Les cartes de la Saint-Valentin madmoiZelle sont là !

Cy. et Sophie-Pierre Pernaut se sont liguées pour que tu puisses écrire une carte inédite à l'être aimé à l'occasion de la Saint-Valentin.

Les cartes de la Saint-Valentin madmoiZelle sont là !

Publié le 14 février 2014

Demain, c’est la Saint-Valentin. Toute à ta certitude que tu n’as pas besoin d’une journée précise pour faire savoir ton amour à ta moitié, tu n’as pas acheté de cadeau. Mais – horreur – ce matin même, Dominique, l’élu-e de ton coeur, t’as fait savoir par texto qu’il/elle avait reçu le tien, pile à temps (« non parce que tu sais avec les commandes sur Internet je savais pas si je l’aurais pour aujourd’hui j’te raconte pas comment j’ai mouillé mon slip eutécé eutécé »).

ET TOI T’AS RIEN ! En plus t’as mangé trop de pâté hier et t’as la tête complètement embrumée.

Heureusement, madmoiZelle est là. Et entre deux pets d’aisselle, j’ai décidé d’utiliser ma poésie naturelle pour te rendre service en te permettant de recopier une déclaration à l’objet de ton affection.

Pour ce faire, c’est très simple : tu imprimes le visuel (ils sont tous réalisés par l’inénarrable Cy., et sont donc de qualité supérieure). Si tu veux faire les choses bien, tu peux même le découper et le coller sur une feuille de papier cartonné. Tu choisis le texte que tu préfères parmi les quatre proposés, et tu le recopies à la main au dos de la carte non sans oublier de rajouter le prénom ou le surnom de la personne que tu aimes et d’accorder la missive au masculin ou au féminin selon le genre de ton adoré-e.

Tu peux évidemment modifier quelque peu mes écrits, je suis pas susceptible.

Mais évite, sinon je casse tout.

Non c’est faux. Vas-y.

Mais évite.

Non.

Les visuels par Cy.

Pour les télécharger en PDF et les imprimer ainsi en bonne qualité, ça se passe juste derrière ce lien !

Les textes

Le romantisme aléatoire

Ton mec ou ta copine est extrêmement romantique et tu as envie de respecter ce tempérament pour la Saint-Valentin tout en en profitant pour lui faire passer un message à caractère sexuel ? Sers-toi de la poésie pour 1) lui en mettre plein la face avec ta facilité à faire des rimes et 2) en profiter pour lui faire savoir ta requête de manière subliminale.

Ce message codé, qu’on peut comprendre en se concentrant plus ou moins fort selon son état d’ébriété en lisant les lettres en gras. Tu peux choisir de recopier ces dernières en majuscule, ou en italique, ou les souligner. C’est toi qui vois.

Mon amour,

J’ai quelque chose à te dire, des choses qu’on ne dit pas avec des SMS,
En quelques mois tu m’as retourné le cerveau et depuis notre rencontre mon coeur est en liesse,
« Viens », ai-je eu envie de te dire, « viens repeindre le monde avec moi dans des couleurs
D’été, et d’hiver aussi, un peu, viens refaire la déco à l’intérieur de mon coeur,
Fais des confettis et des paillettes avec mon cerveau, laisse-toi te
Relier à moi, petite zouz de feu.
Éculés sont les discours que je pourrais écrire sur ta beauté,
La vie a enfin trouvé un intérêt depuis que nos chemins se sont croisés,
Éclater de joie quand je te vois est désormais mon quotidien et je t’attends
Alanguie sur le canapé, pressée de t’entendre arriver d’un pas impatient,
Guérissons-nous de nos blessures passées et aimons-nous.

Ainsi, voilà

L’amour c’est comme la bouffe

Tu aimes ta moitié, mais tu es un peu pudique. Et puis tu aimes autant l’amour que la bouffe. Du coup, tu peux faire une déclaration en te servant de cette analogie.

Dans ma vie j’ai connu des histoires qui ressemblaient à de la laitue en sachet sans assaisonnement. Des trucs qui te font pas plaisir quand tu les manges, affalé-e devant un programme nul à la télé un soir de pluie parce que c’est la seule chose qu’il te reste au frigo. C’est fade et triste, et ni la laitue ni toi n’aimez vraiment ce qui est en train de se passer.

