Contre la circulaire Guéant, signez l’appel anti-fuite des cerveaux

La circulaire du 31 mai 2011, plus communément appelée "circulaire Guéant", promet de limiter les possibilités pour les diplômés étrangers d'obtenir une autorisation de travail en France. La mobilisation pour le retrait de ce texte continue.

Vous avez été nombreuses à en débattre sur le sujet « La chasse aux diplômés étrangers est ouverte » et l’on vous relayait le mois dernier le reportage de France Culture sur ces diplômés et sans papiers.

Le Collectif du 31 mai continue d’exiger le retrait de cette circulaire, lui reprochant la politique du chiffre en cours en matière de politique d’immigration. Que s’est-il passé dernièrement ?

– Jeudi 22 décembre, alors que nos courses de Noël battaient son plein, le ministre de l’intérieur Claude Guéant a affirmé sur Europe 1 qu’il comptait clarifier l’application de sa circulaire, se disant « résolu » à « faire une circulaire spécifique sur le travail des étudiants étrangers ».

Le Monde nous rapportait à ce propos que :

« Un nouveau texte devrait être prêt début 2012 à la suite d’une concertation avec les acteurs concernés, a t-il promis. Il n’a pas strictement vocation à remplacer la circulaire du 31 mai sur l’immigration professionnelle mais à « la compléter » en « levant les malentendus », a ajouté le ministère. »

– Mercredi dernier, le gouvernement a décidé d’assouplir la délivrance du permis de travail à certains étudiants étrangers à haut potentiel, notamment ceux ayant « une compétence spécifique recherchée » comme « la connaissance approfondie d’un pays ou d’une culture étrangère ». Une instruction en ce sens sera envoyée aux préfets « la semaine prochaine ».

Réaction du Collectif du 31 mai ? Le Monde d’aujourd’hui explique :

« Les étudiants étrangers réunis dans le Collectif du 31 mai continuent à réclamer le retrait de la circulaire Guéant, car son assouplissement annoncé mercredi est fondé sur des critères “qui laissent la place à l’arbitraire”, ont-ils annoncé lors d’une conférence de presse. “Les principaux concernés n’ont pas été représentés à la réunion et nous le regrettons. L’enjeu crucial du nouveau texte concerne les critères d’appréciation et on demande des critères clairs qui ne laissent pas place à l’arbitraire”, a déclaré Fatma Chouaïeb, porte-parole du Collectif. “En outre, quel va être le devenir des victimes de la circulaire ? Nous avons recensé plus de 1 000 cas, les dégâts créés sont bien trop importants. »

Université Universelle a lancé un appel, qu’il est plus que jamais d’actualité de relayer. Si celui-ci vous parle, n’hésitez pas à signer l’appel (voir lien en fin d’article).

« La circulaire du 31 mai 2011 rappelle explicitement que « le nombre d’étrangers entrant en France pour motif professionnel (…) doit diminuer ». Pour cela, il ne doit plus être accordé « aucune facilité particulière dans l’examen de la procédure de délivrance d’une autorisation de travail » aux étudiants étrangers. Il est donc plus difficile pour les étrangers ayant étudié en France d’obtenir après leurs études une autorisation de travail. Il sera aussi plus difficile de venir étudier en France, et déjà des doctorants se voient refuser le renouvellement de leurs titres de séjour. Le message de la circulaire est clair : étranger, ne viens pas étudier chez nous, et n’espère pas trouver un emploi au terme de tes études. Employeur français, tu n’embaucheras pas d’étranger. Peuple de France, tes dirigeants veillent sur tes emplois ! Préférence nationale ! La France aux Français !« Ils sont étrangers, sont venus étudier en France, souvent avec talent, allaient créer leur entreprise, participer à la recherche française ou avaient une promesse d’embauche dans une entreprise française … et ne peuvent plus le faire. Ils rentreront chez eux, et il est peu probable que l’envie les reprenne un jour de venir voir en France s’il y fait bon vivre. La raison de ce divorce ? Une circulaire, publiée en mai dernier par notre ministre de l’Intérieur, Claude Guéant pour mettre en oeuvre la politique anti-immigration de Nicolas Sarkozy.

Nous protestons de toutes nos forces, avec le Collectif du 31 mai, pour le retrait de cette circulaire. Il est temps de rappeler que l’idée qu’elle véhicule est aussi mensongère que dangereuse. Dire que l’embauche d’un étranger prend l’emploi d’un citoyen français, c’est faux ! C’est un mensonge éhonté ! Un diplômé étranger travaillant en France, c’est quelqu’un qui paye ses impôts en France, qui consomme en France, qui achète en France, qui soutient l’emploi et la consommation en France. S’il devient chef d’entreprise, c’est quelqu’un qui embauche en France. S’il retourne dans son pays, c’est quelqu’un qui sait que la France est ouverte sur le monde et développe avec la France les échanges, le commerce. La France gagne à recevoir des étudiants étrangers. Les étudiants étrangers ne sont pas une menace pour la France, ils sont une chance. Les universités le savent très bien : la France doit recevoir plus d’étudiants étrangers. C’est aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Australie et maintenant même en Chine, que les étudiants étrangers apportent leur créativité, leur savoir-faire, leur énergie, leurs découvertes et leurs dépôts de brevets.

Nous demandons l’abrogation de la circulaire Guéant, moralement méprisable, économiquement suicidaire. Nous appelons les chefs d’entreprise comme les universitaires à soutenir publiquement cette demande. Nous prenons l’engagement de soutenir les actions du collectif du 31 mai dans son combat contre des mesures dont l’absurdité le dispute à l’indignité, et de parrainer les diplômés étrangers en les aidant concrètement dans leurs démarches dans les préfectures, à les protéger, à faire tout ce qui est en notre possibilité pour qu’ils puissent rester dans notre pays et lui apporter leur richesse, car la matière grise est de toutes les couleurs. »

>> Pour signer l’appel, cliquez ici <<

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • In€s
    In€s, Le 9 janvier 2012 à 4h11

    Preeeeeeem's!
    Plus sérieusement, j'ai cru halluciner en lisant l'article : une mesure honteuse sur le plan moral, et suicidaire sur le plan économique ...

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)