Comment se faire de nouveaux potes à la rentrée ?

C'est la rentrée et vous allez sans doutes rencontrer plein de nouvelles personnes... Alors, comment transformer ces rencontres en amitiés ?

Comment se faire de nouveaux potes à la rentrée ?

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais c’est la rentrée.

giphy (1)

Lors de mes premiers jours d’école, j’avais à la fois hâte et peur de découvrir enfin mes nouveaux camarades. Je me demandais sans cesse si on allait bien s’entendre. Je craignais de finir seule et sans ami•es… Et puis à chaque fois ça s’est passé différemment.

Voici tous mes conseils pour booster vos capacités de sociabilité et vous faire des potes le plus naturellement possible. Après tout, si vous êtes du genre à stresser, le mieux reste d’avoir un maximum d’armes de votre côté !

Se faire de nouveaux ami•es, c’est un choix actif

L’erreur numéro un dans ce genre de situation est d’attendre que les choses viennent à vous. Alors bien entendu, c’est tout de même plus aisé d’être passif•ve et demander aux autres d’être actif•ves pour soi. MAIS SI TOUT LE MONDE FAISAIT PAREIL eh bien vous connaissez déjà la fin de la phrase.

À vous d’aller vers les gens, de leur parler, de vous intéresser à eux… Et d’être ouvert•e à la discussion !

Se faire des potes, c’est donc un choix à assumer activement. À vous d’aller vers les gens, de leur parler et de vous intéresser à eux. Et si quelqu’un vous parle, soyez ouvert•e à la discussion, présentez vous comme quelqu’un de sympathique !

N’oubliez pas, quand on vous pose une question, demander « et toi ? » en fin de réponse peut vous attirer des ami•es.

big-sortir-zone-de-confort

Se faire de nouveaux amis quand on est timide

La timidité peut être un sérieux handicap dans ce genre de situation et ce thème mériterait tout un article ! Alors bien entendu, ça ne va pas être facile pour vous mais en fait, une majorité de gens sont comme vous : un peu flippés à l’idée de rencontrer des inconnu•es.

Comptez dans votre tête jusqu’à trois et puis… Lancez-vous !

En allant parler à des gens, vous avez un double bénéfice. Premièrement, vous vous dépassez et ça c’est vraiment cool pour l’ego. Deuxièmement, vous rencontrez ainsi les gens qui n’osent pas aller à la rencontre des autres. Qui sait, peut-être qu’ils ou elles deviendront vos meilleur•es ami•es !

Se faire de nouveaux amis : concrètement, que raconter ?

Je conseille d’être naturel•le. Le problème c’est que je sais bien qu’en période de stress, il ne suffit pas de se dire d’être détendu•e pour l’être réellement. Alors n’hésitez pas à vous préparer une liste de questions ou de sujets de discussion à aborder. OUI on se sent bête quand on fait ça mais promis, ça aide.

En vrac, vous pouvez parler de la météo, du choix de filière, de vos avis sur votre nouvel établissement, sur les profs que vous avez croisés, sur vos hobbies ou sur vos fournitures… Ou tout simplement y aller en mode yolo :

— Salut ! Je connais personne, je peux m’installer avec vous ?

Ça a le bénéfice d’être honnête sur vos intentions voire de soulager tout le monde en posant des mots sur votre situation. La verbalisation, il n’y a que ça de vrai !

big-comment-devenir-sociable

Se faire de nouveaux amis… et si ça se passe mal ?

On a tou•tes été un jour confronté•e à quelqu’un qui, malgré tous nos efforts, ne répondait que par des monosyllabes voire était carrément désagréable.

Si vous n’appréciez pas une présence, rien ne sert de persévérer.

Peut être n’est-ce qu’une carapace pour camoufler leur timidité. Peut-être que vous deviendrez un jour meilleur•es ami•es. Dans tous les cas, ne le prenez pas pour vous. Rappelez vous que si vous n’appréciez pas une présence, tant pis pour elle, rien ne sert de persévérer : allez rencontrer d’autres gens.

Une relation, c’est comme une plante. Vous versez l’eau, l’autre personne doit fournir de la terre. Si elle ne la fournit pas, vous aurez beau y consacrer tous vos efforts, la plante ne poussera pas. Pas le temps de pleurer parce que vous ne vous entendez pas avec tout le monde… En revanche, réjouissez-vous : ça fait plein d’autres gens à découvrir !

Se faire des nouveaux amis : sur le long terme, ça se passe comment ?

Plusieurs solutions sont envisageables. La première, et la plus probable, c’est que tout se passe bien pour vous. Dans ce cas, eh bien bravo. La seule chose qui vous reste à faire est d’entretenir l’amitié : prendre des nouvelles, échanger et proposer des sorties…

La seconde possibilité c’est que vous ne vous entendiez finalement pas si bien avec le groupe de potes que vous aviez trouvé pendant les premiers jours. Ce n’est pas grave ! L’important est d’être en phase avec vos envies et valeurs. Vous pouvez tout simplement parler au reste des gens, trouver un autre groupe, bref, faire votre vie.

Vous n’êtes lié•e à personne. L’amitié, c’est comme le couple : ça se fait et surtout, ça peut se défaire !

La dernière option c’est que vous n’accrochiez vraiment avec personne. Si vous n’êtes pas du genre solitaire, ça peut être très pesant. Heureusement, rien ne vous empêche de vous lier d’amitié avec des personnes d’autres classes ou d’autres établissements situés à proximité du vôtre… Bref, de vous faire des ami•es, mais ailleurs !

620-dossier-amitie-age-adulte

Se faire de nouveaux amis, tu en es capable !

En grandissant et en changeant d’environnement, on se rend parfois compte que les règles ont changé. Les amitiés ne sont plus si évidentes et c’est parfois difficile à vivre. Mais je suis persuadée que toute personne peut d’une manière ou d’une autre être intéressante pour les autres et inversement !

Que la rentrée soit déjà passée ou bien qu’elle arrive, il n’y a que deux choses dont vous devez vous souvenir : se faire de nouveaux potes, c’est une démarche qui se fait à deux et dans un respect mutuel. Bon courage !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • UneElo
    UneElo, Le 19 septembre 2016 à 12h42

    De façon très personnelle, le ton de l'article me met mal à l'aise. J'ai l'impression d'entendre ma bonne copine hyper à l'aise en public qui me pousse à coup de "mais rends-toi compte, si tout le monde faisait comme ça !" ou "allez, personne ne va te manger, fais un effort aussi !". Les articles feel good sont un peu trop injonctifs pour moi et du coup cela ne me rassure pas, au contraire, je me culpabilise quand je foire un truc aussi "simple".
    EDIT : @Anouk Perry, ça serait peut-être une idée de rendre le ton de l'article un peu moins impersonnel en ajoutant une/des expériences vécues sur le sujet par des Madz/membres de la rédac ?

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)