Cher Papa, voici comment m’élever de façon non-sexiste

En voulant la protéger de certains dangers, le père de Marie perpétue le sexisme les causant. Elle a décidé de mettre les choses à plat et à l'endroit avec cette lettre.

Cher Papa, voici comment m’élever de façon non-sexiste

Ce message t’est adressé, papa. Mais il s’adresse aussi à tous les parents qui cherchent tant bien que mal à protéger leurs enfants. Et qui parfois font mal, en pensant faire bien. Voici donc un petit guide pour pouvoir aider tes enfants à grandir loin des clichés genrés.

Harcèlement de rue et culpabilité

« Ça fait mauvais genre. Ça fait vraiment vulgaire. »

Tu me fais ces remarques lorsque tu juges mes vêtements trop courts, ou trop près du corps. Il ne faudrait pas être « provocante ». Mais dis moi papa : provocante pour qui ? Qu’est-ce que je risque ? Au fond, je sais que tu cherches juste à me protéger des phrases, des regards, des gestes déplacés, du harcèlement de rue. Mais ça, tu ne le dis pas.

Récemment, un jeune homme de mon entourage m’a fait remarquer :

« Les pères devraient dire à leurs fils de respecter les filles lorsqu’ils sortent, au lieu de dire à leurs filles de plus se couvrir. »

Exact, cela serait plus juste. Ce n’est pas aux femmes de se cacher, c’est aux autres de s’habituer. « Aux autres » et pas forcément « aux garçons ». Entre filles, nous ne sommes pas non plus à l’abri de ces phrases comme « Tu as vu la façon dont elle est habillée ? On dirait une pute ! ».

big-solidarite-feminine

Mais non papa, je ne vais pas me cacher. Je vais continuer à mettre des jupes ou des mini shorts parce que j’ai chaud, parce que j’aime bien, parfois parce que je veux plaire à quelqu’un et tout simplement parce que j’en ai envie. Je n’ai pas à me justifier. La plupart du temps on ne s’habille pas pour plaire à quelqu’un, on s’habille pour se plaire soi-même, ce qui est déjà un grand défi.

Et même si un jour je désire dévoiler mes gambettes pour me rendre à un rendez-vous amoureux, ce n’est pas une invitation pour tous les autres types que je croise dans la rue. Mon corps est à moi. En tant que père, je crois que la meilleure chose que tu puisses faire est de me soutenir.

Tu peux aussi essayer de remettre à leurs places les harceleurs de rue lorsque tu en croises. Tu peux éduquer tes enfants au respect et à la liberté vestimentaire.

big-harcelement-de-rue-peur-colere-espoir

Manspreading et éducation biaisée

« Tiens toi correctement ! Ça fait bien, pour une fille en plus ! »

Je veux bien me tenir droite. Mais je veux bien que mes frères se tiennent droits eux aussi. Pourquoi les filles devraient-elles avoir une tenue plus rigide ? Pourquoi on leur rabâche de ne pas s’étaler ?

Papa, je ne sais pas si tu as remarqué la façon dont les filles et les garçons se tiennent dans le bus. La plupart ont bien appris la leçon. Les garçons écartent bien les cuisses. Les filles se font toutes petites, croisent souvent les jambes, comme ça elles prennent encore moins de place.

Pourquoi il n’y a qu’une partie de la population qui a le droit d’être à l’aise ? Tu sais papa, peut-être que si dès l’enfance on disait à tous les enfants « Tiens-toi correctement », tout le monde aurait de la place dans le bus.

big-tiens-toi-droite-critique

Vers une vraie considération de la sexualité féminine

« D’accord tu peux faire une soirée mais tu invites que des filles alors ! »

Pourquoi c’est plus rassurant que mes invitées soient toutes des filles ? Pour me protéger d’éventuelles relations sexuelles ?

Mais pourquoi c’est si terrible que ta fille ait une vie sexuelle ? Et pourquoi je serais plus à l’abri en étant uniquement entourée de filles ? Tu m’as déjà entendu parler de garçons, même si tu n’aimes pas ça. Ce n’est pas parce que je m’entiche d’un autre homme que je vais oublier celui qui m’a donné la vie.

crazy-stupid-love-ryan-steve

On se calme.

