J’ai vaincu les punaises de lit, et voici mon plan d’attaque

Par  |  | 35 Commentaires

Cette madmoizelle a mené la guerre contre des intrus qui s'étaient fait une place dans son appart, au plus près d'elle : des punaises de lit. Elle livre son témoignage pour vous expliquer comment remporter le combat !

J’ai vaincu les punaises de lit, et voici mon plan d’attaque

J’ai survécu aux punaises de lit, mon matelas aussi. Mais…

RIP mon sommier. Et oui, les punaises ont gagné une bataille, j’ai gagné la guerre !

Les punaises, qu’est ce que c’est ?

Appelées bed bugs en anglais, les punaises de lit sont un réel problème dont on ne parle pas assez. On a cru s’en être débarrassé dans les années 30, mais c’était une fausse alerte, elles sont revenues car elles sont devenues résistantes à certains insecticides.

Elles se multiplient vite (5 à 15 oeufs par jour) et, si elles sont sans danger pour la santé, les piqûres peuvent être urticantes et c’est dégueu de savoir que t’as ça chez toi.

Pourquoi en parler ?

Les punaises de lit sont très présentes aux Etats-Unis et Canada et bien sûr, dans les grandes villes du monde du coup. Mais on n’en parle pas. Ben non, c’est la honte. Elles voyagent dans les bagages et passent tranquilles d’appart en appart.

Il est difficile de trouver un vrai article sur internet sur les punaises de lit. Beaucoup d’intervenants sur les forums sont des professionnels qui cherchent à vendre leurs prestations.

Le problème n’est pas pris au sérieux en France, alors qu’il existe.

J’ai honte, mais je n’en ai parlé à personne car j’avais honte. Bête non ?

Comment sait-on qu’on a des punaises de lit ?

Moi, j’ai cru me faire piquer par un moustique, la piqûre est assez similaire. Sauf que si tu te fais piquer toutes les nuits et que tes piqûres se réveillent vers 14h/16h, il est temps d’inspecter ton matelas. Pour info : elles font caca. Donc tu as de sales bêtes que tu n’as pas invitées, qui font caca dans ton lit.

Les punaises de lit piquent la nuit, principalement lorsque tu dors très profondément. Dans un premier temps, la piqûre est anesthésiée, donc tu ne la sens pas. Mais elle peut se réveiller au cours de la journée, ou non, cela dépend des personnes et des sensibilités. Si tu dors à deux, elles peuvent ne piquer que l’un des deux, petit•e chanceux•se (encore, une fois, comme les moustiques).

Les punaises de lit sont fainéantes : elles se planquent là où elles peuvent te grignoter sans trop d’efforts. Mais lorsqu’elles deviennent trop nombreuses, elles se dispersent.

Elles ont 5 stades d’évolution : œuf, mini larve jaune, mini larve noire, moyenne larve noire, punaise de lit adulte. Elles pondent à ce dernier stade, et bien sûr : elles ont besoin de te piquer pour évoluer. C’est un peu une sorte de Pokémon (non !). Dernier point : elles peuvent survivre 6 mois à 2 ans (selon les forums) sans manger.

Moi personnellement, j’ai fait une crise de panique lorsque j’ai décidé de vérifier s’il n’y avait pas une araignée dans mon lit après 5/6 boutons. Je suis un peu phobique des puces, et ça ressemble à des puces géantes.

NdEsther : j’ai tapé bed bugs dans les moteurs de recherche pour te montrer de quoi il retournait. C’était un mauvais moment à passer. Voilà donc de quoi juger de la taille et de la gueule de la bestiole. De rien.

J’ai soulevé mon alèse, et j’en ai vu une qui est partie se planquer. Il faut savoir qu’elles ont des capteurs pour la lumière et donc se réfugient dans les coins sombres. Et il y en avait d’autres. Pas beaucoup, mais d’autres. Mon copain a aspiré les 3 bébêtes : à ce moment, j’hyperventilais.

On a retourné le matelas, le sommier. On n’a rien vu dans un premier temps, mais on a trouvé plein d’œufs et de larves contre une couture. On a tout aspiré, puis on a jeté le sommier en le protégeant (ben oui, on veut pas en refiler aux voisins).

