Trois documentaires fascinants (sur fond de polémique) à découvrir

Envie de vous poser devant un documentaire qui fait réfléchir et vous entraîne là où vous n’êtes jamais allé•es ? Du Deep Web au monde du Kung fu, voici trois films qui ne vous laisseront pas indifférent•es.

Trois documentaires fascinants (sur fond de polémique) à découvrir

Stop, on arrête tout, voici la pause culture !

Vous étiez peut-être très occupé•es à comparer deux lolcats ou à compter les briques sur le mur d’en face, mais je ne veux pas le savoir : maintenant, vous allez cesser toute activité et vous installer confortablement dans votre fauteuil ou sous la couette (de préférence avec un truc à manger parce qu’on n’est pas des bêtes) pour regarder… un documentaire.

Oui, je sais bien ce que certain•es pensent des documentaires. Nianiania, c’est chiant, et il faut réfléchir.

Sauf que d’une, un documentaire a autant de chances d’être chiant que le blockbuster que vous avez téléch… acheté au hasard. Et de deux, réfléchir ne tue pas (en revanche, l’inverse est possible). Assis•e, j’ai dit.

big-gaycation-serie-documentaire-ellen-page

Rassurez-vous. Ici, point de documentaire de quatre heures sur la libido du bousier femelle en Patagonie de l’Ouest. Au contraire, je vous ai fait une petite sélection de thèmes aussi pertinents qu’originaux qui ne manqueront pas de vous faire réagir.

Deep Web (2015), un documentaire d’Alex Winter aux tréfonds d’Internet

Après s’être intéressé à Napster et à la révolution digitale avec Downloaded, Alex Winter a décidé de poursuivre ses investigations sur le Web en allant voir du côté de sa face cachée… ou, pour être exacte, du côté non indexé par les moteurs de recherche, et donc non accessible par les moyens « traditionnels ».

Il serait cependant bien difficile de ne consacrer qu’un seul documentaire à ce qui représente plus de 90% de l’intégralité du web, et Winter s’est focalisé sur un angle bien précis : Silk Road, alias « l’Ebay de la drogue », un marché noir du dark Web se servant du réseau décentralisé Tor pour rendre anonymes les échanges entre dealers et client•es. Ambiance, n’est-ce pas ?

À lire aussi : Trois documentaires à voir pour découvrir les méandres du Web

Cybercrime, donc, mais pas que. En suivant le procès de Ross Ulbricht, le fondateur de Silk Road épinglé par le FBI en 2015, Winter essaie de comprendre l’idéologie libertaire qui accompagne la création de ce genre de communautés sur le Web. Le deep Web.

Un débat beaucoup plus compliqué qu’il n’y paraît au premier abord.

Deep Web est disponible sur iTunes ou en VOD via le site officiel ou Netflix.

Il est de retour (2015), film/documentaire dérangeant qui fait revenir Hitler

Un beau jour, Adolf Hitler se réveille dans un parc de Berlin en 2014. C’est le pitch de départ d’Il est de retour (Er ist wieder da), l’adaptation du livre éponyme de Timur Vermes qui avait déjà connu son petit succès lors de sa parution en 2012. Or, le film va un peu plus loin que le livre.

À lire aussi : Je veux comprendre… le discours de l’extrême droite en France

Au départ, tout va bien ou à peu près : Hitler émerge des dizaines d’années après la fin de la Seconde Guerre alors qu’il pensait être encore dans son bunker. Complètement perdu, il ne se laisse pas démonter pour autant et rappelle son identité aux personnes dont il croise la route, qui pensent qu’il s’agit d’un acteur déguisé.

Et soudain, c’est le jackpot : un jeune journaliste en quête d’un bon sujet le repère, afin de récupérer son travail. Ce dernier décide alors d’entraîner ce supposé acteur qui joue Hitler à la perfection dans toute l’Allemagne, pour réaliser le reportage du siècle.

En quelques jours, Hitler gagne une popularité médiatique incroyable en faisant rire l’Allemagne. Seulement, il y a un hic : c’est le vrai.

