J’ai testé pour vous… courir un 10kms en écoutant un livre audio

Lucie n'était pas du genre sportive. Mais un jour, elle a enfilé ses baskets, mis ses écouteurs et a décidé de courir un 10kms.

J’ai testé pour vous… courir un 10kms en écoutant un livre audio

— Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat avec Audible.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Mis à jour le 31 mai 2016 — I DID IT ! Oui, j’ai couru mes dix kilomètres en 1h04 — sachant que je m’étais inscrite dans le SAS des 1h05 et plus — sans m’arrêter, sans marcher ! Et je suis SI fière de moi, vous pouvez pas vous imaginer…

Ça n’a pas été évident : j’ai mis le réveil à 7h30 afin de pouvoir m’étirer, petit-déjeuner et digérer, avant de partir pour le point de rendez-vous, de faire de nouveaux étirements, et puis… c’était parti.

J’ai commencé tout doucement en appuyant sur la touche « play » de mon livre audio. J’avais choisi d’écouter La Fille du train de Paula Hawkins, parce que j’aime bien les thrillers et que je me suis dit que comme j’aurais forcément envie de connaître la fin, ça me motiverait à aller plus loin ! Pour télécharger ce livre audio sur Audible, c’est par ici.

Et ce fut le cas. Sauf au dernier kilomètre où, après avoir grimpé la côte du Père Lachaise (là où tu crois que c’est tout plat mais en fait non), j’ai eu besoin d’un coup de boost, en l’occurence un petit Britney Spears…

N’empêche que, quand on trouve le bouquin adéquat, l’expérience donne carrément envie de continuer puisqu’on a ENVIE de savoir ce qu’il va se passer. Et bonne nouvelle, dans l’offre d’essai, le 1er livre est offert !

Je vais d’ailleurs me motiver à finir d’écouter le roman au cours de mes prochains runnings, en me fixant des objectifs comme : « Tu ne dois pas t’arrêter avant d’avoir terminé tel chapitre ». Ce ne sera pas pour aujourd’hui car là, présentement, j’ai de bien belles courbatures, mais dès la semaine prochaine, je renfile mes baskets !

Allez, à plus !

620-audible-2

Depuis que je suis toute petite, le sport n’a jamais été mon meilleur ami.

Certes, j’ai pratiqué la danse classique pendant de nombreuses années, mais ne nous mentons pas, quand j’étais au collège ou au lycée (oui je suis vieille, j’ai passé le bac en 2008), les profs que j’ai eus ne faisaient pas grand-chose pour me faire kiffer le sport en général, et la course à pieds en particulier…

À lire aussi : 6 idées reçues sur la danse classique

ron-what-the-point

Nan mais, courir en rond pendant 45 minutes, où est l’intérêt ?

Entre haine et admiration

Pendant vingt-cinq ans, j’ai détesté courir. Je ne comprenais pas comment, dans mon entourage, les gens trouvaient la force d’enfiler leurs baskets après le boulot (ou AVANT, pour les plus téméraires). Je ne saisissais pas comment ils arrivaient à se motiver quand il pleuvait, alors qu’un verre en terrasse sous un grand soleil, c’est quand même plus sympa non ?

À lire aussi : Cinq trucs à savoir avant de se mettre au sport

Pourtant, en même temps, je les admirais. Parce qu’au fond, j’aurais adoré m’y mettre. Mais je me trouvais toujours des excuses : trop de boulot, pas assez d’endurance, de mauvaises chaussures, la peur de m’ennuyer pendant les séances de running hebdomadaires…

Et puis, un dimanche matin (pluvieux en plus), j’ai enfilé mes vieilles baskets, j’ai mis mes écouteurs et je suis partie courir. Pas longtemps hein, mais j’y suis allée.

hannah-girl-running

J’étais rouge, essoufflée, courbaturée, mais fière de moi.

À lire aussi : Comment je me suis réconciliée avec le sport

Une nouvelle habitude

J’y suis non seulement allée, mais j’y suis aussi retournée. Deux fois par semaine à peu près, jamais plus de 45 minutes (ça va hein, c’est déjà pas mal, me juge pas).

