Cars (Pixar)

» Sortie le 14 juin 2006 » Avec les voix de Paul Newman, Owen Wilson en VO et les voix de Guillaume Canet, Cécile de France en VF » Bande-annonce : Format Windows Media Player / Quicktime Oublie le fait que Cars parle de voitures. Cars n’est pas le film que vous croyez. Les voitures […]

» Sortie le 14 juin 2006
» Avec les voix de Paul Newman, Owen Wilson en VO et les voix de Guillaume Canet, Cécile de France en VF
» Bande-annonce : Format Windows Media Player / Quicktime

Oublie le fait que Cars parle de voitures. Cars n’est pas le film que vous croyez. Les voitures ne sont qu’un prétexte pour réinventer un univers complet. Dans Cars, les humains n’existent pas : ce sont des voitures qui vivent dans un monde de voitures. Ca amène des trucs un peu spéciaux : la cafét est une pompe à essence, la boisson du super sans plomb, les chambres des garages, les avions laissent des traces de pneu de fumée… Et j’en passe. Inutile de te dire que les créatifs de chez Pixar s’en sont donnés à coeur joie pour inventer des tas de détails surprenants et hilarants pour le spectateur.

A partir de cette trame marrante, le scénario, lui, est plutôt bien ficelé : Flash McQueen, une voiture de course aussi rapide que sûre d’elle et arrogante, rêve de gagner la Piston Cup et tout ce qui l’accompagne : les idoles, l’argent, la gloriole. Il est à deux doigts de réaliser son rêve, la seule chose qu’il lui reste à accomplir : une dernière course pour départager le vainqueur final. Pas de souci pour Flash (dont la voix est interprétée par Guillaume Canet), la seule formalité étant de se déplacer jusqu’en Californie. Pas aussi simple que ça, apparemment, puisqu’il finit par se perdre sur la route 66, légendaire route qui traverse les USA dans leur largeur.

Il atterrit dans la petite ville de Radiator Springs, où il va faire un vrai bin’s qu’il va être condamné à réparer. Si cette perspective gave la rutilante voiture rouge au début, ça va être pour lui l’occasion de découvrir les personnalités (dont Sally, la Porsche Carrera interpretée par Cécile de France) de la petite ville perdue au milieu de nulle part…

Quand tu sors de la projection de Cars, deux choses te viennent à l’esprit :

  1. Comment ont-ils réussi l’exploit de faire passer de telles émotions à travers des voitures ?
  2. Les gens de chez Pixar sont des génies. Chaque film est meilleur que le précédent. Cars est le meilleur de tous.

Incroyable la façon dont les personnages vivent à travers leur carrosserie. On est loin de Boumbo, la petite automobile. Les personnages sont vraiment fouillés, l’interprétation de leurs sentiments est impressionnante et la foultitude de détails glissés dans le film en rapport avec l’univers des voitures est un délice.

Au-delà de l’aspect technique, une autre prouesse : les messages et la « morale » de Cars ont beau être assez basiques, ils sont créés avec tellement de sincérité qu’on est à fond dedans et on se surprend à verser sa larmichette.

Cars est un énorme film. Ne te limite pas au cliché « c’est un film de voitures donc c’est pour les mecs ». Non. Cars est un film pour les filles ou pour les garçons. Un grand film, qu’il ne faut pas rater lors de sa sortie le 14 juin prochain.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Snow
    Snow, Le 14 juin 2006 à 20h46

    C'est vrai que la revue donne envie de voir le film. J'sais quand même pas si je vais y aller... j'pense pas en fait. M'enfin, tout les films que je ne pense pas aller voir, je me retrouve mystérieusement dans la salle (Silent Hill, Camping, X-Men 3...) :P

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)