : dommage que John Oliver ne présente que les côtés négatifs de cette situation. Oui, c’est vrai, l’Europe est frileuse quant à l’accueil des réfugié•e•s… Mais il y a quand même plein d’initiatives et de mouvements citoyens très cool qui se sont formés spontanément pour aider les migrant•e•s, il faudrait voir à ne pas l’oublier !

L’Europe, ce n’est pas uniquement des journalistes hongroises haineuses. C’est aussi des Benedict Cumberbatch et des Alex Lutz (et plein d’autres artistes) qui se mobilisent ; c’est aussi le mouvement Willkommen en Allemagne, c’est aussi l’initiative Calm en France… Bref, on sait aussi accueillir (surtout qu’il n’est pas fait mention du peu de réfugié•e•s que les États-Unis acceptent de recevoir, non plus).

La crise des réfugié•e•s
vue par John Oliver
(traduction en français)

L’Europe. Vous savez, c’est là qu’on trouve ce truc : la Belgique. Si vous avez regardé les infos récemment, vous ne pouvez pas ignorer ce qu’il se passe là-bas en ce moment.

— La crise des migrant•e•s en Europe s’aggrave de jour en jour.
— La crise des migrant•e•s est hors de contrôle.
— Des centaines de milliers de demandeurs d’asile risquent le voyage chaque jour.
— Une vague humaine qui s’échoue sur les rives sud de l’Europe.
— Des centaines de milliers de migrant•e•s se sont rué•e•s vers l’Europe : c’est le plus important flux migratoire sur le continent depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Wow. Le plus important depuis la Seconde Guerre Mondiale ! Et souvenez-vous : à l’époque, des millions de gens se déplaçaient en quête d’une vie meilleure, mais aussi du légendaire stand dans lequel on pouvait, selon la rumeur, gifler le cadavre d’Hitler.

À lire aussi : Pourquoi faut-il accueillir des réfugiés en Europe ? La réponse en vidéo

Comment parler des réfugié•e•s ?

Il peut être compliqué de prendre la mesure de cette histoire, à cause de son envergure. Des centaines de milliers de personnes circulent à travers l’Europe, et quatre millions supplémentaires sont en Turquie, au Liban et en Jordanie. Des chiffres aussi élevés peuvent être durs à envisager. C’est comme quand on vous explique l’audience de NCIS : New Orleans — 17 millions de personnes ?! Comment c’est possible ?! Combien de crimes liés à la Marine peut-il se produire à la Nouvelle-Orléans ? Ça n’a AUCUN sens !

Il faut faire attention à la façon dont on désigne ces personnes

Quand il s’agit d’une masse humaine aussi importante, il faut faire attention à la façon dont on désigne ces personnes. Malheureusement, David Cameron (connu pour être un grand amoureux des cochons) a récemment parlé d’« une nuée de gens traversant la Méditerrannée »… et ce terme est important. Une « nuée », peu importe de quoi, c’est menaçant. Si on me dit « beaucoup de chatons viennent vers toi », je suis ravi. Si on me dit « une nuée de chatons vient vers toi », je chope mon fusil à pompe et je me réfugie dans les hauteurs, parce que je ne vais pas laisser ces saletés à fourrure m’avoir vivant !

Et ici, aux États-Unis, certains médias ont décidé de réduire la population de migrant•e•s à un seul et unique stéréotype.

— Une nouvelle vidéo montre que des pays d’Europe du Sud ouvrent leurs portes à de potentiels terroristes.

[Des terroristes à bord ? Accueillir les réfugié•e•s pourrait ouvrir la porte aux djihadistes]

— Ce sont, selon nos sources, des réfugié•e•s musulman•e•s à bord d’un train, en Europe, scandant « Allah akbar » ou « Dieu est grand ». Soyons clairs : nous n’affirmons pas qu’une de ces personnes est un•e terroriste ou affilé•e d’une façon ou d’une autre à un groupe terroriste, mais cela met en lumière le nombre de musulman•e•s parmi ces réfugié•e•s fuyant la violence en Irak et en Syrie.