Tu ne m’as jamais demandé si j’étais aussi attirée par les filles. Une soirée entre personnes du même genre n’empêche pas les relations sexuelles. Tu ne t’es même pas posé la question, certainement comme la plupart des personnes issues de cette génération hétéro-normée.

J’aime les garçons, papa. Mais peut-être que tes fils aussi ? Certains de mes proches ont peur de parler de leurs orientations sexuelles avec leurs parents. Peut-être qu’avant de vouloir contrôler les relations de tes enfants, tu pourrais en discuter avec eux.

Et pourquoi mon frère, pourtant plus jeune, a-t-il le droit d’inviter sa chérie à la maison ? Pourquoi c’est si mal de donner et ressentir du plaisir quand on est une fille ? Tu vas faire la tête en lisant cette phrase : j’aime faire l’amour. Je ne sais pas pourquoi c’est si terrible d’avoir une fille épanouie dans sa sexualité.

big-fille-vie-sexuelle-epanouie

Tu veillerais sur tes enfants si tu leur rappelais que peut importe leur nombre de partenaires, les notions de consentement, de contraception et de plaisir sont les plus importantes. Peut-être que les filles qui ont des relations sans lendemain ne seraient plus pointées du doigt. Peut-être que les garçons ne ressentiraient plus cette pression les poussant à multiplier leurs partenaires sexuels.

Peut-être que le plaisir mutuel prévaudrait sur le nombre.

L’essentiel, c’est d’aimer

Papa, je voulais aussi te remercier. Tu as tenu tête à pépé qui refusait que je sois présente sur la photo familiale, sous prétexte que je risquais de perdre mon nom de famille. Merci. Le mariage est loin d’être une finalité. Les liens du cœur surpassent les liens déclarés en mairie. Tu l’as compris et tu as tenté de le faire comprendre à ton aïeul.

big-mariage-reve-vie

Aujourd’hui, c’est à mon tour d’essayer de te faire comprendre plusieurs idées. Heureusement, les femmes ne passent plus de la tutelle de leur père à celle de leur mari. Mariées, elles peuvent aussi choisir de conserver ou non leur nom de jeune fille. Mais il n’y a pas photo : l’essentiel c’est d’aimer.

Tu as réalisé avant moi quelque chose que je m’efforce encore d’intégrer : dans un couple hétérosexuel le garçon ne doit pas toujours être plus grand que la fille. Mieux vaut laisser parler le cœur plutôt que la raison. D’autant plus qu’il n’y a aucune raison valable qui justifie ce problème de taille. Cela ne fait que véhiculer le stéréotype selon lequel la fille est une pauvre petite chose fragile que le garçon fort et courageux se doit de protéger !

Pourquoi les garçons doivent-ils être plus forts que les filles ? Papa, pour continuer de lutter contre ce cliché, tu pourrais aussi inciter tes enfants à bannir l’expression « fillette » pour qualifier un garçon qui ose montrer ses faiblesses. Peut-être que si on est plus nombreux à refuser ce schéma, les filles s’affirmeront plus et les garçons n’auront plus honte d’afficher leurs sentiments.

big-egalite-hommes-femmes-messieurs

« C’est une mauvaise idée de faire ton devoir sur un sujet féministe, surtout si ton prof est un homme » m’as-tu conseillé. Explique-moi pourquoi les filles doivent toujours être dans la retenue ? Et pourquoi les garçons sont encouragés à être dans l’action ?

J’ai eu 15/20. Peut-être que mon prof se posait les mêmes questions. Peut-être qu’on pourrait tou•tes se mettre en action et œuvrer pour une société égalitaire. Avec toi, papa.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 32 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lilith_lo
    Lilith_lo, Le 11 septembre 2016 à 19h59

    Je trouve cet article plutôt brillant, mais il y manque quelque chose... Pourquoi Maman est-elle épargnée? Qu'on le veuille ou non, certaines femmes sont sexistes, notamment dans l'éducation de leurs enfants.

    A titre personnel, je n'ai jamais reçu aucune de ces remarques de la part de mon père (qui se souciait très peu de ce que je faisais de mon corps); elles venaient toutes de ma mère.

Lire l'intégralité des 32 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)