La Gymnastique Rythmique – Les madmoiZelles & leur sport

La Gymnastique Rythmique est l'un de ces sports dont les médias ne parlent quasiment pas. madmoiZelle a décidé de se pencher dessus à l'occasion des JO de Londres !

La Gymnastique Rythmique – Les madmoiZelles & leur sport

Au début du XXème siècle, la gymnastique rythmique reste une discipline difficile à définir : les engins utilisés ne sont pas clairement établis et les débuts de la GR aux Jeux Olympiques ne sont pas convaincants. Ce n’est que dans les années 60 que le sport s’affirme et devient un sport officiel, de retour aux JO en 1984.

La gymnastique rythmique se distingue par l’utilisation de 5 engins : le ballon, le cerceau, la corde, le ruban et les massues. Une chorégraphie peut être réalisée en solo, en duo ou en équipe. Dans le cas d’un enchaînement en équipe, il peut y avoir plusieurs types d’engins (3 cerceaux + 2 rubans, ou 3 ballons + 2 cordes). C’est l’alliance de la grâce de la danseuse et de la souplesse de la gymnaste !

En compétition, les gymnastes sont notées selon 3 critères :

  • l’exécution (le bon déroulement de l’enchaînement, les fautes commises comme la perte de l’engin, perte d’équilibre…)
  • l’artistique (choix de la musique – sans parole obligatoirement, chorégraphie)
  • la technique (les « difficultés » que la gymnaste apporte à sa chorégraphie : sauts, souplesses, équilibres et pivots ; pas plus de 18 difficultés par chorégraphie).

Avant de poursuivre, regardez cette très jolie vidéo réalisée par la FFG à l’occasion des championnats du monde de gymnastique rythmique en septembre 2011 :

Qu’en disent les madmoiZelles qui pratiquent ?

Cinq madmoiZelles gymnastes vous parlent de leur expérience de la gymnastique rythmique : Cindy, 27 ans, 7 ans et demi de pratique, licenciée au GRS Club de Juvisy sur Orge (Essonne) ; Camille, 18 ans, 6 ans de pratique, licenciée dans un club de région parisienne ; Alexandra, 18 ans, 9 ans de pratique, licenciée à l’ESV (Vitry sur Seine) puis à l’AAJB (Blois) ; Émeline, 21 ans, 14 ans de pratique, licenciée à Saint-Malo et Élodie, 21 ans, 15 ans de pratique.

>> Quelles sont les qualités nécessaires à la pratique de la gymnastique rythmique ?

– Cindy : « Pour faire de la GR, il faut être gracieux, un peu comme en danse. Mais cela s’apprend ! Je ne l’étais pas, je le suis devenue. La souplesse est nécessaire aussi, puisque qu’on réalise notamment de nombreux grands écarts, enjambées etc… »

– Camille : « Il faut être vraiment rigoureuse, assidue et savoir serrer les dents car un entraîneur va toujours nous pousser au maximum de nos capacités ! »

– Alexandra : « Il faut aimer partager. Quand on passe sur un praticable (le « tapis »), il faut vouloir donner au public qui nous entoure et aux juges qui nous notent. »

– Émeline : « Je pense que la qualité principale de la gymnastique rythmique est la persévérance. En effet la préparation à la compétition nécessite beaucoup de travail pour atteindre une quasi perfection, il ne faut pas avoir peur de passer des heures sur le même geste. »

– Élodie : « Un minimum d’endurance, d’équilibre et de coordination sont essentiels. »

>> La gymnastique rythmique nécessite quelques équipements (engins, justaucorps…) : est-ce un investissement coûteux ?

– Camille : « J’ai eu de la chance d’être dans un club qui prenait en charge la plupart de nos dépenses (engins,  justaucorps, déplacements), donc j’ai surtout payé des paillettes et des tonnes de laque ! »

– Cindy : « En général, les clubs ont déjà des engins qu’ils peuvent prêter. En GR, on a le choix de faire des compétitions dans différentes catégories (individuel, duo ou équipe) et en cumuler plusieurs. Il m’est arrivé d’avoir deux enchaînements en individuel, un duo et une équipe la même année ! Dans ces cas-là, il te faut une tenue différente pour chaque enchainement… Donc oui, l’investissement peut être important ! »

Chargement du lecteur...

– Alexandra : « En général un justaucorps coûte aux alentours de 100€ mais cela peut aller jusqu’à 400€. Pour les engins, j’ai toujours travaillé avec des engins Sasaki avec une fourchette de prix entre 15€ (pour un cerceau) et 60€ (pour un ballon). Bien sûr, tout est réutilisable sur plusieurs saisons ! »

>> Quelles valeurs vous a transmis la pratique de la gymnastique rythmique ?