Ok. Ok. Déjà, on ne peut pas dire « on ne traite pas ces gens de terroristes » alors qu’il y a marqué « Des terroristes à bord ? » à l’écran. Si vous ne voulez VRAIMENT pas les traiter de terroristes, changez peut-être ce texte par un truc plus précis, genre « Des gens prennent un train » ou « Certains ont des chapeaux, d’autres non » !

Untitled-2

Ensuite, décrire ce document comme « Une nouvelle vidéo jetant la lumière sur la crise des migrant•e•s », c’est un poil mensonger. Parce qu’en faisant des recherches, on a trouvé exactement la même vidéo, mise en ligne sur YouTube en 2010 ! Bien avant le début de cette crise ! Alors si vous voulez utiliser de vieux contenus et les présenter de façon mensongère pour que les gens aient peur des musulman•e•s, pourquoi vous en tenir là ? Allez-y à fond et utilisez un extrait du film True Lies !

C’est à peu près 10% moins raciste que ce que vous avez fait.

Ces réfugié•e•s qu’on abandonne… même chez nous

Prenons un peu de recul. Pour info, ces personnes viennent de nombreux pays différents et fuient des choses diverses, allant de la guerre civile à la morosité économique. Chacune de leurs histoires est unique, mais nombre d’entre elles brisent le cœur.

« Najeen, seize ans, vient de Kobani, en Syrie. Handicapée depuis la naissance, elle ne peut pas marcher, et a accompli la semaine dernière la périlleuse traversée depuis la Turquie.

— J’ai découvert beaucoup de choses pour la première fois pendant ce voyage, comme le train, le bateau… j’ai bien aimé.
— Tu as bien aimé ?
— Oui !
— Tu es la première personne à me dire ça. [Pour comprendre, il faut savoir de quel genre de monde Najeen s’est échappée.]
— Imaginez… vous avez seize ans et vous avez tout le temps peur de mourir. En permanence.
— Quel est ton rêve ?
— Je voudrais devenir une astronaute, m’évader, trouver un extraterrestre ! Je veux rencontrer la Reine d’Angleterre.

Untitled-3

L’Europe n’a toujours pas trouvé de moyen efficace pour gérer ce flux de gens

Je pense que cette jeune fille mérite tout à fait de rencontrer un extraterrestre ET la Reine d’Angleterre ! Et aussi, si elle trouve le temps, une vraie personne avec des émotions. Malheureusement pour Najeen, et bien d’autres dans la même situation qu’elle, l’Europe n’a toujours pas trouvé de moyen efficace pour gérer ce flux de gens. Chaque pays a un système d’asile différent, certains sont totalement débordés et manquent cruellement de moyens… Nous avons mis la main sur quelques formulaires distribués à des réfugié•e•s à leur arrivée.

Celui-ci a été donné à un demandeur d’asile syrien arrivé en Grèce le 5 septembre. Il l’enjoint de se présenter à nouveau pour être enregistré… le 21 décembre. Et ces trois mois d’attente peuvent s’avérer compliqués, car il n’est pas légalement autorisé à travailler pendant ce temps-là !

Ce n’est rien à côté de ce formulaire-ci, donné à un réfugié irakien en Turquie, lui disant de se présenter à nouveau le… 15 juin 2017. Ce qui a l’air moisi AVANT qu’on ne remarque le post-it rose collé au bas du document, précisant que la date correcte est, en fait, le 19 février 2020. C’est absurde ! Ces gens ne peuvent pas passer cinq ans sans travailler. Ce sont des réfugié•e•s, pas Renee Zellweger !

Un accueil pour le moins…glacial

Face à ce labyrinthe, il n’est pas étonnant que les réfugié•e•s tentent de s’enfoncer plus avant en Europe continentale. Une bonne partie d’entre eux se dirigent vers un pays bien précis, qui semble… vouloir d’eux.

— Ils arrivent, par milliers, chaque jour, à la gare principale de Munich, et sont souvent accueillis par des habitant•e•s enthousiastes et des volontaires chaleureu•x•ses. Pas étonnant que l’Allemagne soit la destination de choix de si nombreuses personnes réfugiées.

