Comment draguer un mec quand on est une meuf ?

Aujourd'hui, Queen Camille te partage sa passion pour son sport PRÉFÉRÉ : draguer des petits boyz à la fraîche.

Comment draguer un mec quand on est une meuf ?

Être une femme m’a toujours plutôt emmerdée.

Être une femme dans un monde sexiste

Dans ce monde sexiste qui m’épuise, être une femme complique l’exercice de mes 4 passions :

J’ai donc décidé tôt de ne pas m’encombrer de ces normes chiantes comme la pluie.

Impossible de freiner mon amour de la séduction et des vannes grasses : il me fallait embrasser les côtés prétendument « masculins » de ma personnalité.

C’est ainsi que j’ai appris à draguer tel un Jean-Michel un peu alcoolisé : avec naturel, franchise et bonhommie.

À lire aussi : Comment reconnaître les dragueurs « malsains » (et bien réagir) ?

Oser draguer en tant que femme

Il n’y a pas de technique spécifique à la drague en tant que meuf : il s’agit de séduire un autre humain (mec ou meuf d’ailleurs) et il n’y aucun secret ancestral pour « rendre un homme fou de désir ».

Quelque soit le genre du dragueur et du dragué, le but du flirt n’est pas de manipuler l’autre mais simplement de lui signifier qu’on l’apprécie, d’apprendre à connaître cette personne et de lui donner l’opportunité de te découvrir aussi.

Dans l’éventualité où l’intérêt est réciproque, il y a pas grand chose à faire d’autre qu’avoir une conversation normale, sereine et plaisante !

Le gros de l’exercice est donc d’oser se mettre en danger face à quelqu’un qui nous plaît. 

Le truc vraiment propre aux relations hétéros, ce sont les stéréotypes de genre qui assignent des rôles spécifiques aux femmes et aux hommes dans les rapports de séduction.

Le mâle est censé être un chasseur, toujours consentant, qui manipule pour faire céder sa proie.

La femelle, que le sexe n’intéresse que très peu, détient supposément le pouvoir de décision et n’a qu’à faire le tri entre toutes les sollicitations qu’elle reçoit.

Accepte donc que ce rôle passif assigné aux femmes soit une norme obsolète que tu peux jeter dans une petite poubelle pour vieux tampons.

Tout l’enjeu est de déconstruire pour oser être entreprenante, affirmer ses envies.

Tu pourras ensuite travailler sur ta peur de passer pour une salope, une meuf désespérée/collante/en chien… De toute façon, tu n’as pas envie de sortir avec quelqu’un qui interprète ton courage de la sorte.

Remplace donc tes angoisses par de l’estime de toi-même !

Avoir confiance en soi pour draguer

Rien ne marche « à tous les coups » sur tout le monde. Le maximum que tu puisses faire est d’être la meilleure version de toi-même et c’est déjà prenant.

Le job n’est pas tant de séduire la personne, mais d’abord de te séduire toi ! Ensuite, ça plaît ou pas mais au moins tu auras tenté le tout pour le tout : être fidèle à toi-même.

Si tu te trouves nulle et moche, il y a peu de chances pour que tu oses ne serait-ce que lever les yeux vers la personne qui fait twerker ton cœur.

Que tu sois un homme ou une femme, il te faudra vaincre ta timidité et tes insécurités personnelles car la confiance en soi est ce qu’il y a de plus séduisant au monde.

À lire aussi : Comment ne plus avoir peur du regard des autres

C’est mathématique : pour que l’autre voit tout ce qu’il y a d’intéressant chez toi, il faut d’abord que tu en aies conscience toi-même.

Il y a mille façons de booster ta confiance en toi, mais ce qui est sûr c’est que ça ne se travaille pas en 5 minutes devant le miroir des toilettes du bar où ta cible sirote son café.

C’est un (plus ou moins long) travail à faire au quotidien, dans tous les domaines de ta vie, dans toutes tes interactions.

Quand tu te sentiras suffisamment à l’aise avec toi-même pour accepter l’idée que tu puisses plaire à quelqu’un, choisis des tenues dans lesquelles tu te sens bien (pas celles dont tu penses qu’elles vont plaire) et sors les vannes qui te font rire toi (pas celles que tu supposes pleines d’esprit).