– Cindy : « L’esprit d’équipe et la confiance dans les autres. Quand tu dois faire un « échange » en équipe, pour lancer une massue vers la tête de ta copine sans regarder et te retourner à toute vitesse pour récupérer celle qu’on t’envoie, il faut avoir confiance en ses copines ! »

– Camille : « J’ai appris à me battre pour ce que je voulais vraiment, à ne pas tout lâcher en cas de difficultés. J’ai aussi appris une certaine rigueur qui m’a aussi servi dans mes études et ma vie privée. »

– Alexandra : « La GR m’a enseigné la compétitivité et surtout ne jamais dire « Je n’y arrive pas » car on peut toujours arriver à quelque chose à force de s’entraîner ! »

– Émeline : « L’entraide et le respect de la performance de l’adversaire. Il faut également apprendre à échouer et à se dépasser. »

– Élodie : « La gymnastique rythmique m’a vraiment apporté une plus grande confiance en moi mais aussi un certain rythme de danse que j’utilise maintenant en rock et en salsa. »

>> Comment se déroule une compétition en général ? Quelle est l’ambiance qui y règne ?

– Émeline : « L’ambiance est très animée : cris, applaudissements, exclamations, rires et pleurs. Généralement il règne entre les gymnastes même concurrentes une assez bonne ambiance ! »

– Camille : « Il y a un juge pour chaque catégorie (technique engin, technique corporelle, relations, espace, musique) : je pense qu’en tout il y a une bonne vingtaine de juges ! Ça fait beaucoup d’yeux sur nous donc beaucoup de pression ! Et cela n’est pas rare de voir un ballon rouler ou une massue voler involontairement à cause du stress ! »

– Cindy : « Dans les vestiaires, on se maquille et on se coiffe. Ensuite, toutes les compétitrices se retrouvent ensemble pour s’entraîner sur le même praticable, chacune coachée par leur entraîneur. Parfois, c’est une belle cohue ! »

– Émeline : « On est appelé à se préparer et on se place alors au bord du praticable. La gymnaste se retrouve seule face au public et aux juges et exécute son enchaînement. Ensuite il faut regagner les vestiaires et attendre les notes et bien sûr encourager ses copines ! »

– Élodie : « La GR est un milieu quasi uniquement féminin avec les avantages et les inconvénients que cela incombe (grande solidarité, beaucoup de rires mais aussi quelque fois un peu d’hypocrisie) mais j’en garde de très bons souvenirs en particulier les Championnats de France. Des joies et des peines en commun, ça forme l’esprit de club. »

>> Quel est le niveau global des gymnastes français dans les compétitions mondiales ? Quelles sont les chances françaises lors des JO de Londres en été prochain ?

– Émeline : « Le niveau des gymnastes françaises internationales est bon mais pas suffisant pour espérer atteindre l’excellence des Russes par exemple. En individuel il existe une seule gymnaste française (Delphine Ledoux – vidéo ci-dessous) qui oscille entre la 10ème et la 15ème place mondiale, c’est à peu près la même chose pour l’équipe française. Les chances pour les Jeux Olympiques de Londres sont alors très très maigres. Tout ceci est dû à mon sens au fait que la préparation et les équipements français sont largement inférieurs à ceux des pays qui dominent le circuit international. »

Chargement du lecteur...

– Cindy : « J’ai eu la chance de m’entraîner le temps d’un stage en Bulgarie, avec les championnes du Monde de l’époque, la façon d’appréhender la gymnastique rythmique est totalement différente dans ces pays. Là-bas, ce sport est avant tout un plaisir : les filles n’ont pas le droit de faire de compétition avant l’âge de 10 ans, et plusieurs années de pratique derrière elles ! Autant te dire qu’elles arrivent au niveau international en étant super préparée, et aussi très décontractée car avec une approche plus « plaisir » de la GR que les françaises, par exemple. »

Infos et liens

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 45 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tenshi77
    Tenshi77, Le 22 janvier 2012 à 0h02

    Mon père bosse pour la FFG et moi aussi à l'occasion des événements (les Internationaux de Bercy mais qui sont surtout sur la gym, et la GR à Montpellier l'année dernière et dans peu de temps cette année ^^)...

    Et on se plains toujours du peu de médiatisation de la Gym et de la GR ...

    Et merci pour le clip! J'étais émerveillée devant celui fait pour la GR et celui pour la Gym (avec thomas bouhail ^^)

    Donc Merci encore pour cette page!!! Je vais la copier sur la page fb de la ffg ^^

Lire l'intégralité des 45 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)