Première condamnation pour délit d’outrage sexiste !

Le délit d'outrage sexiste est entré dans la loi pendant l'été 2018. Quelques semaines plus tard, une première condamnation a été prononcée.

Première condamnation pour délit d’outrage sexiste !

C’est une première depuis que le délit d’outrage sexiste est apparu dans la loi française : un homme a été condamné sur cette base.

Le délit d’outrage sexiste, c’est quoi ?

Marlène Schiappa avait défendu ainsi cette idée :

« Je crois que de la même manière qu’on a su définir le harcèlement moral au travail dans la loi, on peut définir l’outrage sexiste. »

Et le 3 août, ce délit a fait son entrée dans les textes régissant la justice française. Il est défini ainsi :

« Un comportement qui constitue une atteinte à la liberté de circulation des femmes dans les espaces publics et porte atteinte à l’estime de soi et au droit à la sécurité. »

Un homme condamné pour délit d’outrage sexiste

Quelques semaines après l’entrée de ce délit dans la loi, Marlène Schiappa a tweeté :

Un trentenaire a en effet été condamné à 300€ d’amende, comme l’explique Le Parisien.

Il a mis une fessée à une passagère dans un bus bondé, et l’a insultée lorsqu’elle a réagi à cette agression.

Le chauffeur de bus ayant fermé les portes du véhicule pour attendre la police, l’agresseur s’en est également pris à lui.

Pour ces violences et pour la fessée, il écope de 9 mois de prison dont 6 avec sursis, ce qui annule 3 mois de sursis d’une précédente condamnation. Il passera donc 6 mois enfermé.

En résumé, l’amende est ce fameux « délit d’outrage sexiste ». La peine de prison concerne les violences physiques.

Ce fait divers me rappelle un autre homme, condamné à 4 mois de prison pour une main aux fesses. Si ce genre de décisions de justice peut faire réfléchir les agresseurs à deux fois, écoutez, je ne me plaindrai pas.

Car l’espace public appartient à tout le monde. Et personne ne mérite d’être sexuellement violentée en allant d’un point A à un point B.

À lire aussi : Agression sexuelle et dépôt de plainte : les conseils d’un policier

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Camoune45
    Camoune45, Le 26 septembre 2018 à 19h57

    Prends ca dans ta gueule! :egyptian:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!