L’un des accueils les plus chaleureux vient d’Allemagne

Eh oui ! Dur à croire, mais l’un des accueils les plus chaleureux réservés aux migrant•e•s vient d’Allemagne, un pays où une « histoire pour s’endormir » parle de deux gosses abandonnés dans la forêt pour y mourir, qui manquent d’être cuits et dévorés, puis assassinent une vieille femme (bonne nuit) ! Malheureusement, de nombreu•x•ses politicien•ne•s, dans d’autres pays d’Europe, se sont montré•e•s résolument hostiles à l’idée même de laisser des gens s’installer à l’intérieur de leurs frontières.

À lire aussi : Cette photo de réfugié syrien mort restera dans l’Histoire, et l’indignité de la France aussi

« Non. Les Pays-Bas ne deviendront pas votre pays. » (Geert Wilders)
« Ne venez pas. Il est dangereux de venir. Nous ne pouvons pas garantir que vous serez accepté•e•s ici. » (Viktor Orban, en Hongrie)
« Le gouvernement danois a publié ces annonces dans plusieurs journaux libanais. Elles disent, en arabe, aux migrant•e•s de ne pas venir au Danemark, et mettent en avant les contraintes ainsi que la législation rigide qui les y attend. »

Eh oui : le Danemark ne veut TELLEMENT pas accueillir de migrant•e•s que l’État a carrément posé des annonces « rencontre ratée » dans les journaux d’autres pays ! « Moi : membre du gouvernement danois. Toi : personne dans un camp de réfugié•e•s au Liban. Dès que je t’ai vue, j’ai su qu’il n’y aurait jamais rien entre nous, que ça ne pourrait jamais marcher. »

Même l’approche danoise semble sympathique face à cette vidéo, apparemment produite par le maire d’Ásotthalom, en Hongrie, qui montre comment lui et ses policiers empêcheraient les migrant•e•s de venir dans sa ville.

« La Hongrie n’est pas un bon choix. Ásotthalom est le pire choix. »

Haha, ok. Bon. Déjà, vous pouvez mettre toute la musique flippante que vous voulez, il n’y a rien d’impressionnant dans un van roulant tout seul sur une route de campagne. Le seul message que ça envoie aux migrant•e•s est « Faites attention au passage de ce seul et unique van » ! De plus, monsieur le Maire, vous réalisez que « policier aux frontières » et « videur de boîte de nuit », ce n’est pas le même métier ? On dirait que vous allez virer un mec de Hongrie parce qu’il ne s’est pas entouré d’assez de meufs bonnes !

Et ce maire n’est pas un cas isolé. La Hongrie est le berceau de traitements parmi les plus horribles infligés aux réfugié•e•s en Europe.

— Cette vidéo tournée au téléphone portable semble montrer les migrant•e•s du principal camp de Hongrie, nourri•e•s comme une horde d’animaux en cage.

— Cette autre vidéo choquante a fait réagir le monde entier. Alors que des vagues de migrant•e•s désespéré•e•s s’enfuient en courant d’un camp en Hongrie, une camérawoman semble faire un croche-pied à un homme portant son fils dans ses bras. La femme donne également des coups de pieds à d’autres migrant•e•s, dont une petite fille. Elle a perdu son emploi.

Oh ! Elle a perdu son emploi ! C’est horrible. Mais c’est pas grave, elle peut en trouver un autre sur ActualMonster.com ! Pour être honnête, elle s’est excusée par la suite, et a affirmé : « Je ne suis pas une camérawoman sans cœur, raciste, qui frappe les enfants ». Je présume que ça signifie qu’elle est en réalité une camérawoman adorable, tolérante, qui frappe les enfants, parce que le fait qu’elle frappe des enfants n’est PLUS VRAIMENT sujet à débat.

Palmarès des excuses les plus bidon

Même les pays qui proposent d’accueillir des réfugié•e•s le font parfois d’une manière si sélective qu’elle en devient insultante.

