Charlie Danger, seins nus sur Instagram, défend la liberté des femmes

Charlie Danger a posté de belles photos d'elle, seins nus, sur Instagram. Comme de tels clichés ne sont toujours pas tout à fait banals, elle y a joint un texte prônant la liberté des femmes !

Charlie Danger, seins nus sur Instagram, défend la liberté des femmes

Il y a quelques jours, Lucie relayait les réactions à un Instagram d’Emma Cakeup nue.

Se dénuder, pour une femme, ce n’est toujours pas banal

Elle en profitait pour adresser un tacle bien mérité au slut shaming et aux personnes se permettant d’insulter une femme disposant librement de son corps.

Abonne-toi à ma chaîne pour plus de vidéos sur le féminisme !

Aujourd’hui, c’est une autre personnalité de YouTube, Charlie Danger, qui a posté des clichés d’elle poitrine nue, dans la belle lumière printanière.

Il fallait s’y attendre : ce n’est toujours pas banal, pour une femme, de se dénuder (même « juste à moitié ») en public…

Charlie Danger pose seins nus sur Instagram

Ces photos, les voici. Vous pouvez passer votre souris sur l’image pour faire apparaître la suite du diaporama.

Les lumières du printemps

A post shared by Charlie Danger (@charlie__danger) on

La jeune femme, qui produit de super vidéos de vulgarisation sur l’archéologie, m’explique le contexte :

«  Je suis rentrée hier soir vers 18h de Paris, j’étais crevée mais tellement heureuse de retrouver mon chez moi. L’air était chaud, le soleil inondait l’appartement, ma maison sentait la Soupline.

Comme d’habitude, je me suis déshabillée pour être plus à l’aise.

Mon ami est photographe, et depuis quelques années il capture des « instants de vie » dans notre chez-nous, notre intimité, nos moments de simplicité. Il a donc fait plusieurs clichés parce qu’il aimait bien la lumière dans le couloir.

Je n’ai même pas réfléchi au fait que ma poitrine était nue.

C’était un moment du quotidien, cela représentait tout ce que j’aimais : être nue, libre de mes mouvements, dans la chaleur du printemps, dans le bonheur d’un instant. »

Charlie Danger était néanmoins consciente du fait qu’il n’est pas tout à fait anodin de poser poitrine nue.

« J’ai commencé par mettre une image où ma poitrine n’apparaît pas en premier, par peur je pense. Pour que ce ne soit pas mes seins qui sautent aux yeux lorsqu’on arrive sur mon profil, j’imagine…

Et puis j’ai réfléchi au ridicule de ce raisonnement. »

Les réactions aux photos de Charlie Danger seins nus

Charlie Danger a décidé de modérer les commentaires vulgaires, méprisants, insultants. Elle m’en cite cependant quelques-uns :

« Ce qui m’a le plus interpellée, ce sont les commentaires qui mettaient en parallèle ce simple cliché, posté sur mon compte Instagram privé, avec ma compétence dans mon travail :

— Finies les vidéos explicatives, vous devenez modèle ?
— Voilà, ça se reconvertit dans le porno, bravo.
— Franchement je m’attendais pas à ça de toi… Je pensais que tu n’étais pas comme toutes ces filles, que tu étais intelligente, toi.

En quoi le fait de montrer mes boobs retirait ma légitimité, ou m’enlevait le respect que chaque personne mérite ? »

La moutarde est montée au nez de Charlie, qui a donc décidé de publier d’autres photos prises le même jour, avec un avis sur la question de la nudité féminine.

Le point de vue de Charlie Danger sur la nudité féminine

La jeune femme ne voulait pas seulement adresser un pied de nez aux haters, elle pensait aussi à son public :

« Je pensais aux jeunes filles qui, en lisant les commentaires, se demandaient si c’était OK ou non de poser nue.

J’ai voulu leur dire que OUI, c’est complètement OK, et aborder — au passage — mon point de vue sur le sujet. »

Ça a donné une nouvelle fournée de superbes clichés, et un texte puissant.

J'aurais aimé pouvoir publier ce post aujourd'hui sans même avoir à exprimer ces quelques réflexions avec vous en même temps. J'aurais aimé que le corps d'une femme ne soit pas nécessairement objectifié au point de mériter des explications lorsqu'il est présenté dans un cadre artistique, comme pour justifier son existence, là où un torse masculin ne susciterait aucune réaction comparable. J'aimerais ne pas avoir à me restreindre à un seul rôle, en me privant de réaliser toutes les autres choses qui composent le reste de ma personnalité. On ne demande pas à un musicien de s'interdire de peindre. Il devrait en aller de même avec mon image : Ce n'est pas parce que je poste du contenu à titre personnel sur mon compte Instagram que mon travail de vulgarisatrice historique est inexistant, ou que je ne mérite soudain plus votre respect. J'aimerais que les femmes ne ressentent plus de honte, de gêne ou d'anxiété vis à vis de leurs corps ou de leurs choix. En parlant de choix, J'aimerais qu'on en redonne à ces mêmes femmes. Qu'elles puissent être libres de choisir de montrer leurs torse, ou non, comme les hommes, sans que cela ne suscite surprise et révolte. Qu'elles puissent être libres de choisir de garder leurs poils, ou non, comme les hommes, sans que cela ne suscite surprise et révolte. Qu'elles puissent être libres, en fait, sans que cela ne suscite surprise et révolte. Photos de @charles.hd

A post shared by Charlie Danger (@charlie__danger) on

Une belle victoire pour Charlie Danger : les réactions à cette nouvelle publication ont été 100% positives. Elle n’a eu aucune modération à faire.

« Je me sens tellement heureuse, j’ai l’impression que le message est passé et je trouve ça trop cool ! »

Le corps des femmes n’a rien à voir avec leur légitimité

Je ne peux qu’approuver le message de Charlie : il n’y a AUCUN lien entre l’envie d’une femme de se dénuder (pour des raisons qui lui sont propres) et son professionnalisme.

Qu’elle préfère se balader seins nus chez elle et qu’elle poste une photo sur Instagram, ça n’enlève rien à la qualité de son travail.

D’ailleurs, abonnez-vous à sa chaîne, Les Revues du Monde : le contenu est passionnant !

Le commentaire qui oppose « être intelligente » et « être comme toutes les autres filles » (sous-entendu, se montrer dénudée) me fait également frémir de colère.

L’opposition entre les « filles bien » (alias les filles prudes, pudiques) et les autres (les filles délurées, sexualisées, futiles) fait énormément de dégâts.

Elle finit même par être intériorisée, et ça donne les « filles qui n’aiment pas les filles ». Quel enfer !

J’attends encore le premier youtubeur qu’on critiquera pour un Instagram torse nu… alors qu’on pensait « qu’il était intelligent, pas comme les autres mecs ».

Une femme peut passer son temps à fouiller les rayonnages d’une bibliothèque et avoir envie de poser seins nus une fois rentrée chez elle.

Une femme peut passer son après-midi à se faire une beauté et lire Balzac dans le métro qui l’emmène en soirée.

Une femme peut faire ce qu’elle veut de son corps comme de son cerveau, il est temps de l’accepter une bonne fois pour toutes.

Bravo Charlie pour ces très beaux clichés, et pour ton travail de qualité !

À lire aussi : Harcelée, Charlie Danger des « Revues du Monde » a une réaction parfaite

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!