Call Me By Your Name aura une suite réunissant Elio & Oliver

Par  |  | 13 Commentaires

La romance entre Elio et Oliver a fasciné le monde. Toi aussi, tu es déjà en manque d'étreintes au soleil ? Sache que Call Me By Your Name aura droit à une suite...

Call Me By Your Name aura une suite réunissant Elio & Oliver

Il y a une semaine, je publiais une critique enflammée de Call Me By Your Name. Je m’y étalais pendant 3 plombes, te détaillant chacune des émotions qui m’avait parcourue lors du visionnage.

Et puis je l’ai revu, une seconde fois, pour assoir mon plaisir. Ça fait une semaine que je ne déconnecte pas, que je dors toujours, dans ma tête, entre ces deux amants.

Alors la nouvelle qui suit me réjouit !

Call Me By Your Name aura droit à un sequel

D’ordinaire, j’ai un problème avec l’idée de suite, quand elle n’est pas nécessaire.

Je m’explique : si une série de films est déjà estampillée « trilogie », normal qu’il y ait des suites au premier opus. Mais quand un film a déroulé l’entièreté de son argument et est allé au bout de son récit, j’ai du mal avec l’idée d’en faire un autre.

Souvent, j’ai l’impression que ça tire sur la corde, que c’est juste pour surfer sur le succès d’un produit, et ça m’agace.

Mais j’avoue que cette fois-ci, j’en meurs d’envie, de voir cette suite !

Je ne veux rien te dévoiler de la fin de Call Me By Your Name, car je crains que tu ne l’aies pas encore vu. Mais les derniers instants, les dernières minutes du chef-d’oeuvre de Luca Guadagnino peuvent suggérer que l’histoire n’est pas achevée.

Je ne trouve donc pas l’idée d’une suite poussive. Elle est même plutôt à propos !

Que se passera t-il dans la suite de Call Me By Your Name ?

Le réalisateur a confié a USA Today :

« Je suis déjà en train d’écrire l’histoire avec André Aciman (l’auteur du roman), et elle prendra place 5 ou 6 ans après les événements du premier volet. »

Il ajoute :

« Elio et Oliver vont voyager à travers le monde »

WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT ?!

J’exulte. Je vais aller crier dans les oreilles de Léa Castor, car c’est mon activité préférée.

Pour l’instant, aucune date n’a évidemment annoncée, puisque ce film n’en est qu’au stade de projet. Toutefois, j’espère que ça ne tardera pas trop, car je ressens déjà le manque d’Elio et d’Oliver !

À lire aussi : Elephant, le classique tristement actuel de la semaine pour briller en société !

Commentaires
  • Gringo
    Gringo, Le 12 mars 2018 à 20h35

    Alors moi je suis CONTRE une suite. Pour moi c'était une histoire d'amour d'adolescent d'un été avec tout ce que ça comporte comme drama, puissance des sentiments etc et un adulte qui sait que ce qu'il fait n'est pas normal mais qui en a quand même très envie et qui dit merde j'y vais, et les amours d'été ce n'est pas fait pour durer (parce qu'entre la vie normale et la vie en vacances, il y a un fossé).
    Je ne l'ai pas trouvé homophobe dans le sens où on est en 1980 et que la majorité sexuelle pour une relation homosexuelle n'est pas la même que maintenant. (En France c'était 21 ans jusque 1974, puis 18 ans jusqu'en 1982 et depuis c'est 15 ans pour tout le monde, ça ne m'étonnerait pas qu'en Italie ça soit du même accabit à quelques années près, j'ai pas trouvé de source pour l'Italie et les Etats-Unis) .Donc c'est un peu normal que l'ado saute sur l'occasion d'avoir un "mentor" dans son trou paumé pour lui faire découvrir la vie, surtout quand cet homme est aussi beau! C'est pas demain la veille qu'il va pouvoir faire son coming out aux yeux de la société sans risquer des coups.
    Par contre j'ai drôlement tiqué sur la différence d'âge, surtout que je n'avais pas l'âge théorique d'Oliver et que je me référais à son visage qui fait bien 30 ans passés. Pendant tout le film j'étais là "mais putain vous avez 15 ans d'écart!" A la limite avec 24 ans, ça passe, c'est beaucoup mais c'est déjà plus probable que leur histoire puisse continuer.
    Je suis d'accord qu'il n'y a aucune subtilité dans ce film concernant l'inspiration antique, mais c'est ce qui m'a permis d'apprécier ce film sans être complètement focalisée sur cette différence d'âge. Il y a des plans d'éphèbes prépubères, des torses d'hommes, on est en Italie avec des gens qui font de l'archéologie, donc dans ma tête ça a switché en mode "bon ben la différence d'âge et la notion de mentor est complètement normale et logique vu que ce film s'inspire/rend hommage/etc à l'antiquité et à la pédérastie".
    Par contre je n'ai pas du tout aimé le speech du père à la fin, je n'y ai pas cru une seconde!

    Spoiler: spoil fin film

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!