Bref, sois à l’aise avec ta personne pour que ton interlocuteur le soit aussi. 

Comment lui faire comprendre qu’il me plaît

Les femmes endossent un rôle passif depuis… quand exactement ? Je ne sais pas. Mais cela fait qu’il n’existe pas de codes, pas de chemins balisés pour pécho en tant que meuf. 

On peut voir ça comme déroutant ou comme un super espace de liberté.

De toute façon, faire comprendre à quelqu’un qu’il te plaît n’a rien de sorcier : être sympa, le regarder, passer du temps avec, le faire rire, lui poser des questions, toucher subrepticement son épaule ou son bras…

Si c’est quelqu’un que tu fréquentes au quotidien, tu peux lui exprimer que tu souhaites te rapprocher de lui en lui proposant de passer un moment tous les deux, que ce soit pour boire un verre, aller au ciné ou faire un tour de vélo.

À lire aussi : Comment pécho cet été ?

Si c’est un bel inconnu dans une soirée, établir le contact visuel et sourire est le moyen le plus simple et le plus efficace pour montrer ton intérêt.

Dans tous les cas, il existe aussi la méthode frontale qui consiste à jouer cartes sur table et à être on ne peut plus rapidement fixée.

Bref, en réalité, tu sais déjà comment flirter avec quelqu’un. C’est la peur d’être rejetée qui t’en empêche.

Si tu décides, si tu acceptes de lui montrer qu’il te plaît, il le comprendra. Si ce n’est pas réciproque, tu le comprendras vite aussi.

Encaisser les râteaux

Puisque la légende veut que l’homme propose et la femme dispose, rien ne t’a jamais préparée à te manger des râteaux.

Mais si tu décides d’endosser un rôle actif dans la drague, c’est ce qui risque de se passer, c’est le jeu ma pauvre Lucette.

Aussi FOU que ça puisse paraître, parfois des hommes qui m’attiraient beaucoup n’avaient aucun intérêt pour moi…

On ne peut pas plaire à tout le monde, et quel que soit le point auquel cette personne te rend zinziflex, si ce n’est pas réciproque C’EST LA VIE.

Inutile de te lamenter 20 ans sur ce que tu as mal fait, ce que t’aurais dû dire, et la personne complètement différente qu’il faudrait que tu sois pour être enfin épanouie.

À lire aussi : Je suis extravertie, ça ne veut pas dire que j’ai confiance en moi

Tu es parfaite comme tu es et si la réciprocité n’est pas là, c’est tout simplement que cette relation n’a pas lieu d’être en ce temps et en ce lieu !

Être entreprenante ne veut pas dire être lourde. Contrairement à la légende urbaine, les hommes n’ont pas toujours envie de tout le monde, il se peut donc que ton crush refuse tes avances : saches l’entendre et passer à autre chose.

La vie est longue, et les occasions de draguer nombreuses.

Si être entreprenante n’est pas du tout dans tes habitudes, souviens-toi qu’une nouvelle compétence s’acquiert dans le temps, avec de l’expérience.

Et toi, quels sont tes tips pour envoûter le mâle ? À tout de suite en commentaires, et bonne pêche à toutes !

À lire aussi : La première fois que j’ai osé draguer un mec (spoiler : j’ai raté)

recap rigolo game of thrones s08e01

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Call_me_agathe
    Call_me_agathe, Le 24 mars 2019 à 19h09

    Madhiko
    J'adore :rire: (même si bon, à mon avis, il était déjà partant avant que tu demandes, sinon c'est pas ça qui l'aurait subitement fait changer d'avis)
    Pour ce qui est de draguer ses potes, je sais pas trop :hesite: Ca peut t'entraîner à être plus audacieuse, mais ils savent que c'est pour rigoler donc leurs réactions ne sont pas celles qu'ils auraient si c'était sérieux.
    Non c'est pas un entraînement qui vaut le "terrain" mais effectivement je trouve que ça aide à être plus audacieu.se et à trouver des approches :dunno:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!