L’autobronzant à la piscine

Par  |  | 2 Commentaires

Replaçons le contexte : moi, pendant longtemps, j’ai cru que je pouvais faire avaler discretos que je constituais l’équivalent européen de JLo. Je me baladais en survêt’ rose en velours, en fredonnant I’m real l’air de rien et le sourcil un peu levé. Ma première paye de caissière à 28h semaine, je l’ai intégralement versée […]

L’autobronzant à la piscine

Replaçons le contexte : moi, pendant longtemps, j’ai cru que je pouvais faire avaler discretos que je constituais l’équivalent européen de JLo. Je me baladais en survêt’ rose en velours, en fredonnant I’m real l’air de rien et le sourcil un peu levé. Ma première paye de caissière à 28h semaine, je l’ai intégralement versée à Chanel en investissant dans une paire de lunettes griffée, lestée de 200 grammes de strass. Toujours pour être raccord idéologiquement.

Avant, pour bronzer, on avait deux solutions : badigeonner son corps d’un mélange huile d’olive/citron et frire au soleil, ou s’enduire de chicorée concassée. Voilà pourquoi le jour où l’autobronzant est apparu, j’ai dédié un mausolée au génie du Créateur. Dans son immense miséricorde, il me permettait « d’aller plus whauuut, woualler plus whouauttt » vers le JLo Style. Hallelujah, à la piscine je resterais celle qui a le maillot le plus classe, en quittant le surnom difficile à vivre de « Gervita baveux » (ndlr : l’avenir allait m’apprendre que même 10 ans après, il reste toujours une balance pour se souvenir des surnoms méchants).

Problème : autrement que par temps sec, l’autobronzant faut pas…

J’étais enduite et sèche, heureuse. Rendez-vous était pris pour une piscine l’après-midi. Pour partir sur de bonnes bases, j’avais même changé de bande et je comptais conclure avec un humain masculin, grâce à ma mue salvatrice…

Et quand j’ai posé ma cambrure dans le jacuzzi de la piscine à Weil am Rhein, eh bien j’ai delavé. Ils ont tous compris qu’en vrai j’étais blanche comme un Chavrou. Pour le côté « I’m real », j’étais servie, mais pas comme je pensais.

Résultat : j’ai démonté le mausolée, me suis payé une thérapie contre la clostrophobie en cabine et j’ai acheté des lunettes à UV. Affaire bouclée.

La Honte en gratin.

Moralité : Plutôt que de vouloir ressembler à Janet Jackson en partant d’une base « Isabelle Boulay », trouve-toi des amis qui sauront ne pas t’appeler « Gervita baveux ».

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Mademoiselle So


Tous ses articles

Commentaires
  • Ginger.
    Ginger., Le 27 mars 2008 à 18h40

    MOi j'en ai pas besoin-euh !
    Hé hé ! :cool:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?