CouchSurfing : « Participer à la création d’un monde meilleur, canapé après canapé »

Puisque c’est bientôt l’été, et avec lui, les prévisions de plan pour les vacances, je ne peux m’empêcher de vous parler du CouchSurfing. Vous êtes beaucoup à déjà savoir ce que c’est, mais malheureusement encore trop nombreuses à ne pas en avoir entendu parler. Et comme je me surprends à souvent expliquer le concept à […]

CouchSurfing : « Participer à la création d’un monde meilleur, canapé après canapé »

Puisque c’est bientôt l’été, et avec lui, les prévisions de plan pour les vacances, je ne peux m’empêcher de vous parler du CouchSurfing.

Vous êtes beaucoup à déjà savoir ce que c’est, mais malheureusement encore trop nombreuses à ne pas en avoir entendu parler. Et comme je me surprends à souvent expliquer le concept à mes potes qui se sentent d’humeur baroudeuse, et qu’ils ont l’air à chaque fois hyper enjoués : je me suis dit pourquoi pas en parler ici sur notre webzine féminin préféré.

CouchSurfing, mot à mot, est un anglicisme qui signifie « passer d’un canapé à un autre ». Avec une allusion au surf sur le web, pour trouver un endroit où dormir.

L’idée est simple : pourquoi payer l’hôtel quand on peut squatter le canapé vacant de quelqu’un (qui se ferait un plaisir de vous rencontrer), faire connaissance et ainsi « voyager sans passer par les circuits touristiques habituels » ?

Participer au projet CouchSurfing est libre et gratuit. Les membres se créent des profils et peuvent ainsi choisir d’accueillir et/ou de se mettre en quête d’un autre utilisateur de CouchSurfing. Sur la base du volontariat, et à l’aide des commentaires des utilisateurs notant l’hospitalité des membres, choisissez de vous mettre en contact avec des personnes du monde entier. Dormez chez eux, discutez avec eux, laissez-les vous guider dans une visite de la ville, partagez un repas ou un simple café : tous les moyens sont bon pour faciliter la rencontre interculturelle (CouchSurfing fonctionne dans 255 pays) ou tout simplement, se faire de nouveaux amis (rien ne vous empêche de loger chez un de vos compatriotes).

Libre à vous ensuite de garder contact ou non. D’accueillir/d’aller rendre visite à vos amis CouchSurfing à votre tour, si le cœur vous en dit.

Sur votre page de compte CouchSurfing, il vous est suggéré de personnaliser votre interface. Vos goûts, vos préférences, vos intérêts dans la vie, etc. Présentez-vous un maximum ! Certains couchsurfers sont particulièrement actifs, et lorsqu’ils ne voyagent pas, ils organisent des réunions CouchSurfing dans leurs villes et se rencontrent tous entre membres de la communauté.

Pour les plus réticents, sachez que le site a mis en place un moyen pour les utilisateurs de noter les rencontres. Aussi, vous n’allez pas exactement « vers l’inconnu » puisque vous êtes supposé pouvoir avoir une petite idée de votre hôte/de la personne que vous accueillez.

C’est ainsi que grâce au CouchSurfing, j’ai pu, accompagnée d’une copine polonaise rencontrée en Erasmus, loger quelques jours à Turin et sortir boire des bières avec les étudiants locaux, puis rencontrer un animateur de radio dans la banlieue de Gênes et passer la soirée dans son champ à dîner sur une banquette tout en mangeant un plat palestinien préparé par ses soins. GÉANT.

Aux madmoiZelles qui ont déjà tenté l’expérience : racontez-nous vos aventures !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kciana
    Kciana, Le 27 avril 2016 à 15h17

    Bonjour à toutes! Je m'appelle Ana et avec une amie nous allons voyager en juillet ou en août en Espagne. On ne sait pas encore trop où ni quand exactement mais si il y en a d'entre vous qui habite en Espagne et qui serait apte à nous accueillir faite le savoir ;)

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)