Quand un poème de Prévert inspire une sensuelle vidéo sur l’amour d’une femme pour les hommes

Par  |  | 2 Commentaires

Je suis comme je suis raconte l'histoire d'une femme qui aime les hommes. Une femme qui est cible de jugements... mais qui ne changera pas.

Quand un poème de Prévert inspire une sensuelle vidéo sur l’amour d’une femme pour les hommes

Il y des poèmes qui résonnent comme une évidence.

Je suis comme je suis a été l’un d’entre eux pour le réalisateur Pierre-Maxime Mory.

Une actrice, Eva Menis-Mercier, lui a partagé ce texte de Jacques Prévert et, très rapidement, cette découverte s’est transformée en ce court-métrage onirique…

« J’aime celui qui m’aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n’est pas le même
Que j’aime à chaque fois »

Moi aussi, j’ai été touchée par ces mots si justes, qui ont 70 ans mais dans lesquels je me reconnais au présent.

Alors j’ai cherché à en savoir plus auprès du réalisateur de ce court-métrage, Pierre-Maxime Mory.

Interview de Pierre-Maxime Mory, réalisateur de Je suis comme je suis

  • Dans quel contexte as-tu réalisé ce court-métrage ?

« Le projet a commencé juste après les attentats de novembre 2015. C’était quelque chose d’impulsif, comme une envie de créer par amour de l’art.

Ce film reste connecté à cette période pour moi.

Tout a été auto-produit. La préparation et le tournage se sont faits très rapidement, en moins de 10 jours, et puis on a mis plus d’un an à finaliser ce court-métrage. »

  • Quel message souhaitais-tu faire passer ?

« La forme même de l’écriture poétique incite à ne pas être trop explicite, donc j’avoue ne pas être très motivé à m’exprimer sur un possible message caché…

Bien entendu, il y a un message féministe fort, mais pour moi il y a quelque chose de poétique avant tout. »

C’est peut-être ça qui me plaît le plus : le flou qui entoure cette vidéo. À nous de l’interpréter à notre manière, comme une poésie. 

À lire aussi : Amandla Stenberg (Rue de Hunger Games) écrit un poème sur la différence

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (2) Facebook ()
  • Mimie-69
    Mimie-69, Le 11 mars 2017 à 11h41

    Mais....
    J'ai découvert Prévert il y a bien longtemps, et ce poème est mon préféré depuis tout aussi longtemps. Mais ce texte parle d'une femme forte, libre, mais aussi et surtout de prostitution... La liberté qu'elle a, elle la perd à travers son corps. Je ne l'ai pas du tout retrouver dans ce court métrage.... Très déçue, même si les images sont belles, et qu'il est touchant.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!