Le Défi Veggie, une semaine 100% végé pour le climat, revient du 4 au 24 juin !

Manger végé pendant une semaine : un petit effort pour l'homme, mais un grand geste pour la planète. L'Association Végétarienne de France vous (re)lance le défi, à partir du 4 juin : saurez-vous le relever ?

Le Défi Veggie, une semaine 100% végé pour le climat, revient du 4 au 24 juin !

Mise à jour du 23 mai 2016 — Le #DéfiVeggie revient ! L’Association Végétarienne de France vous invite à (re)tenter une semaine sans produits animaux, du 4 au 24 juin :

« Vous avez envie de réduire votre consommation de produits animaux, mais vous ne savez pas quoi cuisiner,vous avez peur de ne pas bien équilibrer vos menus… Le Défi Veggie, programme d’accompagnement au passage à une alimentation plus végétale, est là pour vous ! »

Pour les Parisien•nes, cette nouvelle session est accompagnée de rendez-vous cuisine, ateliers, conférences et débat autour de l’alimentation végétarienne, dont le programme est donné sur le site de l’AVF !

Pour celles et ceux d’entre vous qui ne pourront pas faire le déplacement, rien ne vous empêche de tenter l’expérience ! Et vous pouvez sans doute vous rapprocher de l’antenne de l’AVF la plus proche de chez vous, si vous avez besoin d’une dynamique de groupe pour adopter de nouvelles habitudes culinaires et alimentaires !

En décembre, Lafastod s’était essayé au Défi Veggie pendant une semaine, et elle vous avait raconté son expérience !

defi-veggie-juin

– Article initialement publié le 16 septembre 2015

My Positive Impact est un concours de projets à l’initiative de la Fondation Nicolas Hulot, qui vise à promouvoir des actions citoyennes en faveur de la préservation de l’environnement. Et la proposition qui a remporté le soutien de la fondation pour cet automne, c’est celle de l’Association Végétarienne de France, qui lance un défi à tout le monde : manger 100% végétal pendant sept jours, donc adopter un régime alimentaire végétalien durant une courte période !

Un petit geste pour celles et ceux qui relèveront ce challenge, mais un gros impact pour l’environnement.

À lire aussi : Le réchauffement climatique, un problème de riches, vraiment ?

Viande et climat, où est le rapport ?

À première vue, on pourrait croire que le contenu de nos assiettes et la production de gaz à effet de serre n’ont que très peu de rapports — si l’on exclut cette sombre histoire de pets des vaches. Or il y a belle lurette que nos steaks ne proviennent plus d’animaux qui gambadent gaiement dans les verts pâturages de nos campagnes, ou qui paissent en toute quiétude sur les flancs de nos montagnes.

De nos jours, les viandes « de consommation courante » (c’est-à-dire pas celle qu’on trouve dans les restaurants étoilés, qui proviennent d’élevages très « select »), sont issues de processus industriels. Pour mettre un blanc de poulet ou une côte de porc dans nos assiettes deux fois par jour, la quantité d’animaux qu’il faut nourrir atteint des proportions très impressionnantes. Et nos fameux « verts pâturages » des imageries d’Épinal ne suffisent plus depuis des lustres.

defi-veggie-histo-gaz-serre

À lire aussi : Le végétarisme : quelques infos psychologiques

L’industrie agro-alimentaire est l’une des plus polluantes actuellement, comme l’illustre le graphique ci-dessus, qui ne prend pas en compte les dommages collatéraux de cette activité. Citons par exemple l’appauvrissement des sols où sont cultivées les céréales transgéniques qui servent ensuite à l’alimentation des bêtes…

Les pesticides nécessaires à la culture des OGM empoisonnent les populations

Si le sujet vous intéresse, les équipes de Canal+ avaient réalisé un excellent documentaire « Spécial Investigation », intitulé Bientôt dans vos assiettes. Une enquête pas du tout rassurante sur la sécurité alimentaire, qui emmène son auteur, Paul Moreira, jusqu’en Argentine, où les pesticides nécessaires à la culture des OGM fournis par Monsanto dans toute la région empoisonnent littéralement les habitants, avant de venir causer des maladies similaires dans les élevages porcins qui utilisent ces céréales pour l’alimentation de leurs bêtes. Qui finissent dans nos assiettes…

