10 chansons qu’on avait (presque) oubliées #6

C'est l'heure de ressortir son sa casquette Kangol : voici 10 chansons qu'on avait (presque) oubliées, cinquième volume, maintenant dans les bacs.

10 chansons qu’on avait (presque) oubliées #6

La rédaction sort d’un brainstorming intense pour vous choisir 10 chansons presque oubliées… Pas de doute, tu vas te remettre à fredonner tout ça et te rappeler les soirs de solitude dans ta chambre, sous ton poster d’Indochine, à t’interroger sur le sens de la vie depuis qu’on t’a posé un appareil dentaire.

1 – Tizina Ferro – Perdono

Cette chanson, c’est de la kryptonite concentrée. Non seulement elle reste dans la tête, mais tu en arrives à faire du rap yaourt italien sur le refrain. Le bougre avait même poussé le vice jusqu’à enregistrer une version avec des couplets en français qui pourraient faire de bons sujets de philo : « Moi sans toi je n’existerais pas car tu m’as aimé tellement trop ». Oui, bon. Quand à cet air de jeune premier moulé dans une chemisette javellisée… Non, rien, laissez-moi me rouler sous la couette.

2 – Kinito – La Maison de disques

Ce titre ressemble à un délire de groupe de rock, mais qui serait bel et bien sorti en CD. Bon, c’est sympa, ça s’écoute, mais faut pas trop faire gaffe à la profondeur du truc quoi. Kinito est aussi le groupe responsable de la chanson Je sais pas danser. Donc les mecs ne savent pas danser et font « du rock qui sert à rien », si on en croit les paroles. Le destin a fini par leur être fatal : plus personne n’écoute Kinito.

3 – Cédric Atlan – Come In

Un mec pas dégueu qui parlait de son « carton mignon », et de comment une fille arrive à s’y glisser pour qu’ils vivent heureux pour toute la vie. Si l’histoire ne paraît pas folichonne, la chanson joue bien sur les mots, la voix de Cédric Atlan est agréable à écouter et le rythme est loin d’être dégueu. Ce garçon n’est jamais devenu célèbre, et c’est bien dommage.

4 – Tina Arena et Marc Anthony – I want to spend my lifetime loving you

Titre qui rappelle Zorro (il fait partie de la bande originale), cette chanson est chantée par Tina Arena et le futur ex-mari de Jennifer Lopez, Marc Anthony. Depuis, Tina Arena a fait beaucoup de chansons en français où elle nous confie qu’elle s’appelle Bagdad, et qu’aimer jusqu’à l’impossible c’est tout à fait possible. Marc Anthony s’est lui illustré dans un duo avec Pitbull. Bref, I want to spend my lifetime loving you, c’était le temps du bon goût.

5 – Deportivo – Parmi eux

Le groupe qui nous donnait l’impression d’être en rébellion contre la société toute entière. À écouter avec une clope roulée ou une bière Lidl, près d’un skate park, histoire de ressentir toutes les bonnes vibes de l’adolescence.

6 – Emilia – Big big world

Pause douceur avec ce tube d’Emilia, Big big world, assez mélancolique et passablement tire-larmes. Pour une raison totalement inconnue, Emilia a disparu aussi vite qu’elle était arrivée ! Dommage, elle nous permettait de trouver un alter ego à la petite fille timide au fond de nous, qui mettait des coeurs sur ses « i ».

7 – Sman – J’ai tout imaginé

Une jeune fille fait tout pour dire au mec de sa life qu’elle le kiffe et qu’elle a tout fait pour rester avec. Je veux dire, elle va même jusqu’à mettre son soutif par-dessus son débardeur, c’est pas du sacrifice ça ? Pendant ce temps, notre blondinet porte des t-shirts sans manches et la regarde d’un air gêné sur la plage. Je veux pas dire, mais ça sent la pêche à la palourde derrière une dune, tout ça.

8 – Leslie et Amine – Sobri

Ce titre est un rescapé d’une tendance musicale étrange qui sévissait en France : le raï’n’b. C’était aussi la mode de dire son nom en début de chanson, histoire que tout le monde soit sûr de la marchandise : une tendance que n’a d’ailleurs jamais abandonné Sean Paul, même en 2013. Bref, Sobri c’était une histoire d’amour que je ne comprenais qu’à moitié (faut dire que je ne parle pas l’arabe, ça n’aide pas) mais qui me faisait bouger de la fesse quand même. Après tout Amine raconte peut-être qu’il la quitte parce qu’il en a marre de gaspiller son forfait SMS, mais ça, je ne le saurai jamais.

9 – Good Charlotte – The Anthem

Une chanson qui nous parlait, puisqu’elle répétait « je ne veux pas être comme vous ». La moi jeune et gothique se reconnaissait dans cette marginalité totale qu’était d’écouter Europe 2, vous voyez ? Néanmoins, ces mecs envoyaient du bois sévère. Et mettaient du khôl : ils avaient donc tout pour me plaire.

10 – Pleymo – Moddadiction

Groupe chouchou des pages de Rock Mag, Pleymo est un groupe qui est passé du rock un peu bourrin à la scène de Vivement Dimanche en quelques albums. Marc, le chanteur, était un beau gosse à spasmes et aux paroles un peu étranges. Moddadiction, c’était la critique de notre société et de ses télé-réalités, de ce monde qui nous rend aveugle en nous abreuvant de faux désirs. Oui, tout ça.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 50 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Keep Smiling
    Keep Smiling, Le 30 décembre 2014 à 16h43

    Good Charlotte dans mon coeur pour tout, le message de ce groupe était super. C'était super positif pour la gamine malheureuse et mal dans sa peau que j'étais.

Lire l'intégralité des 50 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)