L’évolution d’Emma Watson

S’il y en a bien une qu’on a vu grandir et s’épanouir sous nos yeux telle une petite fleur des alpages verdoyantes, c’est Emma Watson. De la gamine à la masse capillaire hirsute que j’appelais Polux à la ravissante nénette qui porte mieux que tout le monde le cheveu court il y a du chemin […]

L’évolution d’Emma Watson

S’il y en a bien une qu’on a vu grandir et s’épanouir sous nos yeux telle une petite fleur des alpages verdoyantes, c’est Emma Watson. De la gamine à la masse capillaire hirsute que j’appelais Polux à la ravissante nénette qui porte mieux que tout le monde le cheveu court il y a du chemin ! Je vous propose de revivre ensemble cette mutation.

1. Petite Emma a le cheveu rêche, la frange effilée, les sourcils en friche mais le sourire franc et les yeux larmoyants, ça lui donne un côté attachant et ça équilibre son rôle de première de la classe un peu agaçante qu’est celui d’Hermione Granger quand on la découvre dans Harry Potter.

emma watson hermione granger2. Pré-ado Emma est déjà un peu plus énervante, elle a le sourcil épilé (je n’ai touché aux miens qu’en terminale !), l’air suffisant et la bouche pincée ou bien le sourire robotique toutes dents dehors à la Bree Van de Kamp. Ne prend pas ce chemin là, malheureuse !

emma watson

3. Teen Emma a découvert son potentiel fashion, elle se maquille et pose toutes gambettes dehors pour Vogue et compagnie. C’est d’ailleurs au même moment qu’elle découvre son potentiel sexuable puisque deux étranges protubérances apparaissent dans son tee-shirt. Hermione Granger n’est plus un vilain petit canard.

emma watson4. Miss Watson est la fierté nationale de nos amis les anglais, on l’envoie d’un tapis rouge à l’autre vêtue comme une déesse grecque, on la pare de gros cailloux très onéreux pour lui donner un air d’héritière du trône, et elle devient égérie de marques à l’identité profondément british telles que Burberry. En gros Emma c’est la fille ratée de Babeth, euh… pardon j’voulais dire Élisabeth d’Angleterre.

emma watson5. Coup de théâtre dirons certains, enfer et damnation diront d’autres, l’enfant chérie coupe sa touffe euh, sa chevelure d’or, et « s’émancipe » comme disent tout les journaux féminins, avec une petite coupe courte d’oisillon à la Jean Seberg dans « A Bout de Souffle ». Ça lui donne du chien, du caractère et de la personnalité. Finis les photoshoot cucul de chez Vogue la demoiselle pose désormais pour des publications un peu plus arty, type Crash magazine. Emma nous montre qu’en plus d’être agréable à regarder, elle en a dans le ciboulot. Ne l’appelez plus « Miss Granger », appelez la Lady Watson.

emma watson

6. Pourtant habituée aux petites robes glamour et aux frous-frous de red carpet, elle semble aussi à l’aise dans les looks féminins que masculins. Pour preuve, elle adopte un look boyish dans la nouvelle pub pour le parfum Lancôme Trésor Midnight Rose.

Après avoir récemment déclaré dans le magazine Be que Jane Birkin et ses filles Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon étaient ses icônes, Emma est apparue hier soir aux GQ Awards à Londres dans une robe en tartan et un perfecto de cuir noir. S’aventurerait-elle vers un style un chouilla plus rock n’roll ?

Et pour les nostalgiques de ses cheveux longs, sachez qu’elle les retrouvera le temps de son prochain film My Week With Marilyn dans lequel elle incarne la styliste de Marilyn Monroe.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 67 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Couzine
    Couzine, Le 9 septembre 2011 à 5h13

    haha Je vois ce que vous voulez dire! mais avouez que c'était louche lol

Lire l'intégralité des 67 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)