Autre conséquence extrêmement problématique de notre consommation de viande : la quantité astronomique d’eau nécessaire à cette industrie.

defi-veggie-eau-consommation

Extrait de « 10 raisons pour être végétarien », sur Neoplanète

Pour ces raisons, et bien d’autres encore, réduire sa consommation de viande (même sans arrêter complètement !) soulage significativement la pression sur l’environnement. C’est pourquoi l’Association Végétarienne de France lance ce défi, dans le cadre de la COP21, la grande conférence sur le climat qui aura lieu à Paris, et qui s’annonce décisive pour notre avenir à tou•tes.

À lire aussi : Plus de 500 000 soutiens à l’appel de Nicolas Hulot et des stars de YouTube pour la COP21

Le menu végétarien est une solution, pas un problème !

Le député du Centre Yves Jégo a récemment lancé une pétition pour imposer une alternative végétarienne au menu de toutes les cantines. Une initiative qui vise à la fois à trouver une sortie aux polémiques indignes sur la laïcité, qui masquent mal la volonté de certains maires d’exclure les enfants de confession musulmane de ce service public, mais aussi à promouvoir une alimentation plus saine et mieux équilibrée dans nos restaurants scolaires.

Interrogée sur cette question lors de son passage sur le plateau de France 3, la ministre de l’Éducation Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a répondu qu’elle n’était pas favorable à l’obligation de servir une alternative végétarienne. Elle ne souhaite pas imposer aux communes qui proposent déjà un second menu, et qui fonctionnent déjà très bien comme ça, d’adopter l’option végétarienne. Pour elle, la proposition du député Jégo a le mérite d’offrir « une réponse non polémique à un problème qui a été créé de toutes pièces ».

C’est à 23″17 pour écouter la réponse de la ministre

Le menu des cantines relève de la compétence des communes, pas de l’Éducation Nationale, donc cette réponse ne condamne pas l’alternative végétarienne ; mais il est dommage que la ministre ne soutienne pas une mesure qui s’inscrit pourtant en cohérence avec la volonté d’éveiller la conscience écologique des jeunes Français•es.

La pétition d’Yves Jégo a récolté près de 130 000 signatures, et le député a l’intention de déposer une proposition de loi à l’Assemblée Nationale. (Pour la soutenir, suivez le lien !)

À lire aussi : Être vegan (végétalienne)

Le Défi Veggie, à partir du 4 octobre !

Si le Défi Veggie vous inspire ou vous surprend, si vous vous sentez à la hauteur du challenge, ou qu’il vous impressionne, c’est peut-être le moment de bousculer vos habitudes ! Vous trouverez toutes les ressources nécessaires sur le site de l’Association Végétarienne de France :

  • Les réponses à vos questions sur les protéines, et surprise : en passant au tout-végétal, c’est plutôt la surdose que la carence qui vous menace !
  • Où trouver du fer et du calcium si ce n’est dans la viande rouge et le lait ?

Et bien sûr, d’innombrables inspirations de recettes, un peu partout sur l’Internet : sur madmoiZelle bien sûr, mais aussi chez Ôna Maiocco de Super-Naturelle, chez Mlle Pigut, chez Laura Veganpower, chez Marie Laforêt… Allez faire un tour chez Season Square et ses recettes qui font saliver ! (Mon âme à qui m’apportera des croquettes de quinoa à l’avocat au déjeuner.)

À lire aussi : Vegan Mafia, la carte interactive des resto végé-friendly

Dernière étape : choisissez sept jours entre le 4 octobre et le 6 décembre, pour réaliser votre Défi Veggie !

defi-veggie-site

Le Défi Veggie s’adresse spécifiquement aux étudiant•es, mais il n’est absolument pas interdit de rejoindre le mouvement si vous avez déjà quitté les bancs de l’université !

À lire aussi : Sauvons la planète ! (En toute humilité) — Le dessin de Cy. pour la COP21

Alors, prêt•e à relever le défi ? Pourquoi ? Viens en parler dans les commentaires !

À lire aussi : Frankenburger : bientôt « l’adieu au steak » ?

cop21-banner

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 321 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 321 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)