Quand les harceleurs se font gronder par… leurs mamans

Au Pérou, les femmes sont régulièrement harcelées dans la rue. Dans cette vidéo, les harceleurs reçoivent une éducation sur leur comportement par leurs mères elles-mêmes. Et c'est très drôle.

Quand les harceleurs se font gronder par… leurs mamans

La vidéo explique que 7 femmes sur 10 se font harceler dans les rues de la capitale du Pérou, Lima. Quotidiennement, des hommes commentent leur apparence physique en toute impunité et de manière franchement vulgaire, sans vraiment savoir pourquoi : ils le font parce qu’ils le peuvent, parce que c’est un jeu et que c’est supposé être la preuve d’une certaine forme d’assurance. Cependant, ce harcèlement est mal vécu par les femmes de Lima, qui sont loin d’être des cas isolés sur la planète.

À lire aussi : Harcèlement de rue, cette épuisante banalité

À l’occasion du  jour de lutte pour l’élimination de la violence faite aux femmes, la marque de boxe Everlast sponsorise une vidéo jouissive sur cette situation et la manière de lutter contre ces agresseurs.

Plutôt que de régler leur compte à ces hommes par la violence physique, ils proposent une autre manière de les dissuader de recommencer : en appelant… leur mère !

Le projet « harcèle ta mère » est assez simple, mais formidable. L’équipe reconnaît des harceleurs récidivistes dans la rue, et planque des caméras à proximité. Ils ont-entre temps contacté les mamans de ces vilains garçons, qui, très énervées d’apprendre comment se comportent leurs fistons, acceptent de jouer le jeu. Elles sont relookées et passent devant les gaillards, qui ne manquent pas de les harceler. Les commentaires sont assez salaces, en plus : la maman se retourne, et là c’est la stupeur pour le fils et la crise de rire pour nous.

Il ne comprend pas, et on sent la terreur dans sa voix quand il dit « maman ? ». Confrontés à celle qui les a élevés et qui pensait qu’ils valaient mieux que cela, ils sont tous penauds. Ils tentent de minimiser l’incident ou de le nier, mais les mères ne s’y laissent pas prendre : elles leur inculquent fissa le sens des libertés des femmes, qui sont entre autres de se promener où elle veulent habillées comme bon leur semble. Elle leur apprennent par la même occasion à adopter un comportement décent envers les êtres humains.

À lire aussi : Le Projet Crocodiles sort des « conseils aux harceleurs » (et plein de nouvelles notes)

Cette initiative ne fonctionnerait pas pour tous, mais beaucoup de harceleurs sont de gros idiots qui se croient malins et se comportent en toute impunité. Un rappel de ce qu’est le respect par leur maman pourrait porter ses fruits, car la fin du harcèlement de rue passe par l’éducation !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 31 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • JoolsMe
    JoolsMe, Le 2 février 2015 à 9h44

    Juste pour vous signaler, cet article qui reprend la vidéo :
    Il drague une femme mais se rend compte que c'est sa mère

    La vidéo est celle traduite par 20 minutes, qui parle de "draguer" des femmes, et dès le début donne le ton en traduisant "sexual offenders" par "serial dragueurs". Je trouve ça à vomir.

Lire l'intégralité des 31 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)