Et comme je suis quelqu’un qui se lance des défis, je me suis inscrite aux 10kms L’Équipe ce Dimanche 29 mai ! Dans la catégorie de celles et ceux qui feront la course en 1h05 et plus, mais quand même.

Le « hic », c’est que je cours depuis quatre mois avec la même playlist. TOUJOURS LA MÊME PLAYLIST.

Wild-Tutu-Shaking

Moi quand je cours. À peu près.

Et comme Taylor Swift ne suffit plus à me faire avancer, j’ai commencé à chercher des alternatives.

Dans un premier temps, j’ai pensé aux podcasts. Le souci, c’est que je fais partie des gens qui prennent des notes, donc même si je suis particulièrement douée, écrire ET courir en même temps me semble compliqué. Alors, quand on m’a demandé « Ça te chaufferait de courir avec un livre audio ? », j’ai pas mis longtemps avant de répondre par l’affirmative.

Lire et courir

Il faut savoir que l’une de mes grandes passions dans la vie, c’est la lecture : dans les transports, dans mon lit, dans la rue et dans les WC, je lis.

Alors certes, d’aucuns diront que courir en écoutant un livre est moins entraînant que de balancer un bon vieux Rihanna des familles dans ses oreilles, mais en attendant, ça me permet de me consacrer à deux activités cool sans avoir à choisir !

Parce que oui, quand on devient adulte et qu’on a pas mal roulé sa bosse (je t’ai dit que j’étais vieille, donc laisse-moi utiliser des expressions de la sorte, merci), on finit par avoir un planning plutôt chargé… et c’est là qu’il faut apprendre à optimiser son temps !

En attendant, il me reste une semaine — soit une petite séance — pour me préparer, alors je vous laisse, je vais manger des pâtes et télécharger quelques bouquins à écouter !

À lire aussi : J’ai testé pour vous… les joies de la course à pied

Si toi aussi, tu veux en savoir plus sur Audible, je te recommande le service ! Déjà, parce que te laisser bercer par une histoire, c’est cool. Ensuite, parce que ça fonctionne sur ton appli (grâce à  l’Apple StoreGoogle Play, Microsoft Store) sans connexion Internet (et c’est pas négligeable, on est d’accord), que le catalogue est plutôt fourni et que si tu deviens accro de chez accro, un abonnement existe !

Comme le premier livre (soit le premier mois) est offert, je me demande ce que tu attends.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 21 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kaus Australis
    Kaus Australis, Le 3 juin 2016 à 10h55

    abou333
    J'aime courir depuis quelques années, et comme l'auteure de l'article, ce n'était pas gagné pour moi. Mais je n'avais jamais pensé à écouter un livre audio en courant, ce serait une idée à essayer, on verra.

    Par contre, pourquoi tu as écrit que tu ne faisais jamais plus de 45 minutes comme si c'était médiocre? 45 minutes, c'est très bien. 30 minutes c'est très bien. En fait, n'importe qui sort courir, peu importe le temps, c'est excellent. Je ne comprend pas l'idée de se diminuer comme ça : on n'a pas tous la trempe d'un marathonien. Courir pour moi, c'est pas naturel, je dois le faire régulièrement pour garder une certaine endurance, et bien que ce soit loin de bien des personnes qui ont une endurance et un cardio naturellement élevés sans besoin de s'entraîner, je trouve que mon 35 minute pour faire 5 km est largement acceptable et même très bien.
    Surtout que, même les marathonien.nes doivent faire des sorties de 45 minutes, c'est déjà beaucoup! Il y a des séances d'endurance fonda qui font moins d'une heure, d'autres de fractionné qui peuvent faire 40 minutes, et les sorties longues font rarement plus de deux heures-et encore, c'est à la fin de l'entrainement. Parce que trop courir, c'est pas bon! Mieux vaut la qualité à la quantité.
    Donc 45 minutes c'est bien, très bien!

Lire l'intégralité des 21 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)