Hello2017 réinvente notre approche des élections

On est facilement perdu•es face aux multiples élections qui se profilent. Mais pour y voir plus clair, une initiative salutaire existe : Hello2017.

Hello2017 réinvente notre approche des élections

Les élections, entre les résultats aux États-Unis et l’année qui s’annonce en France, sont partout. Mais dans le paysage politique actuel, et avec l’abondance d’informations, pas toujours facile de choisir un•e candidat•e.

« Il faut que personne ne regrette son choix au lendemain de l’élection, que ce soit « je vais voter » ou pas, pour untel ou unetelle, il faut savoir pourquoi tu l’as fait. »

C’est le souhait formulé par l’équipe de Hello2017 pour expliquer le point de départ de leur initiative.

Alors Hello 2017, qu’est-ce que c’est ?

Hello2017, c’est une plateforme mise en place grâce à la collaboration de trois start-up sociales incubées chez MakeSense, respectivement Voxe, Kawaa et Curious. Chacune a apporté son expertise dans son domaine — à savoir la comparaison de programmes pour Voxe, l’organisation de rencontres par Kawaa, et l’interaction avec des personnalités pour Curious. Résultat : une plateforme qui permet tout ça à la fois.

C’est-à-dire que sur le site, on trouve les quatre sections suivantes : s’informer, comparer, interpeller et se rencontrer.

S’informer & Comparer

Selon le temps dont vous disposez pour en apprendre plus sur les débats politiques tels que la retraite, le logement, le temps de travail, l’immigration, l’Europe et bien d’autres encore, il est possible de choisir différents formats : des gifs pour avoir un enjeu résumé en moins de 30 secondes, de courtes vidéos d’environ 2 minutes, ou des infographies un peu plus longues.

hlo2017_gif_placesprisons

Mais alors comment ces informations sont-elles réunies ? Comment on s’assure qu’elles soient fiables ? Corinne m’explique que l’équipe suit une procédure assez stricte à ce niveau là :

« On a plein de bénévotes — des bénévoles — et parmi eux il y en a plein qui bossent par exemple à la banque de France, au Trésor. Et il y aussi une journaliste dans l’équipe, avec qui ils ont travaillé pour l’aider à comprendre les données, etc. C’est ensemble qu’ils ont sorti nos contenus. […]

Tout est sourcé sur le site et on a un disclaimer pour dire « on n’est pas journalistes, si vous trouvez que ce n’est pas pertinent ou juste, venez nous aider à l’améliorer ». »

Est-ce que c’est pour autant qu’on peut considérer l’information objective ? Oui d’après elle, puisqu’il y a une procédure en interne pour s’en assurer :

« On a une méthodologie pour la création du contenu parce que c’est un vrai sujet de créer du contenu neutre. Dès qu’il y a une infographie ou une vidéo qui sort, ça passe par 3 membres de l’équipe. L’un joue la gauche, un autre la droite et un le centre, pour pouvoir dire s’ils ne sont pas à l’aise avec ça. »

Quant à la comparaison des programmes, elle s’appuie soit sur les programmes concrètement proposés par les candidat•es, soit sur leurs déclarations. Afin de le mettre à jour en permanence, l’équipe propose d’ailleurs de contribuer en leur envoyant des propositions que vous auriez repérées par vous-même.

Interpeller

C’est tentant de pouvoir participer à la vérification d’informations, non ? Et poser directement des questions aux politiques, why not ? D’autant plus lorsqu’on a l’habitude de râler parce que celles qui sont posées par les journalistes ne nous satisfont pas.

« Le principe c’est que n’importe qui peut questionner les personnalités qui sont sur Curious, ce sont les votes ou soutiens qu’on y apporte qui vont faire émerger des interrogations qui présentent le plus d’intérêt pour la communauté et plus une question reçoit de votes, plus il y a de chances qu’elle obtienne une réponse. »

Faire réagir les politiques reste compliqué. Mais le concept testé l’année dernière au moment de la COP21 avait permis de recevoir une réponse de Nicolas Hulot ! Cette année, Bruno Le Maire a déjà apporté une première réponse. Et pour obtenir l’inscription des candidat•es à la plateforme, chez Curious, on joue des coudes :

« On va les démarcher, on les travaille au corps, on essaye de leur montrer que les vieilles métriques ne fonctionnent plus. Oui il y a beaucoup de gens qui voient passer des articles ou jettent un coup d’œil à la télé mais ce n’est pas du tout le même niveau d’engagement que ce qu’on peut obtenir quand ils posent directement une question et obtiennent une réponse personnelle ! »

Se rencontrer

C’est le dernier round proposé par l’équipe d’Hello2017. Parce que parler avec de vrais gens, c’est mieux que de s’énerver seul•e devant le 20h. Pour ce faire, c’est la troisième composante de l’équipe qui intervient, Kawaa :

« Kawaa c’est une plateforme collaborative qui vise à apporter tous les outils pour l’organisation de rencontres entre des personnes sur des thématiques qui les intéressent, que ce soit une passion pour la littérature ou un intérêt pour l’entrepreneuriat social ou le tricot. Et pour Hello 2017 on a envie de parler de thèmes politiques. »

Ces rencontres, ce sont les Polka, et c’est donc la possibilité qui vous est donnée de débattre directement ! Et si vous n’en trouvez pas dans votre coin, sachez qu’il est possible d’en organiser vous même grâce à leur kit. Le boucle est ainsi bouclée puisqu’après ce débat, vous pouvez revenir sur la plateforme, poser de nouvelles questions aux candidat•es, enrichir la discussion en somme.

Et ainsi faire un choix en toute connaissance de cause en mai — et au delà.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire