C’est (quasiment) confirmé, Paris accueillera les J.O. 2024

Par  |  | 11 Commentaires

Les Jeux Olympiques à Paris en 2024 sont presque confirmés. Pourquoi seulement « presque » ? Explications.

C’est (quasiment) confirmé, Paris accueillera les J.O. 2024

C’est maintenant presque certain : Paris organisera les Jeux Olympiques de 2024 !

Jusque là, la capitale française était en compétition avec Los Angeles. Le comité de candidature de cette ville californienne a cependant décidé de renoncer à cette édition, préférant à la place s’occuper des Jeux Olympiques suivants, en 2028.

Le champ est donc libre pour Paris qui n’a plus aucun concurrent en ce qui concerne l’édition 2024.

On saura quel ville accueille quelle édition grâce à un vote du Comité International Olympique (CIO) le 13 septembre à Lima au Pérou. Même si rien n’est officiel, ça reste quasiment sûr.

Paris 2024, une décision dénuée de suspense

Comme l’explique l’article du Monde à ce sujet, le suspense n’a jamais vraiment été présent en ce qui concerne le sort de Paris comme de Los Angeles.

Cela fait plusieurs semaines déjà que la répartition des éditions 2024 et 2028 entre la capitale française et la ville californienne se précise.

Dès le départ, Anne Hidalgo, maire de Paris, a clairement annoncé qu’elle préférerait 2024 alors que la ville de Los Angeles aurait pu accueillir n’importe laquelle de ces deux éditions.

L’organisation des Jeux Olympiques, un défi qui ne fait pas l’unanimité

L’enjeu reste de taille pour les deux villes tant l’organisation de Jeux Olympiques peut coûter cher. En France, le budget prévisionnel annoncé est de 6,6 milliards d’euros.

Il y a encore deux ans, d’autres villes comme Boston, Hambourg ou Rome avaient manifesté leur intérêt : pas de Jeux Olympiques dans ces métropoles.

Petit à petit, elles avaient toutes abandonné le projet, à la fois pour faire des économies et face à l’impopularité de la démarche, laissant Los Angeles et Paris seules villes candidates.

Je ne vais pas mentir, je suis pour ma part très heureuse à l’idée d’avoir des Jeux Olympiques dans la ville où j’ai grandi.

Alors je n’ai qu’une hâte : que le vote du 13 septembre confirme ce qui est déjà une quasi-certitude !

À lire aussi : Comment je me suis réconciliée avec le sport


Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • DvasssT
    DvasssT, Le 2 août 2017 à 10h54

    MorganeGirly
    Il n'y a pas de raison que les difficultés sociales d'un pays lui interdisent d'accéder à ça. Une compétition comme les JO, c'est aussi un moment unique où des gens venus du monde entier sont tournés vers une seule chose.
    Je suis totalement d'accord avec ta première phrase, d'ailleurs la preuve que ça n'est pas un critère c'est l'organisation des Jo à Rio ou à Pékin (alors que niveau problèmes sociaux, bon ...). Pour autant, il me semble qu'il ne faut pas non plus réduire les JO à une merveilleuse compétition réunificatrice, comme le voudrait sans doute les politiques. parce que derrière il y a quand même de gros soucis liés aux JO. A Rio, par exemple, ils ont expulsé les gens des favelas pour construire des infrastructures et autant dire que les indemnités promises en retour aux populations, personne n'en a vu la couleur. Les JO, certes c'est une compétition unique de sport à échelle mondiale mais je trouve qu'il n'y a aucun efforts faits pour remédier aux effets pervers (pollution, emploi de matériaux polémiques dans les constructions, emploi de clandestins pour les constructions d'infrastructures, soucis de contrats de travail avec des gens qui se retrouvent à bosser des volumes horaires insensés de 23h pour finir les travaux dans les temps ...). Je trouve inadmissible qu'avec de telles sommes, pour un événement de cette ampleur on se retrouve face à des polémiques pareilles. Et en parlant de ça, je trouverais logique que la candidature d'une ville inclut aussi un volet sur la pérennité des installations, un plan pour leur exploitation future pour éviter des cas comme celui d'Athènes où les installations ont été complètement abandonnées avec ce que ça suppose en termes de dégradations de l'environnement.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!