Les bagues de fiançailles se cachent maintenant dans… des bombes de bain

Pearl Bath Bombs est une entreprise qui propose des bombes de bain renfermant... une bague de fiançailles ! Une demande en mariage qui mousse, c'est aussi ça 2016.

Peau d’Âne planquait une bague dans un gâteau, d’autres glissent un bijou dans une coupe de champagne ou au fond d’un dessert… c’est classique, mais c’est sous-estimer la capacité de certaines personnes (moi) à manger très très vite. Et à éventuellement finir par gober tout ce qu’on a dans l’assiette — vraiment tout.

Heureusement, il y a Pearl Bath Bombs, une société qui innove et a tapé dans l’œil des rédactrices d’Hello Giggles !

Le concept est tout bête : on achète une bombe de bain (les prix commencent à 15$) à sa moitié. Quand cette dernière la laisse fondre et mousser dans l’eau chaude, un petit contenant de plastique, comme ceux qu’on trouve dans les Kinder Surprise, remonte à la surface.

À l’intérieur, il y a une bague valant une dizaine de dollars et un code. En rentrant celui-ci sur le site, on découvre si on a gagné un autre bijou d’une valeur de 100, 1000 ou 5000$ !

Moi me mariant avec mon chat

L’idée est pas bête, et puis rien n’empêche d’offrir un bijou un peu plus personnel en plus de la bague choisie par le site. Mais perso j’oublie tout le temps que j’ai des bombes de bain, du coup je ne les utilise jamais. C’est pas plus mal que je sois célibataire…

Les bagues de fiançailles dans des bombes de bain, vous en pensez quoi, vous ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Poulpoulpoul
    Poulpoulpoul, Le 25 juillet 2016 à 10h51

    Si l'idée vient bien d,une fille qui a reçu sa demande en mariage comme ça, Pearl Bath Bombs c'est surtout un cadeau à s'offrir à soi même, si on regare leurs pages Instagram et leur site! Rien ne précise que ce sont des bagues "de fiançailles"

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)