« Les Slovaques disent qu’ils n’accorderont l’asile qu’aux personnes chrétiennes, et ne veulent pas des migrant•e•s musulman•e•s dans leur pays, au prétexte qu’il… ne comporte pas de mosquée. »

Oh, désolé, la Slovaquie ! Tu ne peux pas accueillir de musulman•e•s parce que tu n’as pas de mosquée ! Mais tu sais que tu peux en CONSTRUIRE, pas vrai ? Les mosquées n’apparaissent pas de façon naturelle dans la nature, grâce à l’érosion ou à des castors particulièrement pieux. Les musulman•e•s peuvent vivre dans TOUS les endroits où vivent les autres humain•e•s ! Les musulman•e•s ne sont pas des dauphins essayant de s’acclimater au climat de l’Arizona !

Untitled-4

Et quand les réfugié•e•s ne sont pas exclu•e•s à cause de leur religion, on les accuse d’être des profiteurs paresseux. Écoutez donc ce député européen polonais s’adressant au Parlement Européen.

« Si on abolissait toutes les aides sociales, alors les gens qui ne veulent pas travailler mais seulement profiter des aides ne viendraient pas en Pologne ni dans le reste de l’Europe. Ceux qui veulent travailler sont précieux, mais sont renvoyés de nos frontières et nous n’acceptons que ceux qui ne veulent pas travailler. C’est une politique ridicule qui mène à l’invasion d’ordures humaines. Soyons clairs : des ordures humaines, des saletés humaines qui ne veulent pas travailler. »

Les immigrant•e•s améliorent les choses 19 fois sur 20.

Des… ordures humaines ? Plutôt insultant venant de l’équivalent polonais de la mascotte des parcs Six Flags ! Et ce qu’il dit, ce n’est pas juste offensant, c’est surtout faux. Des recherches ont prouvé que malgré un petit coût à court terme, « l’ajout d’immigrant•e•s à bas salaire dans une communauté tend à faire augmenter les salaires de tou•te•s ses autres membres ». Un papier publié l’an dernier par quatre économistes estime que « l’immigration a bénéficié aux populations locales dans 19 des 20 pays industrialisés étudiés ».

Rendez-vous compte ! Les immigrant•e•s améliorent les choses 19 fois sur 20. C’est un taux de succès atteint seulement par le bacon et Paul Rudd.

C’est un peu fort de café de voir des gens traiter ces migrant•e•s et réfugié•e•s de personnes paresseuses, vu à quel point il a été dur pour beaucoup d’entre elles d’atteindre l’Europe. Vous voulez voir un migrant paresseux ? Je SUIS un migrant paresseux ! J’ai quitté un pays par avion et tout ce que je fuyais, c’était le brouillard, l’indifférence et un avenir quasi-certain de « Turtle royal » dans l’Entourage du Prince Harry. Je voulais pas être le « Turtle royal » !

L’Europe a besoin des réfugié•e•s

Ce qui rend malade dans toute cette histoire, c’est que l’Europe n’a même pas besoin de « bonne » raison d’agir. Elle peut le faire pour des raisons égoïstes, parce que c’est un continent qui a désespérément besoin de nouveaux et nouvelles citoyen•ne•s.

« Selon l’ONU, il faut que chaque femme ait en moyenne avoir 2,1 enfants afin de maintenir la population d’un pays développé. Mais dans l’Union Européenne, tous les pays sont sous ce taux. D’ici à 2050, certains États comme la Grèce, le Portugal et l’Allemagne vont voir leur population baisser selon des pourcentages à deux chiffres. »

Si l’Europe n’ouvre pas ses portes à plus de migrant•e•s, le visage futur dont il faudrait s’inquiéter n’est pas celui d’une jeune femme voilée mais celui-ci :

Untitled-5

Tous les demandeurs d’asiles ne seront pas un boost parfait pour l’économie. Mais au lieu de s’inquiéter des hypothétiques conséquences néfastes de l’accueil des migrant•e•s, les pays devraient se préoccuper des conséquences néfastes bien réelles de leur refus. Pourquoi rater quelqu’un comme Najeen, qui semble être un facteur d’amélioration pour n’importe quel pays ? Écoutez donc comment elle a appris l’anglais par elle-même :