Et là, je pense que nous avons fait une erreur : nous n’avons pas jeté tout de suite le sac de l’aspirateur.

Perso, j’ai jeté ma couette et mes oreillers (en les ayant enfermés dans un sac poubelle hermétique), j’avais trop peur.

Plan d’attaque

Je te préviens, si tu as des punaises de lit, tu ne peux pas procrastiner. Tu te lances dans la contre attaque IMMÉDIATEMENT. Sache-le, ce sera chronophage. Et tu dois dormir dans ton lit, sinon, elles changent de pièce avec toi (ndEsther : c’est sans doutes la pire info de cet article, tiens bon t’es presque au bout).

On doit les trouver, avant qu’elles ne pondent !

Comment nous avons procédé (ceci n’est pas une méthode garantie, ni universelle) :

1) Nous n’avons pas acheté de bombe d’insecticide à grosse portée : nous ne voulions pas les faire fuir ailleurs dans l’appartement. Nous avons privilégié l’action mécanique.

2) J’ai mis du scotch double face tout autour des portes et des placards : elles ne pouvaient plus se déplacer facilement.

3) Nous avons passé l’aspirateur tous les jours, en jetant les sacs.

4) Je me suis servie de mon fer à repasser à vapeur, j’ai vapeurisé (!) tout ce que j’ai pu. Pour la même technique, des appareils professionnels se louent.

5) J’ai acheté : une bombe pour pulvériser les bébêtes ciblées, une housse de matelas spéciale, une lampe de poche (pour les inspections), de la terre de diatomée, des pièges.

6) Je ne suis pas sûre que la terre de diatomée fonctionne mais on en a mis partout. C’est hyper galère à aspirer, mais bon : qui ne tente rien, n’a rien.

7) Les pièges servent uniquement à évaluer la situation : si tu en as beaucoup ou non. Ils ne tueront pas l’ensemble des punaises de lit.

8) Lave tout ce qui traîne (dont tes draps, évidemment) à 60 degrés. Apparemment elles décèdent à 46 degrés (va savoir…)

9) Tu peux constituer un rempart pour tes meubles à pieds et ton sommier : il existe des socles où tu mets les pieds de ton sommier et elles restent piégées. Moi j’en ai fait des maison à base de coupes pour pots de fleurs : tu prends 2 tailles différentes, tu mets la petite dans la grande et tu remplis la grande d’eau. A moins qu’elles ne sachent faire un pont-levis, elles ne circulent plus.

10) J’inspecte jour après jour avec ma lampe de poche, voir si je trouve des traces suspectes (toujours cette histoire de caca).

11) Tu peux prévenir ton syndic, si tu habites dans un immeuble. Moi ils se foutent globalement de tout donc bon, je me suis épargnée la peine.

12) Je suis un peu tarée : j’ai mis du mastic dans les trous des plaintes. Hop, plus de cachettes.

Soyons honnêtes : je me suis réveillée plusieurs fois à 3h du matin, j’étais pas pépouze. J’en ai tué à cette heure-là.

Heureusement, mes chats m’ont (vaguement) aidée en faignant un air de chasseur de temps en temps face à une punaise. Pour info : elles ne restent pas agrippées aux animaux de compagnie, donc ils ne les baladent pas sur eux. Par contre, elles peuvent les piquer, même si apparemment ça demande trop d’efforts. Donc si elles ont une cible sans poils, genre toi, elles ne vont pas se gêner.

Pour nous, victoire : cela fait un mois que nous n’avons pas été piqué•es !

Je sais que ça ne veut pas dire qu’on est tiré•es d’affaire définitivement mais j’ai bon espoir. Bref, on en vient à bout, il faut être patient et surtout, ne pas se renfermer sur soi-même en ne dormant plus : on attaque le problème petit à petit et on gagne du terrain.

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires
Forum (35) Facebook ()
  • Lualdi
    Lualdi, Le 18 août 2017 à 18h52

    On a appris que les beaux-parents avaient retrouvé une punaise de lit morte chez eux... On a peur d'être les fautifs :crying:

    Je n'en peux plus de ces bestioles, mon copain a vaporisé plein d'insecticide dans notre lit... J'espère qu'on va en voir le bout.:goth:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!