Une fiction intéressante, n’est-ce pas ? Mais elle n’aurait pas autant dérangé le pays si elle n’avait pas été composée de séquences réelles.

Eh oui, la partie documentaire du film montre régulièrement l’acteur Olivier Masucci, déguisé en Hitler, partir à la rencontre des gens, dont des dirigeants de partis d’extrême-droite. À vous de voir si les réactions vous donnent foi en l’avenir ou pas !

Il est de retour est disponible en VoD sur Netflix.

Dragon Girls (2012), à la découverte de la plus grande école de kung fu de Chine

Sorti en 2012, ce documentaire allemand signé Inigo Westmeier a néanmoins gagné en popularité en 2015 avec la sortie du clip The International Sound Pt. II de M.I.A. feat. Gener8tion, qui en utilise des extraits.

Mais en se concentrant sur les séquences de chorégraphies de combat millimétrées des jeunes filles, la vidéo ne montre qu’une facette du documentaire.

Celui-ci nous plonge en effet au cœur de la plus grande école de kung fu de Chine, où plus de 20 000 enfants s’entraînent chaque jour sous une pression incroyable pour faire partie de l’élite.

Parfois là par choix, parfois parce qu’ils étaient désobéissants, mais le plus souvent pour sortir des pattes d’une famille qui a du mal subvenir à leurs besoins, ils restent ainsi isolés longtemps de leurs proches.

Parmi eux, on trouve celles que nous appellerons les « Dragon Girls », qui apprennent à se battre et vivent chacune à leur manière le quotidien rigoureux de l’école et la conformité qu’elle leur impose.

big-commeunefille-rien-ne-tarrete-always-campagne

On se retrouve face à des portraits assez divers : Xin Chenxi, neuf ans, fait partie d’un groupe d’élite mais ne satisfera jamais son père tant qu’elle ne raflera pas toutes les premières places. Chen Xi, quinze ans, accepte tout en se disant qu’elle en sortira plus forte, mais aimerait voir ses parents au moins une fois par an.

Huang Luolan, dix-sept ans, n’a quant à elle jamais pu rentrer dans le moule, et ce qui est perçu comme un échec de sa part la suivra toute sa vie.

Bref, bienvenue dans le monde très fermé des Dragons Girls…

Dragon Girls (Drachen Mädchen) est disponible en VoD sur Vimeo ou YouTube (ou en DVD en cherchant bien sur Ebay ou Amazon).

Et toi, quel documentaire conseillerais-tu qui sorte un peu des sentiers battus ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 22 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Leech
    Leech, Le 3 juin 2016 à 14h50

    Grâce à l'article j'ai regardé Deep Web hier soir et c'était franchement chouette ! Je connaissais déjà pas mal l'affaire pour m'y être intéressé à l'époque mais c'est toujours intéressant de voir un documentaire qui approfondit bien les choses, qui met en lien avec des problématiques de société (la guerre contre les drogues, la perte de vie privée, etc). Je vais essayer de mater "Il est de retour" :d.

    Sinon, en documentaire cool je recommande Neurons to Nirvana, qui montre comment des psychédéliques tels que la MDMA, le LSD, le cannabis, etc peuvent aider à soigner des gens (dépression, syndrome post-traumatique, alcoolisme, etc). Pour m'y connaître sur le sujet, il est vraiment très très bien fichu. Ca aborde des côtés scientifiques (comment fonctionnent ces drogues dans le cerveau ?), politiques / sociététales (pourquoi ces drogues sont interdites ?) et bien sûr les bénéfices au niveau de la santé.

    Sous-titres en français dispo


    Et enfin, un autre docu que j'ai adoré :puppyeyes: <3, un documentaire français !, En quête de sens. Ca parle de comment changer le monde, de personnalités inspirantes, de spiritualité, d'amour, de comment nous sommes tous connectés les uns aux autres, etc. C'est un documentaire feel-good qui donne foi en l'avenir, qui donne envie de se bouger. Je le recommande à tout le monde ! Et puis on s'attache à ces deux jeunes, on les suit dans leur quête, dans leurs questionnements.

Lire l'intégralité des 22 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)