« J’ai appris avec ma série télé préférée, Des jours et des vies, avec EJ et Sami. Je les adore tous les deux ! »

Comment est-il possible de ne PAS vouloir de cette fille dans son pays ?! Elle adore Des jours et des vies — plus précisément EJ et Sami ! Après des semaines infernales, entre traitements inhumains et dangers mortels, le plus grand chagrin de Najeen c’est que les créateurs de la série aient fait mourir EJ, son personnage préféré.

ejami-days-of-our-lives

Et elle a bien raison d’être bouleversée : EJ et Sami étaient MAGIQUES. Bien sûr, EJ a grosso modo fait du chantage à Sami pour qu’il l’épouse, puis l’a foutue en cloque, avant de se mettre à bosser pour l’ennemie jurée de Sami, Nicole Walker, qu’il a AUSSI foutue en cloque, avant de kidnapper le bébé de Sami et de lui faire croire qu’il était mort, du coup Sami lui a tiré dessus, mais c’est ça être en couple ! D’ailleurs, ils s’en sont bien sortis ! Certes, EJ a trompé Sami juste avant leur mariage avec cette traînée d’Abigail Furrow, mais ça veut pas dire qu’il méritait de mourir d’une nouvelle blessure par balle, même si, bon, c’était un peu irréfléchi de sa part d’avoir un rendez-vous secret avec le dealer Clyde West au milieu d’une FOUTUE FORÊT ! IDIOT D’EJ, COMMENT AS-TU PU MOURIR ? TOI ET SAMI ÉTIEZ SI PROCHES DU BONHEUR ÉTERNEL, POURQUOI EJ, POURQUOI ?

Les réfugié•e•s sont aussi des êtres humains… qui ont assez souffert comme ça

Ce que je veux dire, c’est que Najeen a assez douillé. Et n’importe quel pays serait chanceux de l’avoir. Je sais que bien des gens ont toujours peur : peur que les migrant•e•s ne mettent à mal les systèmes sociaux (ce qui, selon de nombreuses études, ne serait pas le cas) ; peur que les migrant•e•s ne cachent en leur sein un•e membre de Daech (alors qu’on en a aucun exemple concret) ; personne ne prétend que cette situation est facile, mais le fait qu’elle soit si difficile ne devrait pas justifier qu’on en fait moins, il devrait justifier qu’on en fait davantage !

Les pays pourraient faciliter les demandes d’asile, on pourrait mieux financer la Haute Commission de l’ONU pour les réfugié•e•s, qui a moins de la moitié des fonds nécessaires pour aider correctement les réfugié•e•s à travers le monde, et on pourrait, je sais que ça semble fou, ne pas filer des coups de pieds aux migrant•e•s autour de nous ! Idée folle !

Il y a une dernière chose qu’on peut faire, toute petite, pour une seule réfugiée. Pour Najeen, si justement attristée par la mort d’EJ dans Des jours et des vies, nous avons passé quelques coups de fil, et on a une petite surprise, rien que pour toi.

ejami-john-oliver

(EJ revient à la vie dans un extrait inédit de Des jours et des vies, grâce à une explication incroyablement alambiquée menant à sa « résurrection ».)

« Mais revenir d’entre les morts, ce n’est pas dur… ce qui est dur, c’est d’aller de la Syrie à l’Allemagne. 1000$ pour tenter de traverser la Méditerranée ! Recevoir un formulaire en Turquie, te donnant un rendez-vous pour une demande d’asile dans cinq ans ! Traverser un océan d’intolérance et de haine provenant des maires hongrois ! Voir les enfants se faire frapper ! EJ parle ensuite des gens incroyables qui traversent ses frontières, dont Najeen, une époustouflante jeune fille qu’il espère présenter à Sami un jour… »

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • DansLaLune
    DansLaLune, Le 1 octobre 2015 à 13h28

    Merci pour la traduction! Ca valait vraiment le coup de comprendre son analyse :fleur:

    Et puis il est quand même vachement drôle! Même avec des sujets aussi graves...

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)