Dans ma vie, j’ai connu des histoires qui s’apparentaient à des festins de Noël. Tu sais le genre de trucs que tu vois et que tu veux tout de suite à l’intérieur de toi parce qu’ils te font de l’oeil et qu’ils t’envoient du rêve. Le truc c’est que les festins de Noël, on en ressort toujours gavés. Après on a mal, on souffre, on a un mélange de gueule de bois et de crise de foie.

J’ai aussi eu des sandwichs avalés sur le pouce (si tôt avalé, direct oublié), des allergies, des entrecôtes mais pas assez cuites, ou d’autres qui avaient tout l’air d’un, disons, un bon repas, mais mangé au milieu de gens que tu ne connais pas. Et je te raconte même pas les kebabs de fin de soirée qui font vomir après. Y avait toujours un truc qui clochait, quoi.

Et puis un jour t’es arrivé-e et avec toi, par contre, c’est pas pareil. Toi t’es un peu comme une salade de tomates mozzarella et basilic dégustée en terrasse en été – mais attention, une vraie, de qualité. Avec des tomates gorgées de soleil, du fromage au lait de buffle, du basilic frais et un peu de gros sel, un verre bien frais dans la main, des amis tout autour et une playlist parfaite en bruit de fond. Ça, ou une soupe de ramen préparée par un grand chef qui te réchauffe le coeur et l’esprit en hiver en plus de faire frétiller tes papilles. Ou une pizza faite maison à la pâte fine et croustillante. Le genre de plats délicieux, sans effet secondaire, avec uniquement de la joie et du plaisir.

J’ai beau cherché, je vois pas de défaut à ce plat-là. Je dirai même qu’avec ça dans mon assiette, c’est tous les jours les vacances, et ça fait vachement de bien.

Ouais. Vachement.

L’anti-système

Ça t’irrite vraiment le rectum de faire le moindre petit geste pour la Saint-Valentin ? Ce message concis est fait pour toi. Il rappelle l’affection que tu portes à ton copain/ta copine/tes potes, tout en précisant que vraiment, les fêtes qui puent le consumérisme ça te gonfle sévère.

J’aime pas la Saint-Valentin, mais toi j’t’aime bien.

La grande déclaration

Tu as un grand message à faire passer à quelqu’un ? Tu as envie d’y mettre les formes et de garder un peu de suspens ? Tiens : prends.

Cher XX,

Toi et moi, ça fait des années qu’on se connaît. Des années pendant lesquelles je n’ai dégrafé mon soutien-gorge, bougé mes reins en rythme avec uniquement les tiens, organisé des vacances et des week-ends qu’on finissait plus ou moins souvent par annuler parce qu’on n’avait pas les sous. Ensemble, on a réfléchi pour voir si mon nom de famille allait bien avec le tien en rigolant, on a mangé 4534 tartines de fromage après l’amour, pris 567 436 selfies ensemble, écouté des millions de fois First Day Of My Life de Bright Eyes en nous regardant les yeux dans les yeux… De l’amour, de l’amour partout. C’est beau ce que je dis, putain.

Alors aujourd’hui, je prends mon courage à deux mains. Il est grand temps. Grand temps de faire avancer notre relation vers un autre stade. Oui, aujourd’hui, je fais le grand saut et je viens à toi pour te dire quelque chose qui me tient vraiment à coeur :

Je te souhaite d’attraper la chtouille.

Je sais que ce n’est pas très mature, que je devrais réagir autrement au fait que tu m’as quittée. Je sais que tu as bien fait de me quitter parce que clairement, je mérite d’être aimée et l’idée que quelqu’un reste en couple avec moi par peur de la rupture me glace le sang. Mais en attendant de t’oublier, j’ai besoin de te détester un peu et, oui, pour l’instant je rêve de te voir te gratter l’appareil génital jusqu’au sang jusqu’à la fin de tes jours.

Ça me passera, hein.

Cordialement.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 25 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • NatZlt
    NatZlt, Le 14 février 2016 à 19h03

    Mdr la carte avec Edward Cullen, le chaton, Pedobear... Le coeur avec des ailes hyper kikoo et les flammes... c'est tellement... kikoo !!!
    J'adore, franchement, c'est du génie ! Je vais imprimer celle là pour mon cher et tendre XD

Lire l'intégralité des 25 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)